mercredi 26 septembre 2012

Chapeau-Rouge (Quimper - 29)


Les photos de ce très sympathique et dynamique cinéma de Quimper (29) ont été prises quelques jours avant sa fermeture définitive...

C'est en 1986 que voit le jour ce complexe de deux salles (265 et 90 places), créées par la municipalité dans un lieu servant auparavant de gymnase et de marché couvert !

Elles sont gérées par l'Association "Gros Plan", créée en 1982 dans le but de promouvoir une cinématographie exigeante et différente à Quimper et dans ses environs.


Malheureusement, un projet municipal de réaménagement du quartier et de transformation du bâtiment en centre de congrès a conduit à la fermeture définitive du lieu le mardi 7 août 2012 après la séance de 20h30...

Au programme ce soir là, comme un symbole, le magnifique film de Laurent Achard... "Dernière Séance" !

Vidéo Bande annonce Dernière séance de filmtrailer (Cinéma - filmtrailer) - © wat.tv

Toutefois, l'aventure ne s'arrête pas là pour l'association, qui a investi à demeure depuis le 5 septembre 2012 deux salles d'un autre cinéma de la ville, les "Arcades" (5 salles), pour y continuer son activité de promotion du cinéma d'art et essai sous le nom de "Quai Dupleix".

Localisation : Quimper (29) - 1, rue du Chapeau-Rouge


dimanche 23 septembre 2012

Astrée (Montbrison - 42)

Photo libre de droit (domaine public)

Ce petit cinéma de 261 places avait ouvert ses portes en 1917, sur un quai alors nommé "de la Porcherie", bordant la petite rivière traversant la ville de Montbrison (42), le Vizézy.

Fait assez rare, il sera exploité pendant soixante-dix ans par un même propriétaire, jusqu'à sa fermeture définitive en mai 1986 !


Captures d'écran © Google Maps

Resté fermé de longues années dans l'attente d'un hypothétique repreneur qui ne viendra jamais, le cinéma se transforme en 1995 en pub-restaurant.

Aujourd'hui c'est une discothèque qui occupe les lieux, et le nom d'"Astrée" a disparu de la façade...

Localisation : Montbrison (42) - 12, quai de l'Astrée

 

mardi 18 septembre 2012

Aviatic (Le Bourget - 93)

Droits Réservés

Situé sur une artère très passante du Bourget (93), la Route Nationale n°2, le cinéma "Aviatic" doit son nom au célèbre aéroport voisin.

Derrière une immense et majestueuse façade ornée d'un décor en relief, l'établissement comportait une très grande salle de 1200 places.

Il a ouvert ses portes en octobre 1933, en lieu et place d'un premier cinéma démoli quelques mois plus tôt, le "Bourget-Cinéma".

Droits Réservés

Droits Réservés

Drainant d'immenses foules de spectateurs, l'Aviatic s'équipe pour la projection de films en 70 mm en 1963.

Malheureusement, l'immense salle est entièrement détruite en 1973, pour donner naissance à un banal complexe de trois salles, à l'étonnante façade verte et orange très en phase avec la tonalité de l'époque !

Droits Réservés

Victime de la baisse de fréquentation des années 80, le cinéma ferme définitivement ses portes à la fin de cette décennie, puis reste à l'abandon depuis cette époque...

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Le Bourget (93) - 26, avenue de la Division-Leclerc

 

vendredi 14 septembre 2012

Mozart (Paris 16ème)

Photo libre de droit (domaine public)

C'est le 19 décembre 1913 que le "Mozart-Palace" ouvre ses portes au numéros 49 et 51 de la rue d'Auteuil (Paris 16ème).

Sa superbe façade arbore une rosace centrale avec les lettres "C M" en référence à son propriétaire, la "Société des Cinémas Modernes".

La grande salle peut accueillir 1300 spectateurs, et comporte un balcon très pentu auquel on accède par deux escaliers situés dans le hall.

Photo libre de droit (domaine public)

Devenu au fil du temps "Mozart-Pathé", puis simplement "Mozart", ce cinéma de (beau) quartier aura une carrière assez courte : après sa fermeture définitive le 6 janvier 1954 il sera transformé en magasin "Prisunic".

Capture d'écran © Google Maps

De nos jours, c'est toujours un supermarché qui occupe les lieux, mais la magnifique façade a malheureusement disparu...

Localisation : Paris 16ème - 49-51, rue d'Auteuil


vendredi 7 septembre 2012

Cinévog et Phocéac (Marseille - 13)

Photo libre de droit (domaine public)

Au numéro 38 de la célèbre Canebière marseillaise se trouvaient deux salles de cinémas, appartenant au même propriétaire, mais indépendantes l'une de l'autre, avec une programmation différente et une caisse pour chaque salle !

Ce qui expliquait la présence de deux enseignes différentes...

Les deux établissements n'ont pas ouvert en même temps : l'aîné était le "Cinévog", avec sa salle de 486 places, inaugurée le 2 décembre 1938, son frère cadet le "Phocéac" ayant ouvert les portes de sa salle de 449 places le 3 février 1940.

La carrière de ces deux établissements sera hélas relativement brève, puisque le 26 avril 1960 ce seront les deux premiers cinémas d'exclusivité de Marseille à fermer leurs portes, début d'une longue série de disparitions dans la cité phocéènne...

Droits Réservés 

Ironie du sort, les magasins "Baze" qui avaient cédé une partie de leurs locaux pour permettre l'ouverture des cinémas, réinvestissent les lieux en y installant un supermarché !

Capture d'écran © Google Maps

De nos jours, c'est un grand magasin qui occupe les lieux, et la grande marquise a disparu...

Localisation : Marseille (13) - 38, La Canebière

 

mardi 4 septembre 2012

Cinévog-Montparnasse (Paris 14ème)

Photo © Jacques Cuinières / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

C'est au cours de l'année 1907 qu'ouvre un cinéma de 500 places baptisé "Omnia-Mille Colonnes", situé au sein d'un restaurant-dancing, dans un bâtiment surmonté d'une rotonde.

Photo libre de droit (domaine public)

Le cinéma ferme ses portes au début des années 30.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là, puisqu'un nouveau complexe de quatre salles (263, 277, 127 et 99 places), le "Mille-Colonnes" est construit en 1976 à l'emplacement du restaurant éponyme.

Spécialisé dans le cinéma pornographique - quartier et époque obligent ! -, l'établissement passe sous la bannière "Cinévog" un an plus tard, et devient le "Cinévog-Montparnasse".

Une cinquième salle sera ajoutée en 1983.

Jusqu'à la fin de sa carrière, il ne changera pas d'orientation, et c'est dans un état de délabrement avancé que les salles fermeront en trois temps : la petite salle 5 le 5 juillet 1988, suivie de la salle 4 le 29 mai 1990, puis des trois plus grandes salles le 29 avril 1991.

Un hôtel-restaurant sera reconstruit à l'emplacement du Cinévog, et la rotonde sera même recréée pour l'occasion !

Capture d'écran © Google Maps

En bonus, voici quelques vues animées du hall du cinéma, dans lequel fut tourné en 1980 le film "Simone Barbès ou la vertu", de Marie-Claude Treilhou...


© Vimeo.com


Localisation : Paris 14ème - 20 bis, rue de la Gaîté

 

samedi 1 septembre 2012

Royal (Toulon - 83)

Capture d'écran © Google Maps

Le "Royal" est le plus ancien cinéma de Toulon (83) encore en activité.

Il a ouvert ses portes en 1935, et possédait à l'époque une grande salle de 620 places située au rez-de-chaussée et en sous-sol d'un immeuble de style art-déco.

 Le "Royal" au début des années 70... - Droits Réservés

Après une longue carrière de cinéma de quartier, le "Royal" connaît des temps assez difficiles au cours des années 70 et 80 où la vétusté de l'établissement s'accompagne également d'une incursion dans le cinéma pornographique...

Heureusement repris en main avec courage et succès, le "Royal" est aujourd'hui un complexe art et essai de trois salles (270, 64 et 64 fauteuils) qui propose aux cinéphiles toulonnais une programmation en version originale.

Localisation : Toulon (83) - 2, rue du Docteur Jean Bertholet

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...