mardi 15 novembre 2022

Lux (Alès - 30)

 

Ce cinéma, construit en 1930, s'appelait à l'origine le "Trianon-Cinéma".

Il possédait une salle de 800 places, et proposait en complément des projections une activité de dancing le lundi et le jeudi.

Le cinéma devient le "Lux" le 31 décembre 1952, avec une salle dont la capacité est réduite à 600 places, et une scène de 8 mètres par 4.

L'établissement conserve son bar-dancing.

La salle de cinéma cesse son activité le 31 octobre 1969, l'activité du dancing perdurant quelques temps.

Toute trace de l'ancien cinéma a disparu avec la démolition du bâtiment.

Localisation : Alès (30) - Rue Camille-Desmoulins

Merci à Damien Le Néannec et son épouse Catherine, née Villery, pour la transmission de ces documents photographiques.

 

mardi 1 novembre 2022

Foyer (Pont-de-Roide - 25)

Créée en 1936, au temps du Front Populaire, par l'association "Union Ouvrière" ayant pour objet l'éducation populaire, la salle de cinéma "le Foyer" est toujours en activité !

La capacité originelle de 310 places, a été ramenée à 220 places, puis finalement à 100 places à la suite de la rénovation complète de l'établissement en 1999.

Le cinéma, classé "Art et Essai", propose sept séances par semaine du vendredi soir au mardi soir, et résiste tant bien que mal à la présence d'un multiplexe de 10 salles et 2000 fauteuils situé à 15 minutes...


Localisation : Pont-de-Roide (25) - 2, rue de la Résistance

Merci à Klaus Weber - allekinos.com


jeudi 27 octobre 2022

Pantin-Palace (Pantin - 93)


Photo libre de droit (Domaine Public)

Ce magnifique établissement situé en bordure du canal de l'Ourcq avait ouvert ses portes en 1921.

Il possédait une salle immense de 1000 places, de type "atmosphérique", qui possédait un orchestre et proposait également des spectacles de music-hall, ainsi que des représentations théâtrales.

La façade originelle du "Pantin-Palace" - Photos libres de droit (Domaine Public)

Le cinéma a fermé ses portes en 1966, avant d'être transformé en garage.

Plus aucune trace ne subsiste, le bâtiment ayant été démoli dans le cadre de l'extension de l'hôtel-de-ville.

Localisation : Pantin (93) - 5, quai de l'Ourcq

 

mardi 18 octobre 2022

Lux (Verdun - 55)

Publication exceptionnelle aujourd'hui, grâce à Damien Le Néannec et son épouse Catherine, née Villery, qui nous ouvrent leur album de photos de famille pour nous proposer quelques superbes clichés de cet établissement de Verdun (55) !

Le cinéma "Lux" de Verdun, établi sur un quai en bordure de la Meuse, et conçu par l'architecte local E. Fascinet, est construit à partir du mois de février 1938, et ouvre ses portes le 20 décembre de la même année.

Le cinéma en 1942

Sa façade courbe est composée de trois hautes loggias et possède des garde-corps ornés de médaillons aux thèmes en lien avec le cinéma.

Charles Villery, le grand-père de Catherine, est visible sur la droite de la photo

Le cinéma en 1944

Magnifique ambiance nocturne (1944)

La salle, comportant un balcon, peut accueillir 500 spectateurs dont 210 à l'orchestre.

Charles Villery, le grand-père de Catherine, dans la cabine de projection


Les ouvreuses posent fièrement ! (1944)

Le "Lux" poursuit sa carrière en conservant jusqu'à la fin sa salle unique, puis ferme ses portes, probablement vers la fin des années 60.

Le Lux au début des années 60 - Droits Réservés

Il est ensuite reconverti en piano-bar, le "Cotton Club", puis en restaurant, sous diverses enseignes.

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Verdun (55) - 9, quai de Londres

Merci à Damien et Catherine Le Néannec.


mercredi 12 octobre 2022

Cinéma-Théâtre (Villedieu-les-Poêles - 50)

 

Photo © Yane / Wikimedia Commons - Licence Creative Commons 4.0

Ce cinéma normand, classé Art et Essai, a été inauguré le 3 décembre 2014.

Il possède une salle unique de 190 places.

Il propose tout au long de l'année de nombreuses animations et séances spéciales, dont un festival du film documentaire en avril, et un festival du film d'animation en automne.

Localisation : Villedieu-les-Poêles (50) - 14, rue des Costils


dimanche 2 octobre 2022

Gaumont-Opéra (Paris 9ème)

Ce cinéma a ouvert ses portes le 24 novembre 1937, sous le nom de "Ciné-Radio-Cité" en remplacement d'un commerce, la "Grande Maison de Blanc", à deux pas de son prestigieux voisin "Paramount".

C'était un cinéma d'actualités, possédant une salle de 450 places.

Le cinéma en 1940, sous l'occupation allemande

Rebaptisé pendant quelques temps "Radio-Ciné-Opéra", l'établissement s'oriente vers une programmation classique et se rebaptise le "Festival" le 2 avril 1958, avec une salle à la capacité réduite à 317 fauteuils.


 
 
 
Il intègre le circuit Gaumont le 13 septembre 1972, et devient le "Gaumont-Opéra".
 
Le dernier chapitre de sa carrière sera bref, l'établissement fermant ses portes le 14 août 1979.
 
L'emplacement est aujourd’hui occupé par un commerce.

Localisation : Paris 9ème - 8, boulevard des Capucines


 

jeudi 22 septembre 2022

Rio (Sarrebourg - 57)

 

Quand cette photo a été prise, le cinéma "Rio" de Sarrebourg (57) était encore existant, bien que déjà fermé...

Situé face à la gare, cet établissement  portait précédemment le nom de "Capitole", jusqu'au début des années 70 et la reprise de la salle par la SNCE (Société Nouvelle des Cinémas de l'Est-Mulhouse), qui sera elle-même reprise par Gaumont.

Un zoom nous permet de visualiser le "Capitole".


La salle, équipée d'un balcon, avait une capacité de 521 places et proposait 10 représentations par semaine.

Faute de rentabilité, le cinéma ferme définitivement ses portes en 1985.

Plus aucune trace de l'ancien cinéma ne subsiste aujourd'hui, suite à la restructuration du bâtiment.

Localisation : Sarrebourg (57) - 3, place de la Gare

Merci à Daniel Collin.


samedi 10 septembre 2022

Rio (Sète - 34)

 

Capture d'écran © Google Maps

Avec son entrée aux trois portes voutées située en bordure de canal, le cinéma "Rio" avait ouvert ses portes en 1958.

Il était spécialisé dans une programmation "art et essai", et possédait une salle de 700 places dont 200 au balcon, ainsi qu'une scène de 8 mètres par 5.

Après sa fermeture définitive en 1998, le lieu sert quelques temps comme dépôt à un brocanteur, puis est transformé en 2019 en restaurant et salle d'exposition, cette dernière occupant le volume préservé de l'ancienne salle de cinéma avec son écran et son rideau publicitaire !


La sortie de secours, située derrière l'écran a conservé sa façade originelle.

La sortie de secours située rue Maurice Clavel - Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Sète (34) - 7, quai Léopold-Suquet


dimanche 4 septembre 2022

[Souvenirs] Excelsior (Pont-l'Abbé - 29)

Ciné-Façades a déjà exposé ici et la triste destinée du cinéma "Excelsior" de Pont-l'Abbé (29), fermé, puis victime d'un incendie, et finalement démoli...

Le photographe professionnel Dimitri Bourriau nous propose quelques clichés pris juste avant la démolition, qui nous emmènent notamment dans la cabine de projection...


Localisation : Pont-l'Abbé (29) - 27, rue Pasteur

Photos © Dimitri Bourriau

Un très grand MERCI renouvelé à Dimitri, ne manquez pas de visiter son site internet : www.jahzdesign.com

 

lundi 29 août 2022

Vox (Mayenne - 53)

 

Le cinéma "Vox" de Mayenne (53), l'un des plus dynamiques du département éponyme, voit le jour en 1958.

C'était alors un cinéma privé, pourvu d'une salle unique de 550 places.

Vers 1975, l'établissement est transformé pour donner naissance à un complexe de 2 salles (190 et 140 fauteuils).

Alors qu'il s’apprête à fermer en raison d'une forte baisse de sa fréquentation, le lieu est repris en 1989 par l'association de cinéphiles "Atmosphères 53", qui entreprend des travaux de rénovation en 1999. 

Le Vox en 1996

Le Vox en 2010

La sortie de secours

L'année 2016 va marquer une étape importante dans l'histoire du "Vox", avec une fermeture pendant plus d'une année à compter du 9 août, pour d'importants travaux de rénovation et surtout d'extension !

Le projet prévoit la création d'un grand hall d'accueil avec bar, la rénovation complète des 2 salles existantes et la création d'une troisième salle grâce à l'acquisition d'une maison attenante au cinéma.

L'établissement nouveau rouvre ses portes le 12 décembre 2017, la troisième salle n’étant opérationnelle que le 29 juin 2018 suite à la mise en conformité de son escalier d'accès.


Les 3 salles (187, 125 et 62 fauteuils) voient leur fréquentation s'accroitre régulièrement, et proposent une programmation généraliste et Art et Essai, avec de régulières animations, comme le cycle mensuel "Ciné-citoyen", ou le cycle "Ciné-philo", ainsi que des projections pour le jeune public.

Localisation : Mayenne (53) - 16 bis, place Juhel


dimanche 17 juillet 2022

Pâté-Ciné (Reims - 51)

 

Le "Pâté-Ciné" - pas d'erreur, rien à voir avec le circuit Pathé ! - a débuté son activité en 1951.

Il était installé dans une petite chapelle édifiée en 1914, appartenant à l'archevêché.

La salle possédait 360 fauteuils.

Appartenant depuis l'original à un circuit paroissial, le cinéma devient autonome en 1976 : il est exploité par une association (Les amis du Fond-Pâté) qui procède à des travaux de rénovation.

L'activité de la salle de quartier se développe jusqu'en 1981 (25000 entrées), puis elle périclite petit à petit jusqu'à sa fermeture définitive, inéluctable, en 1986...

Le bâtiment est ensuite occupé par une compagnie théâtrale en 1990, le "Théâtre de l'Albatros".

Capture d'écran © Google Maps

En 2018, l'ensemble du bâtiment est démoli...

Le cinéma démoli, vue de l'arrière du bâtiment - Capture d'écran © Google Maps

Les anciennes portes d'accès à la salle, et les fenêtres de projection... - Capture d'écran © Google Maps

Seule la façade de l'ancien cinéma subsiste aujourd'hui.

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Reims (51) - 5, rue Rosset


dimanche 19 juin 2022

Auteuil-Bon Cinéma (Paris 16ème)

 

Créé par le Père Daniel Brottier, directeur de l'Oeuvre des Orphelins-Apprentis d'Auteuil, le cinéma "Auteuil-Bon Cinéma" a été inauguré le 2 octobre 1927.

Précédemment, quelques projections épisodiques de films avaient été organisées dès l'année 1924, dans le but de distraire les garçons de 13 à 18 ans hébergés dans cette institution catholique.

Le Père Brottier (à droite) à la sortie d'une séance de cinéma
 

Au fil du temps, les projections s'élargissent aux bienfaiteurs, familles des enfants et voisins du quartier, et les séances deviennent bi-mensuelles puis hebdomadaires en 1926.

Très sollicitée pour l'ouverture d'une salle de cinéma pérenne où voir des films en toute sécurité morale, l’Oeuvre décide de créer un "Bon Cinéma", ouvert à tous, dans un vaste local d'une ancienne chapelle désaffectée, pouvant accueillir 580 spectateurs.

Le bâtiment hébergeant la salle de cinéma

L'entrée du cinéma

La salle et son balcon, vue depuis l'écran

Tous les dimanches deux séances sont organisées, une matinée à 15h30 et une soirée à 20h30.

Les opérateurs en cabine de projection, en 1932

Devant le succès rencontré, d'autres séances sont par la suite proposées le jeudi et le samedi.

Programme de 1930

Une promotion pour le moins originale !

L'"Auteuil-Bon Cinéma" poursuivra son activité jusqu'au mois de juin 1977, année de sa fermeture pour raisons économiques, ne pouvant plus faire face à la concurrence des salles commerciales parisiennes...

Localisation : Paris 16ème - 40, rue Jean-de-la-Fontaine (anciennement Rue La Fontaine)

Un très grand merci à Madame Marie-Noëlle Dumont, qui a mis à ma disposition ces formidables archives.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...