dimanche 30 septembre 2018

Lido (Avignon - 84)


Ce petit supermarché, qui ne paye pas de mine, était il y a quelques années le hall d'accès au cinéma "Lido", situé en retrait du boulevard Saint-Ruf, dans un quartier extra-muros d'Avignon (84).

Visible sur les vues aériennes ci-dessous, le bâtiment, directement accessible au fond d'une place, possédait une architecture en béton armé et un magnifique dôme.

Un immeuble fut construit dans les années 60 devant le bâtiment, et il abritera alors en rez-de-chaussée la nouvelle entrée et le nouveau hall du cinéma.


Le bâtiment de l'ancien cinéma - Captures d'écran © Google Earth

Datant des années 30, le cinéma, alors baptisé le "Club" possédait une grande salle de 1000 places avec un balcon et une scène de 10 mètres par 3.

Dans les années 70, le cinéma, rebaptisé précédemment le "Lido", abandonne sa programmation traditionnelle pour s'orienter définitivement vers la pornographie.

Il a fermé ses portes à la fin des années 80, et la salle reste aujourd'hui à l'abandon, dans l'attente d'une hypothétique reconversion rendue compliquée par la présence du supermarché qui empêche tout accès au lieu...

L'ancienne salle de cinéma, vue de dessous le balcon

L'arrière du bâtiment, vue depuis une artère adjacente

Localisation : Avignon (84) - 58, boulevard Saint-Ruf

Merci à Patrice Lorin pour les éléments historiques et les photos.

 

mercredi 26 septembre 2018

Rex (Boulay - 57)


Construit vers la fin des années 40, le cinéma "Rex" de Boulay (57) comportait une salle unique de 380 places avec balcon, et était pourvu d'une scène de 8 mètres par 4.

Il proposait 4 à 5 séances par semaine dans les années 50, puis la programmation est tombée à 1 à 2 séances au début des années 70, période de sa fermeture définitive.

L'emplacement est aujourd'hui occupé par un restaurant.

Localisation : Boulay (57) - 28, rue du Maréchal-Foch

Merci à Daniel Collin.

samedi 22 septembre 2018

Gaumont-Théâtre (Paris 2ème)

Photo libre de droit (Domaine Public)

Les origines de ce cinéma sont très anciennes, puisque c'est le 15 juin 1906 que s'ouvre sur le boulevard Poissonnière (2ème) le "Cinématograph-Théâtre", qui est exploité par le propriétaire du magasin de disques adjacent.

La salle, qui comprend entre 400 et 500 places et un balcon, propose des séances d'environ 45 minutes, composées d'actualités et de films courts de la firme Pathé.

L'établissement est racheté par la firme Gaumont le 29 juin 1908, et devient le "Phonocinéma-Gaumont" puis le "Chronophone-Gaumont" en 1910.

Gaumont utilise cette salle pour démontrer la fiabilité de son nouveau procédé de "cinématographe parlant et chantant", le "chronophone".

Le procédé ne parvenant pas à s'imposer, la salle est rebaptisée en 1914 de son nom définitif de "Gaumont-Théâtre".

 Embed from Getty Images

L'établissement continue une carrière de cinéma d’exclusivité, qui perdure malgré l'ouverture en 1932 du Rex, situé juste à côté !

Le 29 novembre 1946, des travaux de transformation sont menés, avec une inversion de la pente de la salle, qui conserve son balcon et qui possède une capacité de 417 places.

Victime de son statut d'établissement à salle unique, le "Gaumont-Théâtre" a fermé ses portes le 27 juillet 1977, avant d'être transformé en fast-food, puis en commerces aux enseignes variées...

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris (2ème) - 7, boulevard Poissonnière

samedi 15 septembre 2018

Concorde (Rumilly - 74)


Les origines de ce cinéma, aujourd'hui fermé, remontent à l'année 1925, avec le début de la construction du "Foyer Rumillien", qui comprend une salle de gymnastique et une salle de spectacles proposant également des projections cinématographiques.

Ce lieu communal est inauguré le 3 mars 1928, et la première projection d'un film parlant a lieu le 16 avril 1932.

En 1937, la salle des fêtes/cinéma est rebaptisée le "Rex", la salle de gymnastique conservant le nom de "Foyer Rumillien".

La salle peut accueillir 561 spectateurs, et est équipée d'une scène de 7 mètres par 5.

Photo libre de droit (Domaine Public)

L'établissement conserve sa double fonction de salle des fêtes et cinéma jusqu'en 1977, année de la décision de transformation en un cinéma à part entière.

Le 1er juin 1978 c'est un cinéma entièrement modernisé qui rouvre ses portes, baptisé le "Concorde", et qui conserve une salle unique.

Sa carrière va se poursuivre pendant près de 30 ans, avec des travaux de modernisation de la salle et du hall en 2000, et avec l'équipement d'un projecteur numérique en 2010, et de la projection en 3D en mars 2011.

En raison de la décision de construire un nouveau complexe de 3 salles dans la commune, le "Concorde" ferme définitivement ses portes le 31 mars 2016.


Il reste fermé depuis cette date...

Localisation : Rumilly (74) - 12, rue Charles-de-Gaulle

Merci à Jean-Christophe.

 

samedi 8 septembre 2018

[Compléments] Variétés (Montchanin - 71)


Evoqué dans un sujet il y a 3 ans, l'ancien cinéma "Variétés" de Montchanin (71) est toujours fermé...

Voici quelques photos récentes prises à l'occasion d'une visite avec le propriétaire des lieux...

Le hall du cinéma...



Voici le clou de la visite, avec la cabine de projection, où le temps semble s'être arrêté...






Localisation : Montchanin (71) - 110, avenue de la République

Merci à Korbo.

 

mercredi 5 septembre 2018

Ciné-Rosselle (Petite-Rosselle - 57)


Situé dans la petite cité minière de Petite-Rosselle (57) à proximité de Forbach (57), le "Ciné-Rosselle", qui a aussi porté le nom de "Cinéma Spor" (du nom de son directeur), a ouvert ses portes au début des années 50.

Il possédait une salle de 400 places.

L'établissement a fermé ses portes vers la seconde moitié des années 60, parallèlement à la fermeture des mines et l'exode d'une partie de la population.

Localisation : Petite-Rosselle (57) - 195, avenue du Général-de-Gaulle

Merci à Daniel Collin.

dimanche 2 septembre 2018

Rivoli-Beaubourg (Paris 4ème)

Ce cinéma situé sur la très animée rue de Rivoli (Paris 4ème) est malheureusement connu pour le sort funeste qui a conduit à sa disparition...

Ses origines remontent au 24 juillet 1935, avec l'ouverture du "Rivoli-Cinéma-Actualités", un établissement avec une salle de 350 places, pourvue d'un balcon.

Rebaptisé "Rivoli-Cinéma", puis "Rivoli-Beaubourg" au début des années 80, l'établissement se consacre aux films d'art et essai.

Alors que le "Rivoli-Beaubourg" programme un festival du cinéma juif, un engin explosif, dissimulé derrière un fauteuil situé dans les derniers rangs, dévaste la salle en blessant 18 personnes parmi les 30 spectateurs présents, le vendredi 29 mars 1985 à 21h45...

Embed from Getty Images

Embed from Getty Images

Embed from Getty Images

Pendant de nombreux mois, les programmes  annonceront une reconstruction qui ne viendra malheureusement jamais...

L'Officiel des Spectacles du 31 décembre 1985 annonce encore la reconstruction future du cinéma...

Quelques années plus tard, l'ancien cinéma sera reconverti en supermarché.

L'ancien long couloir d'accès à la salle, transformée en supermarché

Localisation : Paris 4ème - 80, rue de Rivoli

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...