vendredi 30 mars 2012

Gaumont-Opéra côté Français (Paris 9ème)

Photo © World of Andrew Woodyatt / Flickr ®, 17 janvier 2010 - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Les origines de ce complexe de 5 salles remontent au 23 mars 1940, date de l'inauguration (à l'emplacement d'un ancien restaurant) d'un superbe établissement de 1058 places, le "Français", œuvre de Jacques Haïk, créateur du célèbre "Rex" parisien.

La façade est grandiose, avec sa vitrine rehaussée d'un blason figurant un cavalier équestre !

Le Français, aux heures sombres de l'occupation... - Photo © Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

Spécialisé dans les films français d'exclusivité, comme son nom l'indiquait, le cinéma possèdait une superbe salle avec balcon.

La salle est reprise par Pathé en 1973, qui lui adjoint en 1977 une deuxième salle de 100 places construite dans le volume du hall d'entrée.

L'année 1980 marque un profond changement, avec la division en deux salles superposées de l'ancienne grande salle du "Pathé-Français", et avec l'intégration d'un autre cinéma situé dans une rue perpendiculaire (la rue de la Chaussée-d'Antin), le "Cinémonde-Opéra".

Cette salle d'actualités de 330 places avec balcon qui avait ouvert ses portes en 1939, sera également divisée en deux à l'occasion de cette absorption.

C'est donc un complexe de cinq salles qui voit le jour.

La façade avec sa belle marquise en 1988...

En janvier 1992, suite à l'échange de salles entre Gaumont et Pathé, le cinéma passe sous la bannière Gaumont, et deviendra l'année suivante, après rénovation, le "Gaumont-Opéra-Français".

 Le cinéma devenu "Gaumont-Opéra-Français" en 1993, après rénovation...

 La façade en 1994

 La façade en 2009

Le cinéma a été à nouveau entièrement rénové en 2008, et offre désormais cinq salles (428, 285, 106, 96 et 94 fauteuils) à la pointe de la technique, sous l'appellation de "Gaumont-Opéra côté Français", suivant la nouvelle terminologie adoptée par le circuit Gaumont.

 Le hall du cinéma - Photo © World of Andrew Woodyatt / Flickr ®, 13 janvier 2010 - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Curiosité des lieux, l'ancienne entrée du "Cinémonde-Opéra" sert maintenant de sortie de secours au cinéma.

La façade de l'ancien cinéma " Cinémonde-Opéra" en 1957 © Bonnel Photo / Photographie publiée avec l'aimable autorisation de Monsieur Maurice Bonnel

La sortie de secours en 2009, avec une publicité pour la carte "Le Pass"

En 1994, l'ancienne entrée du "Cinémonde-Opéra" conserve l'enseigne "Les Français" et propose les affiches des films diffusés...

En 2008, la sortie de secours fait référence aux 5 salles "côté Français" et aux 6 salles "côté Premier"... Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 9ème - 38, boulevard des Italiens et 4, rue de la Chaussée d'Antin

 

samedi 24 mars 2012

Rex (La Réole - 33)

Capture d'écran © Google Maps

Ce cinéma revient de loin... car il doit sa survie à la volonté farouche d'une association de cinéphiles créée dans le but de rouvrir cet établissement fermé à la fin du mois de décembre 1988 !

Le "Rex" a ouvert ses portes en 1948, à l'emplacement d'une imprimerie.

La salle pouvait accueillir 500 spectateurs, et était pourvue d'un balcon.

Droits Réservés

Au cours des années 70, le cinéma se transforme en complexe de deux salles, mais ne pourra endiguer la chute de sa fréquentation et la fermeture que l'on pensait alors être définitive...

La réouverture a lieu le 30 mars 1990, et après une rénovation complète en 2001, le "Rex" est désormais un établissement mono-salle de 250 places, équipé pour la projection numérique 3D.

Depuis peu, le "Rex" aborde une nouvelle façade... merci à Cathy pour la photo et l'autorisation de la publier !

 Photo © Association l'Ecran Réolais

Localisation : La Réole (33) - Place de la Libération

 

mardi 20 mars 2012

Gérard-Philipe (Mers-les-Bains - 80)


Le seul cinéma de la charmante station balnéaire de Mers-les-Bains (80), propriété de la municipalité, a ouvert ses portes en 1994.

Après un épisode qui aurait pu lui être fatal en 2005, ayant conduit à une fermeture temporaire en raison de la mise en liquidation judiciaire de son exploitant, le cinéma "Gérard-Philipe" est heureusement toujours en activité.


La salle peut accueillir 200 spectateurs.

Localisation : Mers-les-Bains (80) - 2, rue Paul-Doumer

 

samedi 17 mars 2012

Royal (Lorient - 56)

Le Royal dans les années 50, peu après son ouverture - Droits Réservés

Le "Royal" était un établissement magnifique construit en 1951, sur l'une des places les plus animées de Lorient (56).

Derrière une façade monumentale en forme d'arc de triomphe et encadrée d'oeils-de-boeufs, une salle immense de 1384 places accueillait les spectateurs répartis sur trois niveaux !

Sa scène de 8 mètres par 14 permettait également la tenue régulière de spectacles de music-hall.

 Le Royal dans les années 50, après la construction de nouveaux immeubles qui encadrent la façade - Droits Réservés

Le Royal dans les années 50 - Droits Réservés

 Le Royal dans les années 60 - Droits Réservés

Les cinémas à salle unique n'étant plus en odeur de sainteté dans les années 70, deux autres salles sont créées en 1979 et en 1981, avec conservation de la grande salle originelle.

Un grand changement s'opère en 1984, année où le cinéma se transforme en complexe de 7 salles.

La nouvelle grande salle de 520 places est construite à l'emplacement des deux balcons de l'ancienne grande salle.

A la place de l'ancien orchestre, les nouvelles salles 2 et 3 proposaient une capacité de 300 et 215 fauteuils.

Au dessus du hall d'entrée, fut construite une quatrième salle de   places.

Pour compléter l'offre de films, trois autres petites salles (110, 90 et 70 places) furent aménagées dans l'enceinte du bâtiment.

Jusqu'au milieu des années 90, le cinéma est régulièrement modernisé pour s'adapter à toutes les évolutions techniques en matière de son et d'image.

En 1996, le hall est entièrement réaménagé.

L'ouverture en 1999 de deux multiplexes, dont l'un à 500 mètres du Royal, portera un coup fatal à la carrière du cinéma, qui verra sa fréquentation chuter lourdement et régulièrement...

L'exploitation d'un tel lieu n'étant plus rentable dans ces conditions, c'est donc sans surprise que le "Royal" tire définitivement sa révérence le 23 octobre 2001, dans l'année de son cinquantenaire... Triste anniversaire !

Capture d'écran © Google Maps

De nos jours, derrière la façade conservée, c'est une grande surface de produits culturels qui occupe les lieux.

Localisation : Lorient (56) - Place Aristide-Briand

 

dimanche 11 mars 2012

Fourmi (Lyon 3ème - 69)

Capture d'écran © Google Maps

L'origine de ce cinéma est très ancienne, car c'est en 1914 que s'ouvre à cet emplacement un petit établissement de 200 places nommé "Le Lafayette".

Au fil des années, il changera plusieurs fois de nom : il devient "Les Miracles" en 1934, "Le Caméo" en 1936, puis finalement "La Fourmi" en 1937.

Les années 70 seront assez mouvementées pour ce cinéma, qui, après une fermeture administrative de deux années en 1972 pour raisons de sécurité, se transforme en complexe de 3 petites salles (100, 50 et 50 places) en 1977.

De nos jours, le cinéma "La Fourmi" est toujours en activité, et reste l'un des établissements classés "Art et Essai" les plus dynamiques et les plus sympathiques de la cité lyonnaise !

Mise à jour du 26 janvier 2013 : le cinéma "La Fourmi" a malheureusement fermé ses portes, à la surprise générale, le 30 septembre 2012... 

Mise à jour du 24 novembre 2014 :  rebondissement et heureuse nouvelle, le cinéma a été repris par l'équipe de l'Institut Lumière, et doit rouvrir ses portes après rénovation au début de l'année 2015 !

Localisation : Lyon 3ème (69) - 68, rue Pierre-Corneille


mercredi 7 mars 2012

Ciné-Bourse (Saint-Junien - 87)

Capture d'écran © Google Maps

La Bourse du Travail de Saint-Junien (87) fut inaugurée un 1er mai, en 1926 : c'était une grande salle de 900 places avec balcon, consacrée aux réunions politiques et syndicales, mais également aux représentations théâtrales et musicales.

A partir de 1931, le lieu se consacre au cinéma et devient le "Cinéma de la Bourse".

Photo libre de droit (domaine public)

En 1979, le cinéma resté dans son état d'origine, se modernise pour assurer sa perrénité : la grande salle est scindée en deux nouvelles salles de 300 et 130 places.

A l'été 2006, une nouvelle rénovation est effectuée, avec une amélioration notable du confort et de la technique.

Depuis le début de l'année 2011, le numérique et la 3D ont fait leur entrée dans ce très dynamique petit complexe, classé Art et Essai.

Localisation : Saint-Junien (87) - 2, place Lénine

 

dimanche 4 mars 2012

Duc de Bourgogne (Joigny - 89)

Photo libre de droit (domaine public)

Je ne possède pas d'informations sur l'histoire de ce beau cinéma, couplé à une brasserie et à un dancing, comme en témoigne la carte postale ci-dessus prise après la deuxième guerre mondiale : le film à l'affiche est sorti à Paris en décembre 1945.

Encore en activité à la fin des années 60, mon annuaire Bellefaye indique alors que la salle peut accueillir 600 spectateurs et qu'elle est équipée d'une scène de 12 mètres par 5.

Droits Réservés

Dans les années 60, un magasin "Prisunic" a pris la place de la brasserie et du dancing.

Capture d'écran © Google Maps

De nos jours, un commerce de prêt-à-porter occupe l'ensemble du bâtiment, qui conserve néanmoins sa magnifique enseigne !

Localisation : Joigny (89) - 10, quai du Général-Leclerc

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...