samedi 4 avril 2015

Archipel (Paris 10ème)


Cet établissement, qui partage aujourd'hui son activité entre cinéma en matinée jusqu'à 18h00 et théâtre en soirée, possède une histoire très ancienne.

Ouvert en 1890, le café-concert "Villa Japonaise" propose à l'origine des spectacles de music-hall et des tours de chant, Maurice Chevalier y fait notamment ses débuts...

Après plusieurs changements de noms, et quelques épisodes sporadiques de projections de films, l'établissement s'oriente à plein temps vers le cinématographe le 8 novembre 1912 sous le nom de "Paris-Ciné", avec une salle de 350 places.

Le cinéma est entièrement rénové en 1955, du hall jusqu'à la salle qui voit sa capacité ramenée à 260 places.

A l'automne 1956 une deuxième salle d'à peine 100 places, le "Paris-Actual", consacrée aux actualités, vient remplacer en sous-sol une ancienne salle de café-concert qui était devenue au fil des années un dancing.

En 1962, la salle du rez-de-chaussée devient un cinéma d'exclusivité et prend alors le nom de "Pix", alors que l'ancienne salle du sous-sol, consacrée aux actualités, reprend le nom de "Paris-Ciné" en même temps qu'elle se consacre aux films de série B...

La période "cinéma d'exclusivité" ne durera guère longtemps dans ce quartier animé où il fait alors figure d'exception !

Au fil des ans, le "Pix" se consacre aux films d'action et aux reprises, tandis que le "Paris-Ciné" s'oriente vers l'érotisme puis la pornographie.

En 1977, plus de "Pix", les salles devenant "Paris-Ciné 1" et "Paris-Ciné 2", bien que l'enseigne soit toujours présente au fronton de l'établissement.

 Le "Paris-Ciné" photographié au milieu des années 90, l'enseigne "Pix" est encore présente...

En septembre 2001, c'est un nouvel établissement entièrement rénové, suite à son rachat quatre ans plus tôt, qui est proposé aux spectateurs, sous le nouveau nom "Archipel Paris-Ciné", puis rapidement "Archipel" : si la salle du sous-sol (110 places) reste entièrement dédiée au cinéma, celle du rez-de-chaussée (150 places) propose en revanche une programmation mixte de films musicaux et de concerts.


Aujourd'hui, le lieu continue une activité de cinéma "art et essai", en complément de spectacles théâtraux, de one-(wo)man-show comiques et de concerts.

Localisation : Paris 10ème - 17, boulevard de Strasbourg


1 commentaire:

  1. bonjour, une petite remarque, qui ne change bien sûr pas le fond de votre description. C'est le Pix qui se spécialisa dans le film érotique, avec rapidement des doubles programmes qui font aujourd'hui envie, car les films programmés sont passent aujourd'hui pour des classiques (Je suis Curieuse, les Benazeraf, les premiers Pecas, etc..) et le Paris-Ciné avec un seul film jusqu'aux années 80, privilégiait les films d'aventures, westerns, polars bien après leur sortie en exclusivité. Début des années 80, les doubles programmes firent leur apparition alors que le Pix était passé au hard. Rien de bien méchant sur le fond. Quant à la forme, je ne sais plus si j'ai eu l'occasion de laisser déjà un commentaire, mais je trouve ce blog passionnant, réveillant des souvenirs de toutes ces salles longtemps fréquentées et dont il ne reste quasiment plus rien. du beau travail, indispensable pour ma part

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...