samedi 29 mai 2010

Rex (Domfront - 61)


Le Rex a été pendant de longues années l'unique cinéma de la petite ville de Domfront (61).

La salle comportait 350 places, et une petite scène de 4m x 2m.

 

La façade était ornée d'une belle et fonctionnelle enseigne peinte, le pignon du bâtiment hébergeant quant à lui une superbe publicité murale  peinte, relative au photographe qui jouxtait le cinéma.

Victime de l'essor de la vidéo et de la désaffection du public, le Rex a fermé ses portes dans la première moitié des années 90.

Longtemps en vente, la salle de cinéma est toujours existante, et à l'abandon...

L'ancien couloir d'accès à la salle, située derrière la double porte battante

Localisation : Domfront (61) - 47, rue du Maréchal-Foch


lundi 24 mai 2010

Normandy (Vaucresson - 92)


Le cinéma "Normandy" de Vaucresson (92) est un allègre septuagénaire, puisque c'est en 1939 qu'il a ouvert ses portes.

C'était à l'époque un établissement à salle unique, comportant 450 fauteuils.

Idéalement situé au fond d'un beau parc donnant sur la passante avenue de la République, le bâtiment présentait une belle façade à colombages, d'inspiration normande comme il se doit !


Un profond changement s'est opéré en 2008, avec l'ouverture au public d'une deuxième salle de 104 places en gradins.

Elle vient compléter la grande salle de 210 places, qui a été rénovée à cette occasion.

Un espace restauration a également été créé.


Le cinéma, propriété de la municipalité depuis la fin des années 70, est exploité depuis 2005 par la société "Les Vrais Instants de l'Image".

A noter que cet établissement fonctionne 7 jours sur 7 tout au long de l'année, chose assez rare pour un cinéma de banlieue !

Localisation : Vaucresson (92) - 72, boulevard de la République

 

samedi 22 mai 2010

Folies-Belleville (Paris 20ème)


Ce cinéma de quartier de 950 places avec balcon aura finalement eu une existence assez brève, l'emplacement étant plus connu pour avoir été de longues années un café-concert puis un music-hall de renom.

Les Folies-Belleville ont ouvert leurs portes en 1872, et ont présenté des "tours de chants" - comme on disait à l'époque ! - jusqu'en 1947...

Maurice Chevalier, Edith Piaf se sont produits dans ce lieu, qui a également vu les débuts de Line Renaud !

Au temps du music-hall... - Photo © Albert Harlingue / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/


Pour en revenir à l'épisode cinématographique qui nous intéresse, il semble que les premières projections aient eu lieu dans la première moitié des années 50 : j'en ai retrouvé la trace dans un programme de 1955, mais aucune mention de ce cinéma dans des documents de 1946 et 1950...

La fermeture définitive a eu lieu le soir du 4 novembre 1975 (merci à Fabrice !).

Comme tant d'autres cinémas de quartier, c'est aujourd'hui un supermarché qui occupe les lieux.

On devine le beau volume de cet ancien cinéma, visible depuis la rue Dénoyez, perpendiculaire à la rue de Belleville.


Localisation : Paris 20ème - 8, rue de Belleville

Merci à notre fidèle lecteur PdB pour les photos !

 En prime, un bonus "people" en cliquant ici !


lundi 17 mai 2010

Cinéma (La Chapelle d'Andaine - 61)

Droits Réservés

Voici un petit cinéma de province comme il en existait encore beaucoup dans les années 60, même dans les petites communes de 1500 habitants, comme c'était le cas à La Chapelle d'Andaine (61)...

Sa façade était étrange, avec ses cinq hublots surmontés d'une frise ondulante !

Ayant hélas cessé son activité depuis bien longtemps, l'ancien cinéma qui a conservé sa façade caractéristique abrite de nos jours le magasin d'exposition d'une entreprise de peinture-décoration.


Localisation : La Chapelle d'Andaine (61) - 7, rue de Domfront

 

samedi 15 mai 2010

Théâtre (Laval - 53)


Le théâtre de Laval (53), doté d'une belle salle à l'italienne, existe depuis 1830.

Devenu vétuste, l'établissement est fermé entre juillet 1957 et avril 1958 pour être transformé en salle de cinéma.

La nouvelle salle créée comporte 730 places, réparties entre un orchestre et un balcon.

Entre 1981 et 1982 le cinéma devient un complexe de 3 salles, avec l'ajout de deux nouvelles salles construites en lieu et place d'un café et d'une cour.

A l'instar du cinéma "Le Maine" déjà évoqué ici, le "Théâtre" ferme définitivement ses portes en 2002, à l'ouverture du multiplexe "Cinéville".

Fort heureusement une nouvelle activité culturelle a revu le jour en ces lieux, avec la transformation entre juillet 2005 et avril 2007 en salle de théâtre ultra-moderne, et intégration de la façade existante au sein d'un bâtiment moderne.

Photo © Pymouss44, août 2008 - Licence Creative Commons Attribution ShareAlike 3.0

Le nouveau théâtre de Laval a été inauguré le 11 septembre 2007, il comprend une salle de 600 places avec une scène de 360 m², ainsi qu'une salle de concert de 120 places.

Localisation : Laval (53) - 34, rue de la Paix

 

lundi 10 mai 2010

Club de l'Etoile (Paris 17ème)


Ce cinéma a ouvert ses portes en 1931 sous le nom de "Studio de l'Etoile".

C'est alors une charmante salle en forme de théâtre à l'italienne, comportant 323 fauteuils.

En 1954, le Studio de l'Etoile accueille en résidence le "Cinéma d'Essai", association créée en janvier 1950 au cinéma "Les Reflets" de l'avenue des Ternes. Cette association donnera naissance dans les années suivantes aux salles d'Art et Essai.

Toujours spécialisé dans les films d'art et d'essai, le cinéma change de nom et de destinée en devenant le "Club de l'Etoile" au milieu des années 80.

C'est alors un cinéma "privé", qui propose encore quelques séances publiques jusqu'au 25 novembre 1988, puis se spécialise définitivement dans les projections de presses et les avant-premières.

Découvrez des photos du lieu sur le site internet de la salle.

Mise à jour du 3 septembre 2016 : bien que toujours privé, le "Club de l'Etoile" propose régulièrement depuis novembre 2010 des séances ouvertes au public.

Localisation : Paris 17ème - 14, rue Troyon

 

vendredi 7 mai 2010

Royal-Vigny (Loches - 37)


Ce cinéma de deux salles (380 et 180 fauteuils) porte le nom du célèbre poète Alfred de Vigny, natif de la ville de Loches (37).

Il a été reconstruit entre 1977 et 1979,  c'était auparavant un cinéma à salle unique de 300 places, portant le nom de "Studio".

Le "Royal-Vigny", classé "Art et Essai", est également adhérent au Groupement National des Cinémas de Recherche.

Localisation : Loches (37) - 40 bis, rue Bourdillet

Merci à Christian.

 

lundi 3 mai 2010

Casino des Thermes (Bagnoles-de-l'Orne - 61)

Photo libre de droit (domaine public)

Le casino des Thermes de Bagnoles-de-l'Orne (61) a été reconstruit en 1908 sur l'emplacement d'un établissement du même nom, datant de 1888 et qui possédait la particularité d'être entièrement construit en bois !

 Photo libre de droit (domaine public)

Outre diverses boutiques rattachées au casino, une salle de cinéma de 300 places faisait également partie des lieux.

 Programme de 1922 - Collection Philippe Célérier

Après la seconde guerre mondiale, seule la salle de cinéma avec son ambiance très surannée restera en activité au sein de l'ancien casino, en état de décrépitude avancée...

Le Casino des Thermes durant les années 70 - Droits réservés

Cette exploitation perdurera jusqu'à la fermeture définitive de l'établissement en 1989...

Le bâtiment fut ensuite totalement détruit pour être remplacé à partir de l'été 1990 par un complexe hôtelier haut de gamme, dont l'architecture moderne en forme de bunker rompt définitivement avec l'élégance du style "Belle-Epoque" de l'ancien "Casino des Thermes"...


Localisation : Bagnoles-de-l'Orne (61) - Rue des Casinos

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...