dimanche 30 juin 2013

Cinéville (Marseille - 13)

Capture d'écran © Google Maps

Le 13 mai 1981 ouvrait à Marseille (13) un petit cinéma d'art et essai, dont la carrière se révèlera malheureusement très courte...

Le "Cinéville" comprenait deux salles de 100 et 55 places, ouvertes de midi à minuit et proposant chacune quatre films différents par jour, inédits ou rarement diffusés, ainsi que des reprises.

Le cinéma attire assez rapidement une large clientèle de cinéphiles, et propose régulièrement des projections en présence de réalisateurs et suivies de débats.

Hélas, en proie à de grandes difficultés financières, le "Cinéville" doit se résoudre à fermer ses portes en juin 1987...

Resté fermé pendant de très longues années, l'ancien cinéma d'art et essai est investi en 2004 par une compagnie théâtrale qui ouvre une "maison de théâtre" baptisée "La Cité".

Localisation : Marseille (13) - 54 bis, rue Edmond-Rostand

dimanche 23 juin 2013

Bonne-Garde (Nantes - 44)

Capture d'écran © Google Maps

Capture d'écran © Google Maps

Le dernier cinéma associatif encore en activité à Nantes (44) existe depuis 1927.

Il est rattaché à l'Association Sportive et Culturelle Bonne-Garde, créée en 1901 et issue des patronages de la paroisse Notre-Dame de Bonne-Garde.

A ses débuts, la salle de cinéma était très rudimentaire : elle était composée de bancs et de fauteuils en bois, et le projecteur était abrité dans une cabane en tôle située au fond de la salle !

Les séances avaient lieu le samedi, le dimanche et aussi le jeudi pour les garderies du patronage.

Au début de la seconde guerre mondiale, l'association, dorénavant gérée par des laïcs, cesse momentanément ses activités, et notamment l'exploitation du cinéma.

L'activité cinématographique reprend le 21 octobre 1945, avec une salle rénovée, et une nouvelle cabine de projection équipée de deux appareils neufs.

A l'été 1960, le cinéma ferme ses portes pour être totalement reconstruit.

La nouvelle salle de 400 places en gradins est inaugurée le 9 avril 1961, année du soixantième anniversaire de l'association.

En 1972, le cinéma "Bonne-Garde" fait figure de précurseur en lançant l'opération "l'école au cinéma" qui permet à de très nombreux scolaires d'acquérir une culture cinéphilique.

Entre 1975 et 1990, le confort de l'établissement est notablement amélioré, tant du point de vue du confort (nouveaux sièges, habillage des murs, nouveaux luminaires, nouveau hall d'entrée, nouvelle façade...) que du point de vue de la technique (nouveau projecteur, nouvel écran, nouvel équipement sonore).

Une nouvelle rénovation a lieu en 2001, avec notamment une amélioration du gradinage et une capacité ramenée à 350 places.

En septembre 2012, c'est le numérique qui fait son entrée, en parallèle de l'ancien projecteur conservé pour permettre la diffusion des films de répertoire, le cinéma étant classé Art et Essai depuis 1983.

(Eléments d'information : site internet http://cinemabonnegarde.alwaysdata.net/)

Localisation : Nantes (44) - 20, rue Frère-Louis 

 

samedi 15 juin 2013

Sélect (Brest - 29)

Photo © Moreau Henri, octobre 2011 / Wikimedia Commons - Licence Creative Commons Paternité 3.0

Aujourd'hui occupé par le "Théâtre de l'Instant", ce bâtiment était autrefois un cinéma, le "Sélect".

Le "Sélect" avait succédé en 1934 à un autre établissement cinématographique, le "Familia" dramatiquement détruit dans un incendie survenu dans la nuit du 18 au 19 septembre de la même année...

Le cinéma "Sélect" a cessé son activité en 1968, avant de se transformer en magasin de meubles.

Capture d'écran © Google Maps

Après la fermeture de ce commerce, c'est en 1983 que la troupe théâtrale investit l'ancien cinéma pour en faire un lieu de répétitions, également ouvert au public lors des représentations des nouvelles créations.

Localisation : Brest (29) - 143, rue Robespierre

 

dimanche 9 juin 2013

Récamier (Paris 7ème)



 Le cinéma "Récamier" photographié le 26 août 1918 -  Photo © Charles Lansiaux / DHAAP / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

Situé dans une impasse très proche du carrefour "Sèvres-Babylone", le cinéma "Récamier" a ouvert ses portes le 31 décembre 1910.

Il fait partie d'un immeuble appartenant à la Ligue de l'Enseignement, et possède une salle de 900 places avec un balcon.

Affiche d'époque

Comme en témoigne l'affiche ci-dessus, il proposait une séance quotidienne en soirée, ainsi que deux séances en matinée les jeudis, dimanches et fêtes.

Après une carrière sans histoire de cinéma familial de quartier, il ferme ses portes en 1956, également un 31 décembre !

Il se reconvertit dès l'année suivante en théâtre, qui restera en activité commerciale jusqu'en 1977.

Dans la foulée le "Théâtre Récamier" devient ensuite une salle de répétition de la Comédie-Française, jusqu'à sa fermeture en 2008 en raison de sa vétusté.

Photo © Siren-Com, février 2010 / Wikimedia Commons - Licence Creative Commons Paternité 3.0

Un projet de réhabilitation par la Ligue de l'Enseignement et de réouverture au public, envisagé dès 2008 en lien avec la Mairie de Paris, est toujours en attente...

Localisation : Paris 7ème - 3, rue Récamier


jeudi 6 juin 2013

Eden (Auxonne - 21)

Photo libre de droit (domaine public)

Le cinéma "Eden" a ouvert ses portes en mars 1913, dans une ancienne salle des fêtes ouverte neuf mois plus tôt, en même temps que le café-restaurant attenant.

La salle pouvait accueillir 600 spectateurs.

L'établissement a fermé définitivement ses portes en 1957, et est aujourd'hui occupé par un local commercial.

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Auxonne (21) - 8, rue du Colonel-Redoutey

dimanche 2 juin 2013

Abel Gance (Courbevoie - 92)

Photo © Moonik, août 2012 / Wikimedia Commons - Licence Creative Commons Paternité 3.0

Les origines de cet établissement remontent à l'année 1978, avec l'ouverture au sein d'une MJC (Maison des Jeunes et de la Culture) existante depuis 1959 d'une salle de cinéma baptisée la "Lanterne", financée et construite par les adhérents de la MJC !

La salle, classée Art et Essai et Recherche en 1981, comporte 139 places.

Malgré son succès en terme de fréquentation et la collaboration fructueuse avec les établissements scolaires de la ville, le cinéma va faire l'objet d'un conflit permanent avec la municipalité qui refuse d'octroyer toute subvention à la "Lanterne"...

Usée par ce combat larvé, la MJC jette l'éponge en 1995 et le cinéma devient l'"Abel Gance".

Aujourd'hui le cinéma, toujours classé "Art et Essai et Recherche", est géré par la municipalité et propose chaque mois une séance suivie d'un débat avec réalisateur et acteurs, ainsi qu'une séance "Ciné-Goûter" pour les plus jeunes cinéphiles.

Localisation : Courbevoie (92) - 184, boulevard Saint-Denis


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...