samedi 26 mai 2018

Studio de la Harpe-Huchette (Paris 5ème)

Le "Styx" en 1968 - © Le Film Français

Ce cinéma est surtout célèbre pour la première enseigne qu'il a porté à son ouverture, le 30 avril 1968.

Le "Styx" était la première salle de la Rive Gauche consacrée aux films d'épouvante.

Le décor de l'établissement est à l'unisson de la programmation : fresque horrifique dans le hall d'entrée, caisse en forme de chapelle funéraire...

La salle de 150 places n'est pas en reste, avec comme point d'orgue les cinq cercueils verticaux ouverts !

L’intérieur de la salle du "Styx" en 1968 - © Le Film Français

Une tentative de reconversion vers une programmation art et essai a lieu en 1976, mais celle-ci ne rencontrant guère de succès, le cinéma revient en 1978 vers le fantastique.

Mais cet ancien temple de l'horreur va connaitre une nouvelle destinée : le 18 juin 1980 le cinéma devient le "Studio de la Harpe-Huchette", et propose des films en exclusivité et version originale.

Sa nouvelle carrière sera de courte durée, puisque le cinéma ferme définitivement ses portes le 30 mars 1982.

Il est transformé en restaurant, comme tous les anciens cinémas du quartier Huchette - Saint-Séverin...

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 5ème - 11, rue de la Huchette

Merci à Didier Noisy.

 

mercredi 23 mai 2018

CGR Carcassonne Le Colisée (Carcassonne - 11)


Lors de la construction de l'immense "Hôtel Terminus" en 1914, une salle des fêtes a été aménagée au sein de l'établissement.

C'est en mars 1922 que cette magnifique salle est transformée en un cinéma-théâtre baptisé initialement "Les Nouveautés", puis le "Colisée".

La salle, qui possède un balcon, est décorée de moulures et ornements, et le plafond arbore une magnifique coupole.






En 1980, deux nouvelles salles sont créées, puis deux autres verront le jour dans la foulée : le "Colisée" devient un complexe de 5 salles (262, 135, 96, 106 et 75 places), en conservant fort heureusement sa grande salle originelle.

Les salles 1, 2 et 3 se situent à l'étage du bâtiment, alors que les salles 4 et 5 se trouvent au rez-de-chaussée.

La salle 2

La salle 2

La salle3

La salle3

La salle 4

La situation de l'établissement va ensuite connaître quelques bouleversements, avec la fermeture de la salle 5 en 2007, pour un projet de réaménagement du rez-de-chaussée qui ne verra pas le jour, et surtout avec la fermeture de la grande salle 1 en avril 2012, pour non-conformité aux normes de sécurité.

Devenu "Cap'Cinéma Le Colisée", puis "CGR Carcassonne Le Colisée" depuis la fin de l'année 2017, l'avenir du seul cinéma art et essai de Carcassonne s'annonce hélas bien sombre, puisque sa fermeture définitive est prévue pour le 30 juin 2018, à la suite de la résiliation du bail par le propriétaire des murs...

Je vous invite à signer la pétition en ligne (https://www.mesopinions.com/petition/art-culture/colisee-ferme-rouvrons-odeum/42321) pour soutenir le projet de transférer l'activité cinématographique dans un autre établissement fermé depuis octobre 2007, l'Odéum.

Localisation : Carcassonne (11) - 9, boulevard Omer-Sarraut

Merci à Rémi pour les photos et les éléments historiques.

 

mardi 15 mai 2018

Scarlett (Paris 18ème)

 Embed from Getty Images

Ce cinéma avait ouvert ses portes le 8 février 1938, sous le nom de "Ciné-Vox-Pigalle", à l'emplacement d'un cabaret, le "Cabaret du Néant" (à ne pas confondre avec un établissement éponyme situé au numéro 64 du même boulevard, à l'angle de la rue Coustou, près de l'ancien cinéma "Agora").

Photo libre de droit (Domaine Public)

La salle, toute en longueur, possédait un balcon, et pouvait accueillir 460 spectateurs.

Le 19 décembre 1951, l'établissement est rebaptisé "Scarlett".

Au fil des ans, le lieu se spécialise dans l'horreur, puis l'érotisme et la pornographie...

Il ferme définitivement ses portes le 22 décembre 1981, puis est transformé en un immense sex-shop avec projections vidéos, en activité jusqu'au milieu des années 90.

Aujourd'hui, c'est un "hammam-sauna-spa libertin" qui occupe les lieux.


Localisation : Paris 18ème - 34, boulevard de Clichy


samedi 12 mai 2018

[R.I.P.] La Clef (Paris 5ème)

Rien n'aura donc permis la sauvegarde du cinéma associatif "La Clef" : ni la pétition en ligne, ni l'appel lancé à la municipalité parisienne et au ministère de la culture n'auront permis d'infléchir la position du propriétaire des lieux...

La clé a donc été mise sous la porte au soir du dimanche 15 avril 2018...

Ouvert en 1973, le cinéma est mort...

Déjà fermé deux fois dans son histoire, pourrait-il renaître encore de ses cendres ?

In memoriam, quelques clichés pris le 24 avril...







Localisation : Paris 5ème - 21, rue de la Clef

Merci à Vincent.

 

jeudi 10 mai 2018

Normandie (Bayeux - 14)


Situé à deux pas de la cathédrale de la ville, ce cinéma, baptisé à l'origine "Normandy-Cinéma" a ouvert ses portes au mois d'avril 1923.

C'est le premier cinéma sédentaire de la ville de Bayeux (14).

La salle unique avait une capacité de 350 places.

L'établissement a cessé son activité en 1975, et le rideau de fer de la devanture reste fermé depuis cette date...

L'échelle d'accès à la cabine de projection, à gauche de la façade

Localisation : Bayeux (14) - 2, impasse Glatigny

Merci à Jean-Christophe.

samedi 5 mai 2018

Hollywood (Paris 9ème)

 Embed from Getty Images

A deux pas du boulevard des Capucines et du music-hall de l’Olympia, ce cinéma a ouvert ses portes le 19 juillet 1939, sous le nom de "Régent-Caumartin".

Il est rebaptisé rapidement "Caumartin", puis "Hollywood" vers la fin des années 40.

La salle avait une capacité de 234 places.

Il  cesse son activité le 28 septembre 1971, puis devient pendant de longues années une salle de spectacles privée appartenant à la banque "Société Générale".

Capture d'écran © Google Maps

De nos jours, un commerce occupe le volume de l'ancien cinéma.

Localisation : Paris 9ème - 4, rue de Caumartin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...