mercredi 16 janvier 2019

Saint-Lazare Pasquier (Paris 8ème) / Plus aucun espoir...


Fermé depuis bientôt 3 ans, le cinéma "Saint-Lazare Pasquier" restait en attente d'une reconversion, dont l'issue ne semblait plus devoir passer par la continuation d'une activité cinématographique...

Le permis de construire, visible derrière la grille d'entrée, vient confirmer ces craintes, l'ancien cinéma créé en 1938 va être démoli pour laisser la place à un centre de soins et à des bureaux...


Les lettres de l'enseigne ont été démontées...


Seuls restent visibles les numéros des 3 anciennes salles du complexe...


Localisation : Paris 8ème - 44, rue Pasquier

 

dimanche 13 janvier 2019

Club (Freyming-Merlebach - 57)



Ouvert en 1925, ce cinéma baptisé à l'origine "Le Lorrain" possédait une immense salle de 1200 places équipée pour le cinéma muet.

Après l'installation du parlant, la capacité de la salle est ramenée à 1000 places.

En 1978, la salle est scindée en trois : le balcon reste intact et la salle conserve le nom de "Lorrain" (450 places), alors que l'orchestre est divisée en deux salles qui sont baptisées "Club 1" (180 places) et "Club 2" (105 places).

Par la suite, seul le nom de "Club" est conservé pour le cinéma de trois salles.

En 1986, l'établissement est mis en vente par la famille propriétaire depuis les origines, et c'est la municipalité qui se porte acquéreur.

Un incendie criminel met malheureusement fin à l'activité du lieu le 4 mars 2000...

Resté longtemps en vente, l'ancien cinéma a été acquis par un nouveau propriétaire qui souhaite transformer le bâtiment en salle de réceptions.

Il n'est plus question de renouer avec l'activité cinématographique, un multiplexe de 10 salles ayant ouvert dans la commune.

Localisation : Freyming-Merlebach (57)

Merci à Daniel Collin.

mercredi 9 janvier 2019

Pigalle (Vallauris - 06)


Voici un nouvel article proposé par Michaël Benture, merci à lui !

Vallauris célèbre pendant des décennies pour ses ateliers de potiers, pouvait s’enorgueillir de posséder 5 cinémas à son heure de gloire qui se situe entre les années 50 et 60.

Ces salles dont deux se situaient à Golfe Juan quartier balnéaire de la commune se nommaient, CASINO, EDEN, CIGALE, CINEMONDE et enfin PIGALLE.

Dans les années 80 seul ce dernier cinéma existait encore et projetait des films populaires.

Le PIGALLE longtemps considéré comme la salle la plus moderne et la plus luxueuse de la petite cité, a ouvert dans les années 40 en plein centre ville.

Installé dans un immeuble édifié spécialement pour accueillir le cinéma, le bâtiment a de belles proportions il donne sur 3 rues avec sorties de secours sur l'arrière.

L'immeuble mêlant le style art déco et le néo-provencal est doté d'un vaste hall donnant accès à la salle et au balcon, il était doté de 350 fauteuils.

Il ferme au milieu de la décennie 80 puis est transformé en brocante.

Dès lors, outre les fauteuils, toute sa décoration intérieure disparait en totalité, les murs étant même mis à nu.

Seule la façade est conservée de même que l'enseigne.



Depuis quelques années suite à la fermeture de la brocante, le bâtiment est désaffecté, l'enseigne a disparu et l'ensemble est en totale décrépitude...

Photos prises en 2008 avant la fermeture de la brocante
 
Localisation : Vallauris (06) - Boulevard Jacques-Hugo

 

vendredi 4 janvier 2019

Movies Les Halles (Paris 1er)

"Ciné-Façades" souhaite une excellente année 2019 à tous ses fidèles lecteurs et contributeurs !

 
Capture d'écran © Google Maps

A l'emplacement occupé de nos jours par une boutique de mode se trouvait un complexe de 2 salles, qui avait ouvert ses portes le 31 juillet 1974.

Baptisé "Ciné-Halles", ce cinéma d'art et essai avait été créé par le cinéaste-producteur Jacques Poitrenaud, et devait contenir 6 petites salles, comme en atteste une coupure de presse de l'époque.

Coupure de presse "Le Nouvel Observateur" 29 juillet 1974


Les deux salles initiales (165 et 152 places) ne verront pas les autres salles projetées les rejoindre...

Le 20 août 1980, le cinéma est rebaptisé "Movies Les Halles", et continue sa carrière de cinéma art et essai.

"L'Officiel des Spectacles" du 11 au 17 mars 1981 / Collection Philippe Célérier

Sa carrière ne sera pas très longue, le cinéma fermant définitivement ses portes le 1er janvier 1985, malgré la mention "fermeture provisoire" dans les programmes de l'époque...

"L'Officiel des Spectacles" du 9 au 15 janvier 1985 / Collection Philippe Célérier

Quelques mois plus tard, il se reconvertit en sex-shop avec projections vidéos...

Remerciements Klaus Weber - allekinos.com

Localisation : Paris 1er - 72, rue Saint-Denis

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...