samedi 3 janvier 2009

Passage du Nord-Ouest (Paris 9ème)


Retour dans le quartier des Grands-Boulevards, avec cet ancien cinéma à salle unique et double programme, alors appelé "Le Club" et plutôt spécialisé dans les films policiers et de série B.

Une petite curiosité concernant ce cinéma : pour accéder à la salle, il fallait traverser une cour d'immeuble après avoir franchi le hall d'entrée et acquitté son ticket auprès de la caisse "amovible"... qui était rentrée chaque soir après la dernière séance !

Ouvert en 1955 - c'était auparavant un cabaret où se produisit notamment Edith Piaf - ce cinéma a fermé ses portes en avril 1991, et devait devenir un restaurant d'entreprise...

Un sursis lui fut miraculeusement apporté, puisqu'en novembre 1991 fut inauguré le "Passage du Nord-Ouest".


Ce lieu se transforma donc en un concept original de "Café-Ciné-Concerts"... mais, revers de la médaille, l'endroit n'avait plus grand chose à voir avec une salle de cinéma, en raison notamment de la présence d'un bar, de tables et de chaises, d'écrans vidéos... en bref un lieu branché, à des antipodes du petit cinéma permanent de quartier !

Au fil des années, le Passage du Nord-Ouest vit son succès s'émousser, et les projections de films se raréfier au profit de concerts de rock... au grand dam du voisinage !

Après deux années de fermeture, le lieu est devenu depuis le 25 juin 1997 un théâtre traditionnel du nom de "Théâtre du Nord-Ouest". 

 Capture d'écran © Google Maps

Plus de cinéma, mais la vocation culturelle du lieu est conservée, et c'est bien là l'essentiel !

Localisation : Paris 9ème - 13, rue du Faubourg-Montmartre


6 commentaires:

  1. Le club, avce sa salle arrondie, ses petites colonnes, que l'on découvrait après avoir traversé la cour de l'immeuble.
    Dans les salles du quartier ou je m'aventurais (j'habitais alors Sceaux), je prenais ma dose de frisson avec qques films d'épouvantes ou d'aventures.
    le Club avait une programmation variée, mélangeant dans un même programme un Policier et un film d'épouvante .
    La caissière était peu regardante sur l'age, et c'est là que j'ai vu mon premier film érotique, bien avantmes 18 ans ( Histoir d'O !).
    Ensuite j'y suis retourné lors des spectacles de Jango Edwards !.
    Le passage du Nord Ouest organisait des spectacles le soir , et projetait des films très Art et Essai en VO dans l'après Midi, le but étant de toucher les subventions du CNC.
    Je n'y suis plus retourné depusi que c'est un théatre.

    Ramoc

    RépondreSupprimer
  2. Le Club qui me rappelle bon nombre de cinemas nicois des années 70-80 (auvent, affichage, facade, halls étroits) tous aujourd'hui disparus, possédait dans les années 60, 300 fauteuils. Sur la rue du Faubourg Montmartre s'alignaient 6 cinémas (le CLUB inclus)tous disparus de nos jours :
    -L'ASTOR au n°13 avec 750 places
    -Le BERGERE au n°15 pour un total de 500 places
    -Le PALACE au n°8 avec une grande salle de 900 places avec balcon
    -Le STUDIO 43 au n°43, salle plutot petite totalisant 271 places
    -Le CAPRI au n°161 avec 463 places

    benturemichael@yahoo.fr

    RépondreSupprimer
  3. Cette salle était tenue par une famille âgée jusqu'à sa fermeture. Pour le prix modique du billet qui donnait accès à deux films certains clients venaient dormir dans la salle...
    La caisse amovible est restée longtemps présnte même pendant la période du Passage du Nord Ouest

    RépondreSupprimer
  4. C'est mon cinéma coup de coeur des années 80/90 et jusqu'a sa fermeture le 30 avril 1991 et actuellement je fait des recherches pour repprendre sa programmation de 1981 à 1991 et la période du passage du nord ouest . Deux films pour le prix d'1 ça c'était du cinoche . Ce petit cinéma me manque et j'était arrivé à retrouvé son propriétaire et j'ai un temps correspondu avec lui .

    RépondreSupprimer
  5. Je ne trouve pas sur votre magnifique site un cinéma parisien dont le nom était "Le Texas" et qui était situé en face du numéro 30 de la rue la Gaité dans le 14e.
    Je l'ai connu en 1954 en accompagnant une petite amie qui habitait en face de ce cinéma. J'avais 11 ans et c'état mon premier cinéma permanent. Nous avons passé tout l'après-midi à regarduer un film avec Laurel et Hardy

    RépondreSupprimer
  6. Il me semble que la caisse amovible se trouve maintenant dans le hall du théatre .

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...