mardi 15 mai 2018

Scarlett (Paris 18ème)

 Embed from Getty Images

Ce cinéma avait ouvert ses portes le 8 février 1938, sous le nom de "Ciné-Vox-Pigalle", à l'emplacement d'un cabaret, le "Cabaret du Néant" (à ne pas confondre avec un établissement éponyme situé au numéro 64 du même boulevard, à l'angle de la rue Coustou, près de l'ancien cinéma "Agora").

Photo libre de droit (Domaine Public)

La salle, toute en longueur, possédait un balcon, et pouvait accueillir 460 spectateurs.

Le 19 décembre 1951, l'établissement est rebaptisé "Scarlett".

Au fil des ans, le lieu se spécialise dans l'horreur, puis l'érotisme et la pornographie...

Il ferme définitivement ses portes le 22 décembre 1981, puis est transformé en un immense sex-shop avec projections vidéos, en activité jusqu'au milieu des années 90.

Aujourd'hui, c'est un "hammam-sauna-spa libertin" qui occupe les lieux.


Localisation : Paris 18ème - 34, boulevard de Clichy


2 commentaires:

  1. Selon la légende orale, le Scarlett était ainsi dénommé en hommage à " Autant en emporte le vent " qu'il avait repris, peut être ce 19 décembre 1951 mentionné par Philippe. Dans les années 60, il semble qu'il ai été, par sa programmation , un peu l'équivalent pour Pigalle de ce qu'était le Midi-Minuit pour les grands boulevards . Epoque que je n'ai malheureusement pas connu. Je l'ai fréquenté une ou deux fois à la fin des 70's , plus pour connaître la salle que pour les films pornos diffusés alors. A l'époque entrer dans les salles X de ce quartier était plein de risques pour un jeune type pas trop hardi ( ! ) Pas beaucoup de souvenirs, une salle en longueur, acceptable en propreté pour un cinéma X . Je suis pas sur que le balcon était encore ouvert.
    Par contre, même après la transformation en sex-shop, l'enseigne Scarlett est restée longtemps sur la façade ( pauvre Olivia de Havilland ) et le cinoche n'est devenu Moon City que vers 1999 / 2000 , au passage au sauna libertin évoqué par Philippe. Je passe de temps en temps sur le boulevard et ne peux m'empécher d'imaginer la classe que ce Moon City pouvait avoir il y a cinquante ans en tant que Scarlett avec une toile peinte du Masque du démon ou de La nuit du loup-garou en frontispice. Même si il apporte un peu d'originalité au quartier avec sa sculpture invoquant l'Inde et le kama-Sutra !!!

    RépondreSupprimer
  2. au vu du nombre et de la taillee des poubelles, l'établissement doit consommer beaucoup de plastique et de sopalin......

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...