jeudi 4 janvier 2018

Gaumont-Champs-Elysées (Paris 8ème)


Malgré la persistance de l'enseigne "Marignan" sur la façade du cinéma, "Gaumont-Champs-Elysées" est l'appellation maintenant officielle de ce complexe, depuis la triste fermeture de son frère "Gaumont-Champs-Elysées-Ambassade" le 31 juillet 2016...

L'histoire du lieu remonte au 2 avril 1933 avec l'ouverture du "Marignan-Pathé", un établissement de prestige au sein d'un nouvel immeuble.

La salle, encore très connotée "théâtre", peut accueillir 1670 spectateurs avec ses deux balcons sur les 22 mètres de hauteur !

Document © SIAF/Cité de l'Architecture et du Patrimoine/Archives d'Architecture du XXe siècle

Document © SIAF/Cité de l'Architecture et du Patrimoine/Archives d'Architecture du XXe siècle - Cliché Anonyme

Le "Marignan-Pathé" en 1953 - Droits Réservés

Outre la salle, les alentours sont magnifiques : halls gigantesques, escaliers monumentaux, rotonde équipée d'un bar constituent le décor de cet établissement qui accueille les galas faisant accourir le Tout-Paris !

Entrée des spectateurs se rendant au gala pour le film "Entente cordiale", au Marignan-Pathé. Paris, 21 avril 1939. Photographie du journal "Excelsior"

Le "Marignan-Pathé" en 1956 - Photo © Site Cinema Treasures -  Licence Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée)

Le "Marignan-Pathé" en 1965 © La Cinématographie Française


Le "Marignan-Pathé" en 1965 © La Cinématographie Française

 Au cours de la seconde guerre mondiale, le "Marigan-Pathé" va connaître une étrange destinée, en étant successivement réquisitionné par les occupants allemands et par les libérateurs américains !

Embed from Getty Images


 Guerre 1939-1945. Le cinéma "Marignan" est transformé en "Soldatenkino". L'organisation Todt est un corps du génie, annexe de la Wehrmacht, qui, après les autoroutes et la ligne Siegfried en Allemagne, construit à cette époque le mur de l'Atlantique. Champs-Elysées, Paris. Photographie d'André Zucca (1897-1973), couleurs d'origine restaurées. Bibliothèque historique de la Ville de Paris.


Guerre 1939-1945. Le cinéma Marignan, cinéma pour les troupes alliées, avenue des Champs-Elysées. Paris (VIIIème arr.), 1945. Photographie de Roger Schall (1904-1995). Paris, musée Carnavalet.


 Guerre 1939-1945. Le cinéma "le Marignan", cinéma pour les troupes alliées, avenue des Champs- Elysées. Paris (VIIIème arr.), 1945. Photographie de Roger Schall (1904-1995). Paris, musée Carnavalet.

Après une première rénovation des lieux en 1957, une étape importante se produit en 1968 avec la division en deux de l'immense salle...

Les deux anciens balcons constituent la nouvelle salle "Marignan-Pathé" de 1200 places (700 places à l'orchestre et 500 au balcon), alors que l'ancien orchestre rebaptisé "Concorde-Pathé" devient une salle ultra-moderne de 490 places où les heureux spectateurs sont accueillis par des hôtesses qui les conduisent vers des sièges très confortables et leurs servent des consommations pendant la projection !

Le hall du cinéma et l'accès d'escalier à la salle "Concorde-Pathé" en 1968 © Le Film Français

Le hall du cinéma en 1968 © Le Film Français

L'orchestre de la nouvelle salle "Marignan-Pathé" en 1968 © Le Film Français

La nouvelle salle "Concorde-Pathé" en 1968 © Le Film Français

L'établissement va se transformer au fil des ans en complexe...

En mars 1972, une salle de 160 places baptisée "Concorde-Pathé 2" est créée à côté de la salle "Concorde-Pathé" par réduction de la surface de la rotonde.

En juin 1973, une nouvelle salle, la salle "Marignan-Pathé 2", d'une capacité de 142 places est construite au-dessus du hall d'entrée, en réduisant la hauteur de ce dernier.

Dans les années qui suivent, le balcon de la grande salle "Marignan-Pathé 1"de 1018 places est transformé en deux salles de 195 et 191 places dites "Marignan-Pathé 3 et 4", la nouvelle salle "Marignan-Pathé 1" voyant sa capacité ramenée à 568 places.

Le 14 mai 1980, une nouvelle salle de 70 places, la salle "Marignan-Pathé 5", est aménagée dans des locaux situés sous le hall du cinéma.

A partir de cette date, le complexe, devenu "Marignan-Concorde-Pathé", comprend donc au total 7 salles, qui conservent toutefois leur distinction patronymique ("Marignan-Pathé 1 à 5", et "Concorde-Pathé 1 et 2").

En 1990, le nombre de salles va diminuer d'une unité, avec le regroupement des salles "Marignan-Pathé 3 et 4" afin de créer une nouvelle grande salle de 405 places, baptisée "Marignan-Pathé 3".

Le "Marignan-Concorde-Pathé" en 1991

En 1992, à la faveur de l'échange de cinémas parisiens entre "Pathé" et "Gaumont", le complexe devient le "Gaumont-Marignan-Concorde", puis le substantif "Concorde" s'efface quelques mois plus tard...

Le "Gaumont-Marignan" en 1993

En 2004, le cinéma est rebaptisé "Gaumont-Champs-Elysées-Marignan", et fonctionne en duo avec le "Gaumont-Champs-Elysées-Ambassade", anciennement "Gaumont-Ambassade".

La numérotation des salles est partagée entre les deux établissements en fonction de leur capacité, le "Gaumont-Champs-Elysées-Marignan" héritant des salles numéros 1, 3, 5, 8, 9 et 14 (numéro 13, en théorie, traditionnellement non utilisé chez Gaumont par superstition... !).



La rotonde située au niveau inférieur - Photo © James, novembre 2007 / Flickr® -  Licence Créative Commons Attribution 2.0 Générique

Le complexe continue tout seul l'aventure aujourd'hui, depuis la fermeture des salles coté "Ambassade", en maintenant la tradition de salle de prestige accueillant avant-premières et soirées de gala... pour combien de temps encore ?

Localisation : Paris 8ème - 27-33, avenue des Champs-Elysées

Merci à Didier Noisy pour les photos de 1965 et 1968.

"Ciné-Façades" souhaite une excellente année 2018 à tous ses fidèles lecteurs et contributeurs !

  

5 commentaires:

  1. Merci pour cet article encore une fois passionnant... et bonne année!
    Bon alors c'est un peu complexe tout ça. Si on veut retrouver un peu de la salle d'origine, il faiut aller dans laquelle. La 1?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne année à vous, et merci d'avoir apprécié mon article !
      Pour répondre à votre question, les 3 salles actuelles superposées 1-2-3 (de bas en haut) représentent le volume de l'ancienne salle unique de 1933 avec ses deux balcons ! Bien entendu il ne reste rien des décors d'origine...

      Supprimer
  2. Bonjour Philippe,
    Une fois de plus, un grand bravo pour vos articles toujours aussi passionnants !
    Concernant le Marignan-Pathé, le premier programme que j'ai pu retrouver, à partir des archives de la salle, remonte au 30 mars 1933. Il s'agissait du film "La dame de chez Maxim's", d'Alexander Korda, qui était resté un peu plus de trois semaines à l'affiche...
    Pour ce qui est de sa période réquisitionnée par les allemands, d'abord, et par les alliés, ensuite, la "passation" c'est faite du jour au lendemain ! En effet, le Marignan a été transformé en "soldatenkino" de juin 1940 jusqu'au 24 août 1944, les américains ayant fait l'acquisition de la salle dès le 25 août 1944, pour ne le restituer que le 21 août 1946 !!! Soit deux ans ! Après quelques aménagements, le Marignan a rouvert le 26 septembre de la même année...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Didier pour ces précisions fort détaillées, comme à l(habitude !

      Supprimer
  3. Bonjour Philippe
    Merci encore pour toutes ces photos anciennes retraçant l'évolution des salles de cinéma de Paris .
    Il ne reste plus grand chose sur l'avenue des Champs Elysées
    Ma salle préférée reste la grande salle de l'UGC Normandie ( plus de 800 places ! )
    Dans les années 60 et 70 , elle était voisine avec le cinéma des champs élysées qui projetait des classiques du cinéma français et du cinéma américain à des prix nettement inférieurs aux prix des salles d'exclusivité !
    J'étais lycéen à l'époque et mes moyens ne me permettaient que d'aller très rarement voir un film dans une salle d'exclusivité .
    Par contre j'ai vu pas mal de classiques dans cette salle du cinéma des champs élysées qui a disparu à la fin des années 70
    Bonne année , ainsi qu'à tous les passionnés de ton blog !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...