dimanche 19 juin 2022

Auteuil-Bon Cinéma (Paris 16ème)

 

Créé par le Père Daniel Brottier, directeur de l'Oeuvre des Orphelins-Apprentis d'Auteuil, le cinéma "Auteuil-Bon Cinéma" a été inauguré le 2 octobre 1927.

Précédemment, quelques projections épisodiques de films avaient été organisées dès l'année 1924, dans le but de distraire les garçons de 13 à 18 ans hébergés dans cette institution catholique.

Le Père Brottier (à droite) à la sortie d'une séance de cinéma
 

Au fil du temps, les projections s'élargissent aux bienfaiteurs, familles des enfants et voisins du quartier, et les séances deviennent bi-mensuelles puis hebdomadaires en 1926.

Très sollicitée pour l'ouverture d'une salle de cinéma pérenne où voir des films en toute sécurité morale, l’Oeuvre décide de créer un "Bon Cinéma", ouvert à tous, dans un vaste local d'une ancienne chapelle désaffectée, pouvant accueillir 580 spectateurs.

Le bâtiment hébergeant la salle de cinéma

L'entrée du cinéma

La salle et son balcon, vue depuis l'écran

Tous les dimanches deux séances sont organisées, une matinée à 15h30 et une soirée à 20h30.

Les opérateurs en cabine de projection, en 1932

Devant le succès rencontré, d'autres séances sont par la suite proposées le jeudi et le samedi.

Programme de 1930

Une promotion pour le moins originale !

L'"Auteuil-Bon Cinéma" poursuivra son activité jusqu'au mois de juin 1977, année de sa fermeture pour raisons économiques, ne pouvant plus faire face à la concurrence des salles commerciales parisiennes...

Localisation : Paris 16ème - 40, rue Jean-de-la-Fontaine (anciennement Rue La Fontaine)

Un très grand merci à Madame Marie-Noëlle Dumont, qui a mis à ma disposition ces formidables archives.

 

lundi 6 juin 2022

[Actualité] Gaumont-Champs-Elysées-Ambassade / Disparition...

Après le clap de fin du 31 juillet 2016, les années de fermeture et de travaux, toute trace du défunt "Ambassade" a donc disparue au profit d'un "flagship" de luxe...

Aucune trace, bien entendu, du musée qui figurait dans le projet architectural...

Tristesse absolue de voir disparaitre un fleuron de l'exploitation parisienne... et ce ne sont pas des larmes de crocodile !

Localisation : Paris 8ème - 50, avenue des Champs-Elysées


dimanche 22 mai 2022

Apollo-Cinéma (Paris 9ème)


Photo libre de droit (Domaine public)
 

L'Apollo était à l'origine une salle de spectacles de 2000 places, construite en 1907, qui proposait des opérettes, puis des pièces de théâtre.

En juin 1932, le lieu devient un cinéma à part entière sous le nom "Apollo-Cinéma", et présente des films en première exclusivité.

L'activité cinématographique cesse en 1940 suite à l'occupation allemande, et le lieu n'est autorisé à rouvrir ses portes qu'en tant que théâtre à la fin 1941.

Au cours de l'année 1947, les représentations cinématographiques sont à nouveau autorisées à l'Apollo et reviennent au premier plan avec l'installation d'un nouvel écran et d'une nouvelle cabine de projection.

Les représentations théâtrales reprennent en alternance en 1950, et cette double activité se poursuit jusqu'à la fermeture définitive des lieux en 1958 et leur démolition.

Localisation : Paris 9ème - 20, rue de Clichy

 

samedi 14 mai 2022

Ciné-Islais (L'Île-d'Yeu - 85)

 

L'activité cinématographique dans le seul établissement situé sur l'Île-d'Yeu a débuté en 1928 dans la salle paroissiale.

En 1947, le lieu prend le nom de "Ciné-Islais".

La salle, qui comporte un balcon et une scène de 8 mètres par 5, peut accueillir 360 spectateurs.

En 1974, un hall d'entrée est ajouté au bâtiment.

En 1980, des travaux conduisent à la suppression du balcon et au remplacement des fauteuils.

La capacité de la salle est alors ramenée à 212 places.

En 2004, la municipalité rachète la salle, toujours propriété d'une association diocésaine.

Classé art et essai, le "Ciné-Islais" propose des séances tout au long de l'année.

Localisation : L'Île-d'Yeu (85) - 4, rue du Petit-Chiron

 

lundi 2 mai 2022

Rexy (Mont-Saint-Aignan - 76)

Capture d'écran © Google Maps

Cet ancien cinéma a débuté son activité en 1950, au sein du foyer communal qui avait ouvert ses portes en 1947.

Photo libre de droit (Domaine public)

La salle de projection installée au sein de ce foyer avait une capacité de 300 places.

Le faible confort des lieux (sièges, absence de chauffage) entraîne une fermeture temporaire en 1953, puis une reprise de l'activité en 1954.

Les projections cinématographiques se poursuivent jusqu'à la fin 1963, année où le cinéma cesse définitivement son activité.

Le bâtiment, qui a conservé le nom du cinéma, se consacre alors entièrement à la vie associative, cette activité perdurant de nos jours, après sa rénovation complète en 1996.

Localisation : Mont-Saint-Aignan (76) - 31-33, rue Aroux

 

lundi 18 avril 2022

[Actualité : Disparition] Excelsior (Pont-l'Abbé - 29)

 

Fermé depuis l'automne 2009, puis victime d'un incendie criminel en 2013 ayant détruit l'intérieur de l'établissement, le cinéma "Excelsior", datant de 1934, vient de voir s'envoler tout espoir de réouverture, ou de reconversion...

Article du "Télégramme" du 8 décembre 2018

Malgré une mobilisation en décembre 2018 pour au moins conserver sa façade à l'allure si caractéristique, le cinéma vient d'être livré aux démolisseurs, dont les pelles mécaniques viennent d'achever leur sinistre et inexorable besogne...

Article du "Télégramme" du 24 mars 2022

Triste fin pour ce témoignage de l'époque "art-déco" !

Localisation : Pont-l'Abbé (29) - 27 rue Pasteur

Merci à Laurent.

 

mercredi 13 avril 2022

Casino (Vitry-sur-Seine - 94)


Photo libre de droit (Domaine public)

Le "Casino" est la première salle de cinéma ayant ouvert ses portes à Vitry-sur-Seine (94), en 1913.

La capacité de la salle reste incertaine : 432, 600 ou 800 places selon différentes sources !

L'exploitation de cet établissement cesse en 1973, et il sera par la suite entièrement démoli, après avoir été transformé en garage automobile, encore visible en 1990 alors qu'il était fermé.

Localisation : Vitry-sur-Seine (94) - 2, rue d'Ivry


vendredi 1 avril 2022

Querlys (Saint-Antonin-Noble-Val - 82)

 

Ce cinéma rural indépendant doit sa création à l'incendie survenu en 1982, dans le restaurant qui occupait alors le rez-de-chaussée de l'immeuble art-déco du milieu des années 1920.

La fille du propriétaire et son mari, passionnés de cinéma mais néophytes dans le domaine de l'exploitation, entreprennent alors de transformer l'ancien restaurant en un cinéma, qui ouvre ses portes le 16 mai 1984.

Classé Art et Essai, l'établissement possède une salle unique de 108 places, qui propose toute l'année des nouveautés dont la moitié environ constituée de films en version originale, adaptés à la clientèle locale qui compte de nombreux citoyens britanniques et néerlandais !

Des représentations théâtrales complètent de temps à autre l'activité du "Querlys".

Localisation : Saint-Antonin-Noble-Val (82) - 14, boulevard des Thermes

Merci à Bernard Bastide.


mercredi 16 mars 2022

Eden (Reims - 51)

 

 

Ce bâtiment à la splendide façade art déco hébergeait autrefois une salle de cinéma.

En novembre 1929, le cinéma "Eden" va succéder au "Triumph-Cinéma", qui occupait alors les lieux.

Programme du "Triumph-Cinéma" dans le journal "L'éclaireur de l'est" en 1924 - Par G.Garitan — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=115343460

Le nouvel établissement, qui est le premier cinéma rémois équipé pour les films parlants, possède une salle très confortable de 730 places, équipée d'un balcon, de loges, et d'une scène de 7 mètres par 5.

Le cinéma est entièrement rénové en 1947.


La salle après la rénovation de 1947

Ayant conservé jusqu'à la fin sa salle unique, le cinéma, exploité par le circuit "Parafrance", ferme ses portes le 8 juin 1983.

Le lieu est ensuite transformé en discothèque, puis en restaurant.

Localisation : Reims (51) - 110, avenue Jean-Jaurès

Merci à Daniel Collin.

lundi 7 mars 2022

ABC (Vichy - 03)

 

A l'emplacement de ce magasin de jouets, occupé par la suite par différentes enseignes de prêt-à-porter, se trouvait le cinéma "ABC".

Ouvert le 26 novembre 1943, l'établissement possédait une salle de 450 places, aux confortables fauteuils de velours bordeaux, avec une décoration murale de ciment ignifugé.

Sur la carte postale suivante des années 80, l'enseigne verticale avec les 3 premières lettres de l'alphabet est visible après le "Prisunic"...

Droits Réservés


Le cinéma a fermé ses portes le 18 mai 1988, le même jour que les 3 salles du "Royal", les deux établissements étant victime d'une baisse de la fréquentation...

Localisation : Vichy (03) - 18, rue Georges-Clémenceau


mercredi 23 février 2022

Balise (Douarnenez - 29)

Rouvert le 18 décembre 2021 avec un nouveau nom, le cinéma "La Balise" a remplacé le cinéma "Le K", qui avait fermé ses portes le 2 septembre 2018 et qui avait lui-même remplacé le "Rex" originel.

C'est donc en 1956 qu'est créé le "Rex", un cinéma à salle unique de 720 places, avec balcon, équipé d'une scène de 12 mètres par 10.

Il est situé au fond d'une cour, en retrait de la rue.

Vers la fin des années 70, le "Rex" est divisé en deux salles, correspondant à l'ancien orchestre au rez-de-chaussée (196 places) et à l'ancien balcon (98 places) au premier étage.

Le "Rex" en 2009 - Capture d'écran © Google Maps

En 2012, le cinéma change à nouveau d'identité, et devient "Le K".

Devenu vieillissant, le cinéma ferme ses portes le 2 septembre 2018, faute de décision d'entreprendre des travaux de modernisation en raison de problèmes de trésorerie...

Fort heureusement le lieu renoue avec l'activité cinématographique, après de profonds travaux de rénovation de la grande salle, la salle 2 restant inchangée.

"La Balise" propose une programmation de films grand public et de films plus pointus, sans toutefois marcher sur les plate-bandes du "Club", le cinéma art et essai de la ville.

Localisation : Douarnenez (29 ) - 39, rue Louis-Pasteur

Merci à Laurent.


mercredi 16 février 2022

Atlantic-Ciné / Fémina (La Tranche-sur-Mer - 85)

Droits Réservés

En mai 1952, le cinéma "Atlantic-Ciné" est créé dans la salle des fêtes de la mairie, louée à cette occasion par une amicale laïque, pour des séances organisées le samedi et le dimanche.

Il est noter que cette salle était également louée sous le nom de "Fémina" depuis 1946 par un exploitant privé, qui organisait des séances uniquement le mardi hors saison touristique, et le mardi et le jeudi en saison estivale, à l'aide d'un projecteur 16 mm situé au milieu de la salle ! 

Sur la photo précédente, les "deux" cinémas cohabitent : le panneau d'affichage de l'"Atlantic-Ciné" se situe à droite de la porte d'entrée, alors que celui du "Fémina" se situe à gauche.

Le bâtiment abritant la mairie et la salle de fêtes avait été bâti en 1933, et des séances de cinéma étaient déjà ponctuellement organisées, avant les séances régulières des deux cinémas précités.

Droits Réservés

La salle des fêtes vers 1935

Après des travaux d'insonorisation et la construction d'un balcon avec cabine de projection, l'activité du cinéma "Atlantic-Ciné" se poursuit jusqu'en 1996, année où la municipalité récupère la salle des fêtes qui est également utilisée comme salle de réunions.

La durée de la carrière du "Fémina" est difficile à préciser.

Le bâtiment a été démoli en 1999, et à son emplacement se trouve l'office de tourisme.

Localisation : La Tranche-sur-mer (85) - Rue Jules-Ferry

 

dimanche 13 février 2022

Palace (Equeurdreville-Hainneville - 50)

 

Photo © Eagleto4, Wikimedia Commons - Licence Creative Commons

Les origines de cet établissement remontent à l'année 1912, avec l'ouverture du cinéma municipal "Palace" dans la commune d'Equeurdreville-Hainneville (50), aujourd'hui intégrée dans l'agglomération de Cherbourg-en-Cotentin (50).

Transformé provisoirement en cantine lors de l'occupation allemande, il rouvre ses portes à la fin de la seconde guerre mondiale, et son exploitation devient commerciale.

Il est reconstruit en 1954, avec une salle d'une capacité de 300 places.

Exploité au fil des ans par différents gérants, le cinéma redevient municipal en 1985, avec une gestion confiée à une association de bénévoles depuis 2000.

Il est équipé pour la projection numérique et 3D en 2012.

Fermé durant tout l'été 2015, le cinéma est rénové, avec notamment un nouveau hall d'entrée, et la capacité de la salle est ramenée à 260 fauteuils.

Cet établissement classé Art et Essai propose à la fois des films grand public et des films en version originale.

Il organise régulièrement de nombreuses animations et festivals.

Localisation : Equeurdreville-Hainneville (commune déléguée de Cherbourg-en-Cotentin) (50) - Rue des Résistants

 

dimanche 6 février 2022

Midi-Minuit (Paris 9ème)

Situé sur les Grands Boulevards, le cinéma "Midi-Minuit" avait ouvert ses portes le 13 juillet 1939.

Il possédait une grande salle de 500 places, située en sous-sol d'un immeuble, accessible depuis un grand hall.

Ouvert en fait de 10 heures à 2 heures du matin, le "Midi-Minuit" proposait à ses débuts une programmation en exclusivité, avec de nombreux films américains.

A partir des années 50, il s'oriente vers les films d'aventure, de guerre, les films policiers, ainsi que vers les films fantastiques puis d'horreur, dont il devient l'une des plus fameuses salles spécialisées.

 
Avec les années 60, les films érotiques font leur apparition et alternent avec les films d'horreur.
 
Un tournant définitif se produit en 1975, année ou l'établissement se tourne vers les films pornographiques.
 
Double programme "X" à l’affiche du 11 au 17 mars 1981 (L'Officiel des Spectacles)

Ce genre de films ne quittera plus l'affiche jusqu'à la fermeture définitive le 19 mars 1985.

Le volume du cinéma a été absorbé par la banque voisine, la façade de l'ancien cinéma correspondant aux deux fenêtres de droite...

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 9ème - 14, boulevard Poissonnière

 

dimanche 30 janvier 2022

Alhambra (Reims - 51)

 

Le cinéma "Alhambra" a ouvert ses portes en 1926, au sein d'un nouvel immeuble comprenant également un café, une salle de banquets et un appartement.

Située au fond du bâtiment, la salle avec balcon possédait 1000 places.

A la fin des années 30, l'exploitation du cinéma est reprise par le circuit Gaumont.

En 1943, d'importants travaux de transformation visant à améliorer la sécurité ont lieu, concernant le hall et les escaliers d'accès au balcon. 

Dans le même temps, la scène est réduite, et le balcon agrandi. 

La capacité de la salle est alors de 527 places à l'orchestre, et 236 au balcon.

Au cours des années 50, de nouveaux travaux d'embellissement sont conduits, avec notamment l'installation de nouveaux fauteuils plus confortables.

En 1976, Gaumont cède l'établissement à un nouvel exploitant, qui va transformer à la fin de l'année 1977 le cinéma en complexe de trois salles : l'orchestre est divisé en deux, alors que le balcon devient une troisième salle.

Ce nouveau complexe s'oriente en parallèle vers le cinéma pornographique, jusqu'à sa fermeture définitive le 31 décembre 1987 en raison de la désaffection du public et du dépôt de bilan du propriétaire.

Resté fermé et à l'abandon de très longues années, l'ancien cinéma est finalement démoli, puis remplacé en 2009 par un immeuble résidentiel.

Localisation : Reims (51) - 32, rue Emile-Zola


mercredi 26 janvier 2022

Vox (Clichy - 92)

 

Photo libre de droit (Domaine Public)

Les origines de ce cinéma de banlieue remontent à l'année 1911, avec la création de l'"Union-Ciné".

L'établissement possédait une salle de 620 places.

Rebaptisé "Vox" au début des années 70, cet établissement a cessé son activité en 1975.

Aucune trace ne subsiste, le bâtiment ayant été démoli et remplacé par un immeuble de logements.

Localisation : Clichy (92) - 3, rue Charles-Auffray (anciennement Rue de l'Union)

 

dimanche 23 janvier 2022

Cinéma-Théâtre de Vanves (Vanves - 92)

 

Ouvert le 22 octobre 1982, le "Cinéma-Théâtre de Vanves" est un établissement municipal possédant une salle de 182 places, qui accueille à la fois les représentations théâtrales et les séances de cinéma.

La programmation est tournée vers l'art et essai, et propose également des rencontres et événements tout au long de l'année.

Localisation : Vanves (92) - 12, rue Sadi-Carnot

Merci à Klaus Weber - allekinos.com

 

samedi 15 janvier 2022

Palace (Romorantin-Lanthenay - 41)

Photo © Daniel Jolivet - flickr®, décembre 2016 - Licence Creative Commons Attribution 2.0 Generic (CC BY 2.0)


Le cinéma "Palace" a débuté son activité en 1931, année où sont organisées dans le théâtre municipal, datant de 1837, des projections cinématographiques le dimanche, le jeudi étant consacré aux représentations théâtrales.

En 1932, l'établissement prend le nom de "Palace-Cinéma-Théâtre", et le septième art prend petit à petit l'ascendant sur le théâtre.

En 1955, la municipalité vend le bâtiment à son directeur, qui transforme définitivement le lieu en un cinéma à part entière.

La salle de 450 places reste toutefois pourvue d'une scène de 12 m par 4,50 m.

Le cinéma sera par la suite transformé en complexe de trois salles, jusqu'à sa fermeture le 30 octobre 2020, comme tous les cinémas du pays en raison de la crise sanitaire.

Mais le "Palace" ne va pas rouvrir ses portes l'année suivante, condamné par l'ouverture programmée d'un complexe flambant neuf en dehors du centre-ville, après que l'extension du "Palace" n'ait pas été jugée viable.

Localisation : Romorantin-Lanthenay (41) - 9, rue de la Résistance


vendredi 7 janvier 2022

Domrémy (Paris 13ème)

"Ciné-Façades" souhaite une année 2022 apaisée, à tous ses fidèles lecteurs et contributeurs...

Puissions-nous un jour retrouver une vie normale... 

Photo libre de droit (domaine public)

Ce cinéma a vu le jour en 1909, sous le nom de "Cinéma des Bosquets".

Située dans un grand jardin comprenant le pavillon du propriétaire, la salle de cinéma était située dans un grand hangar que l'on devine sur le côté gauche de la photographie.

La salle avait une capacité de 1200 places.

Ce cinéma de quartier est rénové et devient le "Domrémy" le 2 mars 1955, avec une capacité de la salle ramenée à 860 fauteuils.

Sa nouvelle carrière durera une décennie, puisque l'établissement ferme définitivement ses portes le 27 avril 1965.

Plus rien ne subsiste de ce lieu bucolique aux allures campagnardes, remplacé par un immeuble d'habitations...

Localisation : Paris 13ème - 60, rue Domrémy

 

vendredi 31 décembre 2021

Etoile (Mortagne-au-Perche - 61)

 

Capture d'écran © Google Maps

Le cinéma "Etoile" de Mortagne-au-Perche (61) a ouvert ses portes en 1949, dans l'ancien théâtre municipal, lui-même installé dans une ancienne halle aux grains.

La salle comportait à l'origine 350 places.

La salle de cinéma en 1950

Toujours en activité, cet établissement art et essai propose en outre aux spectateurs une exposition permanente, "Les origines et l'évolution du cinéma", située dans le hall et la galerie du cinéma, qui retrace l'invention du cinéma par les frères Lumière en 1895 et les appareils de différents formats de 1925 à nos jours.


Localisation : Mortagne-au-Perche (61) - 56, place du Général-de-Gaulle

Merci à Klaus Weber - allekinos.com

 

vendredi 24 décembre 2021

Cinéac-Saint-Lazare (Paris 8ème)

Situé dans la Galerie des Marchands de la Gare Saint-Lazare, ce cinéma d'actualités a ouvert ses portes le 25 mars 1932 sous le nom de "Ciné-Paris-Midi".

En juillet 1933, il est intégré au circuit "Cinéac" et prend le nom de "Cinéac-Le Journal", puis de "Cinéac-Saint-Lazare" à la fin des années 30.

Publicité pour le Cinéac, salle de cinéma spécialisée dans la projection d'actualités filmées, dans la cour du Havre de la gare Saint-Lazare

La salle possédait une capacité de 250 places, et deux horloges permettaient aux spectateurs de ne pas rater leur train !

 
 
 
 
 
 
Le cinéma ferme définitivement ses portes le 16 novembre 1971, et est remplacé par une surface commerciale.
 
Localisation : Paris 8ème - Galerie des Marchands de la Gare Saint-Lazare
 
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...