samedi 28 février 2015

Cinéma (Usson-en-Forez - 42)

Capture d'écran © Google Maps

Le cinéma d'Usson-en-Forez (42) a été créé en 1933 par un couple de passionnés du septième art.

C'était un cinéma rural très rudimentaire équipé de fauteuils en bois, comprenant un orchestre (70 places) et un balcon (80 places) auquel on accédait par un escalier en équerre situé au bas de l'écran.

Repris en 1953 par le fils des propriétaires, le cinéma continue avec succès sa carrière, mais, au cours des années 60, avec l'avènement de la télévision, l'établissement connait une baisse dramatique de sa fréquentation, et semble condamné à la fermeture à brève échéance...

Heureusement, avec le soutien de la municipalité, l'aventure se poursuit avec une association de bénévoles qui continue à organiser à partir de 1998 des projections estivales.

Le cinéma ferme ses portes à la fin de l'été 2006.

En mai 2007, alors qu'une modernisation du cinéma existant est jugée trop difficile à mettre en œuvre, une nouvelle salle est construite au sein d'un nouveau pôle culturel municipal.

L'ancien cinéma, resté fermé, est aujourd'hui à vendre.

Localisation : Usson-en-Forez (42) - 19, rue Centrale

samedi 21 février 2015

Eden (Le Creusot - 71)

Photo libre de droit (domaine public)

Le cinéma "Eden", avec sa superbe façade en béton armé, a ouvert ses portes au lendemain de la seconde guerre mondiale.

Il a remplacé le théâtre municipal, un établissement à la façade imposante, entièrement détruit pendant les bombardements alliés sur la ville du Creusot en 1944.

Photo libre de droit (domaine public)

Photo libre de droit (domaine public)

Photo libre de droit (domaine public)

Le cinéma "Eden" possédait une grande salle de 900 places, équipée d'une scène de 7 mètres par 5, et d'un balcon.

L'établissement ferme ses portes au cours des années 70.

Il restera longtemps fermé comme en atteste la photo suivante prise au cours des années 80...

Droits Réservés

Jusqu'à une période récente, l'ancien cinéma sera occupé par une solderie.


Le bâtiment ne trahit pas ses origines...


Sur une photo de l’intérieur en prise 2014, on distingue clairement l’estrade sur laquelle le grand écran était installé.


Aujourd'hui « Le marché aux affaires » qui occupait l’ancien cinéma a fermé, et le local, qui a été vidé, est devenu vacant.

Localisation : Le Creusot (71) - 81, rue du Maréchal-Foch

Un très grand merci à Thomas pour les photos et pour les éléments historiques !

 

lundi 16 février 2015

Cézanne (Aix-en-Provence - 13)


Il y a exactement 56 ans jour pour jour, le cinéma "Le Cézanne" débutait son activité dans la cité aixoise, à deux pas du célèbre cours Mirabeau.

Le 16 février 1959, en lieu et place d'une fabrique d'huile, un magnifique établissement doté d'une grande salle de 1200 places avec balcon ouvrait ses portes.

Outre les projections de films, l'endroit propose régulièrement des spectacles de music-hall, les plus grandes vedettes de la chanson des années 60 se produisent sur la scène de 14 m par 4 du Cézanne !

En 1963, devant le succès grandissant du cinéma, une deuxième salle est construite en sous-sol : considérée alors comme un deuxième établissement, elle est baptisée "Le Club", et peut accueillir 150 spectateurs.

En 1974, devant la multiplicité des sorties de films, l'établissement est transformé en complexe de six salles.

Les deux salles originelles sont réaménagées en trois salles, alors que trois nouvelles salles sont construites dans un bâtiment voisin auquel on accède par un tunnel sous chaussée !

Le nouveau complexe présente l'originalité d’être entièrement automatisé, une première en France !

Toujours à la pointe de l'innovation, le "Cézanne" est en 1978 le premier cinéma de province à être équipé du son Dolby, installé dans la grande salle de 650 places.

En 1981, le cinéma gagne trois nouvelles salles, construites en étages.


Les améliorations se poursuivent avec l'équipement de deux nouvelles salles en son Dolby, et avec la rénovation de la grande salle qui est équipée d'un nouvel écran agrandi, et surtout du système sonore THX, encore une première pour un cinéma de province !

Depuis le début des années 90, le complexe est régulièrement rénové (tous les 4-5 ans), lui permettant de nos jours d'être un établissement à la pointe de la technique et du confort, avec l'un des meilleurs taux de fréquentation de France !


Actuellement, les salles ont une capacité respective de 442, 244, 278, 108, 70, 105, 110, 104 et 78 places, de la salle 1 à la salle 9.

Localisation : Aix-en-Provence (13) - 1, rue Marcel-Guillaume

Merci à Marc pour les magnifiques photos, avec un coup de cœur particulier pour l'ambiance nocturne  !

 

jeudi 12 février 2015

Royal-Pathé (Paris 17ème)

Le "Royal-Pathé", situé à gauche de la Salle Wagram, photographié en 1956 -  Photo © Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

C'est le 13 septembre 1918 qu'ouvre un nouvel établissement du groupement Fournier-Lutétia, le "Royal-Wagram" situé à côté de la "Salle Wagram", sur l'avenue du même nom.

Il possède une très grande salle de 1300 places avec balcon.

Le 24 avril 1929, il fait partie de la vingtaine d'établissements du groupement Fournier-Lutétia pris en gérance par Pathé-Cinéma par le biais de la SGCP (Société de gérance des cinémas Pathé), et devient à cette occasion le "Royal-Pathé".

Le 28 juin 1930, la SGCP devient propriétaire de ces vingt cinémas.

Dans les années 1950, la capacité de la salle est ramenée à 903 places après travaux de modernisation.

 Le "Royal-Pathé"photographié en octobre 1967 -  Photo © LAPI / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

Le cinéma ferme définitivement ses portes le 29 janvier 1968 avant d'être démoli


Localisation : Paris 17ème - 37, avenue de Wagram

 

samedi 7 février 2015

Rex (Soorts-Hossegor - 40)

Capture d'écran © Google Maps

Reconnaissable par son architecture typique de la région, le cinéma "Rex" de Soorts-Hossegor (40) est installé dans une ancienne salle des fêtes ouverte en 1934.

Devenu ensuite le cinéma de la ville, le "Rex" continue de nos jours à proposer une programmation régulière dans sa salle unique de 278 places.

Localisation : Soorts-Hossegor (40) - 97, avenue de Paris

mercredi 4 février 2015

Eden (Saint-Jean-d'Angély - 17) / Les ruines...

Photo © KiwiNeko14, 24 mai 2014 / Wikimedia Commons - Licence Créative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International

Voici donc ce qu'il reste de l'ancien cinéma "Eden", construit en 1931, classé "Monument Historique", désaffecté en 2003, et victime d'un incendie le 3 mai 2014...

Pour en savoir plus sur l'histoire de ce superbe établissement, vous pouvez consulter les quatre articles que je lui ai précédemment consacrés !

Localisation : Saint-Jean-d'Angély (17) - 45, boulevard Joseph-Lair

 

dimanche 1 février 2015

Club Vidéo Gay (Paris 18ème)

Au temps glorieux du "Colorado" en avril 1973, avec au programme  "La tarentule au ventre noir", un film de Paolo Cavara -  Photo © Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

Avant de s'orienter vers le cinéma pornographique, il est bon de se souvenir que cet établissement fut pendant de nombreuses années la seule salle de cinéma parisienne spécialisée dans les films d'horreur et d'épouvante !

C'est en juillet 1959, à l'emplacement d'un ancien commerce, que naquit le "Colorado", un cinéma de 220 places réparties entre un orchestre de taille modeste, surnommé la "crypte" par les habitués des lieux, et un balcon.

Pour bien se démarquer des cinémas traditionnels, le "Colorado" arborait une façade extraordinaire à base de décors macabres !

Le "Colorado" en avril 1973 -  Photo © Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

Le hall d'entrée n'était pas en reste, avec notamment la présence d'un véritable cercueil !

Pendant de longues années le cinéma sera donc le temple du cinéma d'épouvante, avant de s'orienter en 1974 pendant quelques mois vers le film de karaté, autre genre en vogue dans le quartier...

Puis il revient vers le cinéma d'épouvante, proposant alors deux films au même programme.

Hélas, le cinéma change de propriétaire à la fin de l'année 1977, et intègre le circuit pornographique "Alpha-France" en devenant au début du mois de janvier 1978 le cinéma "Alpha-Blanche"...

La magnifique façade, qui avait connu trois versions différentes depuis la naissance du cinéma, disparaît alors à tout jamais !

A la fin du mois de décembre 1982, le cinéma laisse la place à un établissement "gay" proposant des projections vidéos, le "Club Vidéo Gay".

Puis au cours des années 90, l'établissement devient un "théâtre" pornographique, toujours d'actualité de nos jours malgré plusieurs changements d'enseignes.

 La façade en 2008 - Capture d'écran © Google Maps

La façade actuelle - Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 18ème - 80, boulevard de Clichy

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...