vendredi 30 décembre 2011

Casino (Saint-Quentin - 02)

 Photo libre de droit (domaine public)

  Photo libre de droit (domaine public)

C'est le 29 juin 1929 qu'ouvre à Saint-Quentin (02) le "Casino", un établissement cinématographique et music-hall de 992 places, à la splendide façade art-déco ornée en son sommet de deux têtes représentant Jean-qui-pleure et Jean-qui-rit, la tragédie et la comédie !

Capture d'écran © Google Maps

Le "Casino" a fermé définitivement ses portes en 1970, et se transforme en magasin de meubles.


Captures d'écran © Google Maps

Au fil des années, la façade se dégrade, ainsi que les étages de l'établissement...

La toiture est refaite à la suite d'un incendie survenu en 2007...

De nos jours, un projet de réhabilitation du bâtiment, avec conservation de la façade est à l'étude : il est notamment question de transformer l'endroit en une maison de quartier et maison des étudiants.

Localisation : Saint-Quentin (02) - 42-48, rue du Général-Leclerc

 

lundi 26 décembre 2011

Prado (Aulnay-sous-Bois - 93)

Le Prado photographié dans les années 50 - Droits Réservés

Le Prado photographié dans les années 50 - Droits Réservés

Le "Prado" était un établissement proposant du cinéma et des spectacles de music-hall, ouvert en 1913.

Il possédait une grande salle de 1000 places.

Sa façade fut remodelée au fil du temps, comme en témoignent les nombreuses cartes postales consacrées à ce lieu...

La façade d'origine - Photo libre de droit (domaine public)

Le Prado en 1931 - Photo libre de droit (domaine public)

Le Prado en 1936 - Photo libre de droit (domaine public)

Encore en activité à la fin de l'année 1981, le "Prado" a certainement fermé ses portes peu de temps après...

Resté de très nombreuses années fermé, le cinéma est racheté par un nouvel acquéreur en 1997, qui le transforme en restaurant l'année suivante...


Captures d'écran © Google Maps

Il semble que les jours de ce bâtiment soient désormais comptés, une opération immobilière étant envisagée dans ce quartier...

Localisation : Aulnay-sous-Bois (93) - 24, rue Jules-Princet

 

jeudi 22 décembre 2011

Elysée (Lyon 7ème - 69)

Le cinéma "Elysée" le 30 septembre 1987, sept mois après sa fermeture... Plus rien à l'affiche cette semaine ! - Photo © Claude Essertel / Bibliothèque municipale de Lyon - Fonds Lyon Figaro 1986-2006 - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Ce cinéma lyonnais a ouvert ses portes en 1914 dans le quartier de la Guillotière.

Il comportait une salle de 300 places avec un balcon.

Au cours des années 60, il porte pendant quelques temps le nom de "Studio-Elysée".

La salle du cinéma "Elysée" le 15 septembre 1987, sept mois après sa fermeture... Au programme : le démontage des sièges ! - Photo © Claude Essertel / Bibliothèque municipale de Lyon - Fonds Lyon Figaro 1986-2006 - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Il cesse définitivement son exploitation cinématographique en février 1987, alors qu'il ne diffuse plus que des films de kung-fu.

Le 23 novembre 1987, il retrouve une activité en tant que salle associative.

 La salle de l'ancien cinéma "Elysée" le 23 novembre 1987, lors de la soirée d'inauguration de la nouvelle salle associative - Photo © Jean-Marie Huron / Bibliothèque municipale de Lyon - Fonds Lyon Figaro 1986-2006 - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Fermé à nouveau pour plusieurs années, il renaît au spectacle en 1995, année où il est transformé en théâtre qui porte toujours le même nom de nos jours.


Le cinéma "Elysée" devenu théâtre... - Captures d'écran © Google Maps

Localisation : Lyon 7ème (69)  - 14, rue Basse-Combalot

 

vendredi 16 décembre 2011

Vanves-Cinéma (Paris 14ème)

 Photo libre de droit (domaine public)

C'est au numéro 53 de la rue de Vanves (future rue Raymond-Losserand) que se situait le "Pathé-Vanves", un établissement sans balcon, avec une salle rectangulaire de 896 places, ouvert en 1908 par le réseau "Cinéma-Exploitation" et exploité sous l'enseigne Pathé.

Devenu "Vanves-Palace", puis "Vanves-Cinéma", l'établissement ferme définitivement ses portes le 24 juillet 1962.

De nos jours, le bâtiment abrite un supermarché...

Capture d'écran © Google Maps

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 14ème - 53, rue Raymond-Losserand (anciennement Rue de Vanves)


mardi 13 décembre 2011

Pathé-Bellecour (Lyon 2ème - 69)

Photo © wegavision / Flickr ®, septembre 2006 - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

 Le cinéma photographié en mars 2011 - Photo © Anthony Turpin / Bibliothèque municipale de Lyon - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Le "Pathé-Bellecour" est un multiplexe de 10 salles, situé en plein cœur de Lyon (69), sur une artère piétonnière très passante.

A cette adresse se trouvait à l'origine une salle de spectacles ouverte en 1863, le "Café chantant"...

Devenu le "Casino Kursaal" au tout début du 20ème siècle, le music-hall propose quelques séances cinématographiques épisodiques à partir de 1906.

Le "Casino Kursaal" vers 1900 - Photo © Jules Sylvestre / Bibliothèque municipale de Lyon - Fonds Jules Sylvestre (1859-1936) - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Un tournant d'importance va se produire en 1932, avec la démolition de l'ancien music-hall et la construction par l'architecte Eugène Chirié d'un cinéma de 1600 places avec deux balcons, le "Pathé-Palace", à la façade monumentale supportant une tour de 33 mètres de hauteur au sommet de laquelle trône le fameux coq emblématique de la maison Pathé !

 La construction du "Pathé-Palace" - Photo © Archives Départementales de Marseille - Fonds Eugène Chirié

Les extraordinaires clichés qui suivent, issus du fonds Chirié des Archives Départementales de Marseille (un très grand merci à Alex !), nous permettent de visualiser les travaux de démolition de l'ancien "casino Kursaal" !




La démolition du "Casino Kursaal" - Photo © Archives Départementales de Marseille - Fonds Eugène Chirié

Un an après son ouverture, le cinéma est rebaptisé en 1933 "Pathé-Natan", nom qu'il portera jusqu'en 1945 avant de redevenir le "Pathé-Palace".

 Photo libre de droit (domaine public)

Au fil des années, peu de changements sont effectués dans ce cinéma, jusqu'à l'année 1972 qui voit la transformation de l'immense salle unique en un complexe de quatre salles (1000, 450, 200 et 200 places) qui ouvre ses portes le 25 octobre.

Droits Réservés

Dans les années 70, au temps du complexe de quatre salles - Droits Réservés

Une cinquième salle sera ajoutée en 1979, puis trois autres en 1986.

Le "Pathé-Palace" le 29 juin 1990, avec quatre salles en plus - Photo © Claude Essertel / Bibliothèque municipale de Lyon - Fonds Lyon Figaro 1986-2006 - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

En 1995, le cinéma, devenu plus simplement le "Pathé" depuis 1993, ferme ses portes pour des travaux de restructuration complète...

En mars 1996 est inauguré un nouveau multiplexe totalement reconstruit, dont seule l'ancienne façade est conservée !

Photo © Jean-Louis Lascoux / Wikimedia Commons, mars 2008 - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Le nouveau "Pathé-Bellecour" comprend dorénavant dix salles (399, 127, 123, 86, 358, 157, 474, 107, 109 et 182 places), et le coq règne toujours sur la rue de la République, où tant d'autres établissements ont disparu !

La sortie de secours située rue Bellecordière - Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Lyon 2ème (69) - 79, rue de la République

Merci également à Régis pour l'une des deux cartes postales 70's !

 

samedi 10 décembre 2011

Palace (Angers - 49)

Photo © Denis Pithon / Wikimedia Commons, novembre 2005 - Licence Creative Commons Attribution ShareAlike 3.0

Ce cinéma de 1200 places ouvre ses portes en 1922 sous le nom de "Familia", c'est alors le plus grand établissement de la ville d'Angers (49).

Il est construit pour le compte de la société des chocolats "Poulain", qui possédait à l'époque un parc cinématographiques de salles toutes baptisées du même nom !

Photo libre de droit (domaine public)

Sa façade monumentale en pan coupé est ornée de sculptures et de mosaïques.

Le cinéma prend le nom de "Palace" au moment où il passe sous la coupe de l'exploitant "Pathé".

Il cesse son activité au début des années 1980.

Depuis 1983, le lieu est transformé en galerie marchande.

Capture d'écran © Google Maps

Tout l'aménagement intérieur a malheureusement disparu, mais la façade conservée reste un précieux témoignage de l'architecture des années 1920.

Localisation : Angers (49) - 16, rue Louis-de-Romain


lundi 5 décembre 2011

Sélect (Antony - 92)


C'est en 1928 que naît ce cinéma d'Antony (92), alors baptisé l'"Artistic".

Le bâtiment est situé au fond d'une cour, avec un porche d'entrée donnant sur l'avenue de la Division-Leclerc, anciennement Route Nationale 20.

 L'entrée du cinéma sur la Nationale 20, dans les années 50 - Droits réservés



Une autre entrée permet d'accéder au cinéma depuis la place très animée du marché de la ville.


Rebaptisé au fil du temps le "Sélect", le cinéma est municipalisé en 1981 et devient pour quelques temps le "Sélect-Louis Daquin".

A l'aide d'une programmation de qualité, faisant la part belle aux films d'art et essai, le cinéma va connaître un succès grandissant, attirant au milieu des années 2000 jusqu'à 100 000 spectateurs par an, avec une salle unique de 225 places !

Ne se satisfaisant plus de la situation actuelle de mono-salle vieillissante, la municipalité a entrepris la mise en œuvre d'un projet de reconstruction totale du "Sélect", pour donner naissance à un complexe de quatre salles qui devrait voir le jour à l'automne 2013.

Démolition totale... c'est indiqué sur le panneau !

La dernière séance a eu lieu le mardi 19 juillet à 21h00...

Nul doute que le "Sélect" va perdre une partie de son charme désuet qui le caractérisait si bien et qu'appréciait nombre de cinéphiles et amoureux du passé...

Espérons au moins que la cour intérieure, havre de paix entre deux mondes très animés que sont l'ex RN 20 et le marché, pourra survivre... rien n'est moins sûr !

Localisation : Antony (92) - 10, avenue de la Division-Leclerc

Merci à Jean-Paul !


vendredi 2 décembre 2011

Olympia (Saintes - 17)

L'Olympia-Palace au temps de sa splendeur... - Photo libre de droit (domaine public)

L'histoire de ce cinéma est assez originale : il fut construit par le propriétaire des "Nouvelles Galeries" en surélévation au-dessus du magasin !

Avant la construction du cinéma... - Photo libre de droit (domaine public)

Après la construction du cinéma... - Photo libre de droit (domaine public)

C'est en avril 1915 qu'ouvre le "Cinéma des Galeries", qui sera rapidement rebaptisé "Cinéma-Palace", avec une salle à l'architecture luxuriante, comme en témoignent les deux cartes postales ci-dessous.

Photo libre de droit (domaine public)

Au milieu du balcon, trônait une étonnante rotonde !

Photo libre de droit (domaine public)

Devenu "Olympia-Palace", la salle est endommagée par un incendie en 1936...

Celle-ci est reconstruite, et le cinéma rebaptisé "Olympia" connaîtra une longue carrière avec sa salle unique de 1000 places, qui sera par la suite morcelée en quatre dans les années 1970.

Malheureusement, le cinéma met la clé sous la porte en juillet 2007, et reste fermé depuis cette date.

Photo © thierry llansades, février 2014 / Flickr® -  Licence Créative Commons Attribution 2.0 Générique

Récemment un espoir de renaissance est apparu, avec le projet du fils d'anciens exploitants de la salle (de 1973 à 2004), qui ne se résout pas à voir le cinéma de son enfance à l'abandon, et veut reprendre les rênes de cet établissement !

 Photo © thierry llansades, février 2014 / Flickr® -  Licence Créative Commons Attribution 2.0 Générique

 Photo © thierry llansades, février 2014 / Flickr® -  Licence Créative Commons Attribution 2.0 Générique

Croisons les doigts pour que son courageux projet réussisse !

Localisation : Saintes (17) - 136, avenue Gambetta

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...