samedi 13 avril 2013

Cinex (Paris 10ème)


Situé au tout début du boulevard de Strasbourg, et juste à côté d'un prestigieux voisin, l'"Eldorado", le "Cinex" était un cinéma qui avait ouvert ses portes à la fin de l'année 1940, à l'emplacement d'un restaurant.

La salle pouvait accueillir 300 spectateurs.

Dès le début de son exploitation, le cinéma propose des films de reprises, puis s'oriente petit à petit vers les films de série B, voire même de série Z !


Dans les dernières années de sa carrière, le "Cinex" propose des doubles séances (deux films au même programme) comme la plupart des cinémas-bis de cette époque, aujourd'hui tous disparus...



La fermeture définitive se produit le 12 mai 1987.

De nous jours, c'est un entrepôt de vêtements qui occupe les lieux.

 Localisation : Paris 10ème - 2, boulevard de Strasbourg

NOTA : je tiens à remercier tout particulièrement Matthieu Poirot-Delpech et Alexandre Tsekenis, qui ont la gentillesse de m'autoriser à publier leurs photographies de salles parisiennes prises en 1983 et 1984 !

Ces magnifiques témoignages, datant de l'époque précédant l'hécatombe du milieu des années 80, vont me permettre de vous présenter des sujets sur des salles non encore présentes sur mon site, ainsi que des mises à jour pour des salles déjà évoquées.

 

6 commentaires:

  1. Merci à Matthieu Poirot-Delpech et Alexandre Tsekenis pour ces splendides et émouvants clichés sur les salles de cinémas parisiennes aujourd'hui disparues. Grand fan devant l'eternel de votre site, j'attends avec impatience d'autres articles avec d'aussi précieuses illustrations photographiques. Peut être d'autres photos des salles voisines du CINEX par exemple ? Pour mémoire, on trouvait sur ce même boulevard les salles suivantes: Le BRADY au n°39, l'ELDORADO au n°4, le PACIFIC au n°48,le PARIS et le PIX au n°17, le SCALA au n°13. Encore 1000 mercis pour votre magnifique travail.

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique effectivement, bravo à eux et à votre superbe site !
    On espère aussi des photos des salles des grands boulevards en remontant vers le carrefour Richelieu Drouot : de l'Argos (25 bd Poissonnière) avant sa transformation en Gaite Boulevard sur la fin de sa vie; mais aussi des Trois Haussmann, de l'Arcade, du Capri, du Maxeville etc

    RépondreSupprimer
  3. Le Cinex c'est toute mon enfance ! à la fin des années 50, avec d'autres copains, j'y allait le lundi matin au lieu d'aller à la piscine avec mon lycée ! avant midi c'était moitié prix, j'y ai vu entre autres "le blé en herbe" et quelques films "interdits aux moins de 18 ans" on étaient jeunes et beaux, c'était le bon temps....

    RépondreSupprimer
  4. Fermeture en 87 ? Il me semblait que c'était plutôt 82 ou 83. Et le Concordia en 1987.
    En tout cas un grand merci pour ces photos qui nous restitue le Cinex tel qu'il était.
    On ne peut pas le voir sur la photo mais la caisse était décoré par une planche de diapositives de photos de films. Lesquels ? J'ai jamais su, elles étaient trop petites pour identification. Derrière les panneaux montrant les affiches de la semaine, côté cinéma, d'autres affiches pour montrer les films du programme de la semaine suivante. On rentrait dans la salle de plein pied, pas de balcon ou de sous sol. Peut être par émulation avec l'Eldorado et la Scala, les sièges en tissu rouge étaient assez confortables. La salle n'était pas très grande avec des toilettes dans le fond sur la droite. Une particularité : on entendait parfois le grondement sourd du mètro. Autre particularité du Cinex, les séances commençaient à 10h30 le matin. Habitant pas loin, j'aimais bien y aller à cette heure là. Quelques spectateurs pour l'ouverture mais la salle se remplissait vite et, le week-end, ceux qui arrivaient à midi avaient du mal à trouver une place.
    Pour la programmation, le Cinex était venu tardivement au double programme ( sans doute vers 1979)et même après ( mais c'était rare)il y avait des semaines avec un seul grand film : le King Kong de Guillermin, ces chers vieux 7 mercenaires ). Pour le reste une grande variété de genres, mais pas de karaté. Du Péplum, du western, spaghetti et U.S., guerre, aventures, espionnage, fantastique, comédies sexy ( salle entière écroulée de rire devant les gags scatos de Alvaro Vitali et acolytes !). Du très bon ( Hercule à la conquête de l'Atlantide, les trois visages de la peur)au trés mauvais ( le tigre de la rivière Kwaï, Trinita une cloche une guitare) sans compter à une époque une série de films historiques roumains (on a encore Ceaucescu) avec , si je me souviens bien, un nommé Constantin en vedette. Quelques films aussi que je n'avais jamais plus vu programmer dans une salle ( Johnny Banco, attaque sur le mur de l'Atlantique...)Y'avait de tout au Cinex.
    Une anecdote ( j'en ai 1000 !)Un jour je suis allé voir un film de guerre , 7 hommes pour Tobrouk, dont je n'ai aucun souvenir. Et pour cause, mon voisin de siège, ancien combattant, prétextait chaque scène du film pour me donner des détails historiques et me raconter sa campagne d'Afrique. Charmante séance ! Et malgré çà , en voyant ces superbes photos, qu'est ce que je donnerais pas pour remonter le temps et me retrouver ,il y a 35 ans, un samedi matin, au Cinex....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mille fois pour ce formidable témoignage !
      Je confirme bien la fermeture du Cinex le 12 mai 1987, pour le Concordia c'était le 29 avril 1986... Funestes années qui ont vu tant de cinémas "bis" disparaître... !

      Supprimer
    2. Message personnel pour "Cloduk" : je n'arrive pas à vous répondre par mail (à chaque fois message d'erreur : messages non délivrés), pouvez-vous me recontacter par mail ?

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...