mardi 21 avril 2009

Vox (La Ferté-Macé - 61)


A l'occasion d'une semaine de vacances en Normandie, voici le souvenir d'un cinéma à salle unique de 320 places, qui semble fermé depuis longtemps...



C'est indiqué sur la porte : le bâtiment est à vendre... avis aux amateurs !

Il avait fière allure dans l'ancien temps, quand il attirait la clientèle en proposant du "cinéma parlant" !

 Photo libre de droit (domaine public)

Localisation : La Ferté-Macé (61) - 25, avenue Thiers

 

7 commentaires:

  1. J'ai failli acheter cette salle en 2007. Elle était bon marché compte tenu qu'il y a deux appartements:un F3 (état moyen à l'époque) et un F2 (refait à neuf).Il y a aussi un grand garage.La salle existait toujours mais dans un triste état: elle avait commencé à être démontée( plus de garnitures) et de nombreux gravats encombraient le sol...Quant à l'ancienne cabine de projection, elle était devenue...la salle de bain du F2!
    J'ai renoncé à l'acheter car pour en faire une salle privée, il y aurait eu beaucoup de travaux et que je n'avais ni parents ni amis dans cette région, mais pour le prix d'un pavillon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bjr , connaissez vous le propriétaire actuel de cet ancien cinéma , merci

      Supprimer
  2. Cette salle de cinéma que j'ai beaucoup fréquentée de 1950 à 1961 a gardé pour moi une valeur inestimable car c'est dans cette salle toute simple et tout en en longueur que j'y ai vu mon premier film: c'était "La flèche brisée" de Delmer Daves avec James Stewart et Jeff Chandler. Je ne savais pas encore que débutait une immense passion pour le CINEMA

    RépondreSupprimer
  3. ce cinéma possèdait exactement 146 places et non 320...

    RépondreSupprimer
  4. le propriétaire de 1972 à début 1990 était monsieur Crozat , je suis son fils, les fauteuils ont été changés dans les années 80 (je peux obtenir la date avec plus de précision si je lui demande), je sais que ce cinéma fut construit du temps de monsieur chauvot sur une ancienne carrière, d'ou l'important dénivelé entre ce cinéma et le voisin de derrière (rue de versaille), environs 4 mètres de dénivelé bétonné), ce cinéma était équipé de 2 appareils de projections (idem je pourrai lui demander les marques) ce qui permettait à mon père d'enchainer les fondus pour les films demandant 2 bobines de grand diamêtres, j'ai toujours un peu de nostalgie et de tristesse quand je voit ce qu'il est devenu maintenant...l'age de la retraite avait sonné et mon père n'a pas trouvé repreneur...et je confirme il avait bien 2 appartements, 1 garage, une cour bétonné, une cave (sous la salle de cinéma) et 2 petits batiments coté cour (1 pour la chaudiere, l'autre pour la cuve a fioul)du temps de mon père ce cinéma s'appelait le "normandie" et non "le vox", une enseigne lumineuse avait été ajouté sur le nom en relief bétonné, retiré le jour de la fermeture laissant apparaitre maintenant l'ancien nom. j'espère avoir éclaircit quelques détails..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Merci pour ce formidable et émouvant témoignage !
      Je vais corriger mon texte, pour tenir compte de vos informations.
      Cordialement.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...