dimanche 30 novembre 2014

Astor (Paris 9ème)

La façade du cinéma "Astor" - Capture d'écran du film "Les 400 coups" de François Truffaut (1959) - Droits Réservés

Situé sur les célèbres "grands boulevards" parisiens, le cinéma "Astor" a eu une existence assez brève.

L'ouverture de ce cinéma, exploité par l'actrice Junie Astor qui lui donne son nom, date du 31 décembre 1947.

Le cinéma "Astor" visible à gauche de la carte postale - Droits Réservés

Avec sa salle en longueur de 750 places, il remplace alors un ancien café-concert, le "Petit-Casino" qui avait ouvert ses portes en 1893.

L'entrée du "Petit-Casino" correspondant au futur cinéma "Astor" est visible à l'extrème-gauche de la carte postale - Photo libre de droit (Domaine Public)

Le cinéma ferme définitivement ses portes le 8 novembre 1970.

Vue aérienne - Capture d'écran © Google Maps

La salle est alors annexée par la mairie voisine du 9ème arrondissement, située dans la rue Drouot, perpendiculaire au boulevard Montmartre, qui la transforme en 1972 en salle des fêtes, puis en salle de concerts de 350 places toujours en activité sous le nom de "Salle Rossini".

L'ancien hall du cinéma est quant à lui remplacé par un magasin de tapis, le "Palais Oriental".


Compléments du 27 décembre 2014 :

Grâce à l'initiative de Jean-Paul, voici un reportage photographique sur l'actuelle salle Rossini, qui nous permet de découvrir l'ancienne salle du cinéma "Astor" !

L'accès à la Salle Rossini se fait par le côté droit de la mairie (porte derrière la camionnette blanche)

Le passage donnant accès à la salle

L'ancien cinéma est situé dans le jardin de l'hôtel d'Augny






Les deux grilles d'aération correspondent à l'ancienne cabine de projection

L'ancienne cabine de projection sert de rangement

Localisation : Paris 9ème - 12, boulevard Montmartre

 

dimanche 23 novembre 2014

Salle Saint-Michel (Maîche - 25)

Capture d'écran © Google Maps

Après trois années consacrées à sa construction, la Salle Saint-Michel débute son activité cinématographique en 1929.

La salle qui comporte un balcon peut accueillir 500 spectateurs.

Après une réquisition par l'armée en 1939 et 1940, les projections cinématographiques reprennent en 1941, le week-end seulement, car la salle de cinéma est utilisée jusqu'en 1949 comme salle de gymnastique la semaine !

En septembre 1995, l'établissement est entièrement rénové, tant en intérieur qu'en extérieur, la nouvelle salle, avec balcon conservé, ayant une capacité de 325 places.



Captures d'écran © Google Maps

Équipée entièrement en numérique 3D depuis juin 2011, la Salle Saint-Michel poursuit son activité de cinéma associatif.

Localisation : Maîche (25) - 3, rue Joseph-Aubert

 

lundi 17 novembre 2014

Palais d'Avron (Paris 20ème)

Photo libre de droit (Domaine Public)

Le "Palais d'Avron" était un immense cinéma de quartier de 1900 places, reconstruit au milieu des années 1930 à l'emplacement d'un autre cinéma, le "Grand Cinéma Buzenval".

Le "Grand Cinéma Buzenval", dont l'entrée se situait dans la rue du même nom, avait ouvert ses portes en 1913.

Il comportait alors une salle de 990 places avec un balcon.

Il sera rebaptisé par la suite "Casino de Buzenval", puis fermera vers la fin de l'année 1931.

Après sa démolition, le nouvel établissement qui le remplace s'étend jusqu'à la rue d'Avron, sur laquelle se trouve la nouvelle façade du cinéma.

Particularité du lieu, le bâtiment intègre l'entrée de la station de métro Buzenval !

Le "Palais d'Avron" poursuivra sa carrière de cinéma populaire de quartier jusqu'au 31août 1977, date de sa fermeture définitive.

Un supermarché occupe le volume de l'ancien cinéma.


Captures d'écran © Google Maps

Le volume de l'ancien cinéma vu de la rue de Buzenval - Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 20ème - 35, rue d'Avron et 61, rue de Buzenval

 

samedi 15 novembre 2014

Pax (Poitiers - 86)

Photo © Danielclauzier, mars 2007 / Wikimedia Commons -  Licence Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée)

Intégré au sein du patronage "Saint-Joseph" de Poitiers (86), la salle de cinéma "Pax" semble avoir existé dès le début du 20ème siècle.

C'est après la seconde guerre mondiale que le cinéma sera entièrement rénové, avec une nouvelle salle d'une capacité de 470 places, et équipée d'une scène de 7 m par 3,50 m.

Spécialisé au fil des ans dans la programmation art et essai, le "Pax" cesse son activité en 1984.

 Capture d'écran © Google Maps

Resté fermé de longues années avec son enseigne verticale rouillée toujours en place, le cinéma a été vendu en 2009, pour être démoli en 2012 et laisser la place à un programme immobilier.



 Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Poitiers (86) - 73, rue des Feuillants

mardi 11 novembre 2014

Arvor (Rennes - 35)

Capture d'écran © Google Maps

C'est en 1949 qu'un cinéma du nom de quartier, le "Club", ouvre ses portes à l'emplacement de l'actuel "Arvor".

Il comportait alors une salle unique de 632 places, avec une petite scène de 10 m par 1m50.

Après une transformation en complexe de deux salles, le cinéma change de destinée le 1er janvier 1983, date à laquelle s'installe dans les lieux une association qui gérait un autre établissement en centre-ville, l'"Arvor", qu'elle avait du quitter six mois plus tôt en raison d'un conflit avec le propriétaire des lieux.

L'ancien cinéma "Club" devient donc le nouvel "Arvor", et propose une programmation Art et Essai.

En 1985, le cinéma se dote d'une nouvelle façade, en référence aux temples hollywoodiens des années 30 et 40.

 Capture d'écran © Google Maps

Une rénovation a lieu en 1992 (salles et hall), puis la dernière en date, en 2001, permet à l'établissement d'accueillir les spectateurs dans les meilleures conditions de confort et de progrès techniques, dans les deux salles de 215 et 158 places.

Localisation : Rennes (35) - 29, rue d'Antrain

samedi 8 novembre 2014

Cinématographe (Lyon 2ème - 69)

Droits Réservés

Les origines de ce cinéma remontent au 11 septembre 1916, avec la transformation définitive en cinéma d'une salle de spectacles, la "Salle Etienne-Dolet", qui proposait de temps à autres quelques séances de projections.

La salle Etienne-Dolet, avant la transformation en cinéma - Photo libre de droit (domaine public)

L'établissement prend le nom de "Suchet-Cinéma" en référence à l'artère sur laquelle il est implanté.

La salle était implantée parallèlement au Cours Suchet, au fond d'une cour accessible par un passage couvert.

Elle comprenait à l'origine treize rangées de chaises, et trois rangs de bancs situés perpendiculairement à l'écran, dans une galerie latérale.

Le cinéma change à plusieurs reprises de nom : il devient le "Familia-Ciné" en 1925, puis l'"Eden-Ciné" de 1931 à 1935, et le "Palace-Perrache" en 1936.

En 1941, après suppression de la galerie, la salle peut accueillir 360 spectateurs.

La salle est refaite en 1946, puis elle est rénovée en 1965, année au cours de laquelle elle est rebaptisée le "Rio", avec une capacité portée à 380 places.

Repris par une structure associative en 1970, le cinéma de quartier "Rio" change d'orientation pour devenir un cinéma d'Art et Essai, qui sera exploité jusqu'à sa fermeture sous le nom de "Cinématographe".

Le 11 janvier 1985 l'établissement ferme définitivement ses portes, et de nos jours plus aucune trace du "Cinématographe" ne subsiste.

Localisation : Lyon 2ème (69) - 44, cours Suchet

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...