mercredi 24 novembre 2021

[Lecture] Le 13ème fait son cinéma

 

Découvrez le formidable travail de Thierry Depeyrot, qui a consacré le numéro 20 de sa revue "Histoire et Histoires... du 13e" aux salles de cinéma du 13ème arrondissement, en dressant un inventaire exhaustif des salles encore en activité, et également de tous les établissements hélas disparus...

Pour vous procurer cet opus agrémenté de très nombreuses photos - dont quelques-unes issues de Ciné-Façades ! - rendez-vous dans les librairies du quartier, ou consultez le lien suivant :

Histoire Paris 13e - 150 ans Commune de Paris - Livre la Bièvre (13envues.fr)

Bonne lecture !

dimanche 21 novembre 2021

Jean-Renoir (Paris 9ème)

 

Photo © Revue "Ecran" n°69 du 15 mai 1978

Avant de porter le nom du célèbre réalisateur, ce cinéma du boulevard de Clichy a eu plusieurs appellations.

C'est le 4 janvier 1935 qu'ouvre ses portes le cinéma "Moulin de la Chanson", à l'emplacement de l'ancien cabaret du même nom qui avait été créé en 1913.

La salle, sans balcon, comporte 300 places.

Le cinéma "Moulin de la Chanson" en 1950
 
Le lieu propose à ses débuts des projections de films, accompagnées d'attractions musicales.

Devenue plus traditionnelle, la programmation s'oriente dans les années 60 vers les films grand public, quand le cinéma devient le "Candide" en janvier 1962, puis vers les films d'action en juillet 1963 sous le nom de "Cinéchoc".

Un tournant radical se produit le 8 juin 1966, avec la transformation de l’établissement,  en cinéma "art et essai" avec projections de films en version originale, un genre plutôt rare dans ce quartier !  
 
Embed from Getty Images Embed from Getty Images
 
 
Dédiée au cinéaste Jean Renoir, la salle rénovée peut accueillir 333 spectateurs, et propose à l'origine une programmation de films du tiers monde qui ne rencontre pas un grand succès, avant de se spécialiser dans la programmation de cycles.

A noter que le billet d'entrée permet la visite d'un petit musée de la bande dessinée, situé dans les locaux du cinéma !

Le "Jean-Renoir" poursuit vaille que vaille sa carrière de cinéma art et essai au côté de ses voisins de quartier constitués de salles X ou de karaté, jusqu'à sa fermeture définitive à la fin des années 70 et sa transformation inéluctable en "peep-show"...

Capture d'écran © Google Maps

De nos jours, c'est un magasin bio qui occupe les lieux.

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 9ème - 43, boulevard de Clichy

 

dimanche 14 novembre 2021

Cinéma Lyon (Paris 12ème)

 

Photo libre de droit (Domaine Public)

Ouvert au début de l'année 1907 à l'emplacement de l'ancien café-concert "Concert de la Sirène" situé à proximité de la Gare de Lyon, le cinéma "Nouveau-Théâtre-Cinéma" comportait une salle de 700 places.

Rebaptisé "Grand Cinéma" puis "Cinéma Lyon", sa carrière sera relativement brève puisqu’il cesse son activité à l'été 1930.

Localisation : Paris 12ème - 18, rue de Lyon


dimanche 7 novembre 2021

César (Marseille - 13)

 

C'est en 1938 que voit le jour un cinéma de 420 places avec balcon, sur la Place Castellane, à deux pas de la célèbre fontaine Cantini trônant en son centre.

Le cinéma "César" est ouvert par Marcel Pagnol, à l'emplacement d'un ancien dépôt d'autobus.

En 1974, l'établissement est transformé en complexe de 3 salles : au rez-de-chaussée, deux salles de 126 et 100 places occupent l'ancien orchestre, alors qu'une troisième salle de 250 places est construite au premier étage, en prolongeant l'ancien balcon.

La programmation du nouveau complexe est alors composée d'exclusivités et de reprises.

Aujourd'hui le "César" est un cinéma d'art et essai.

Localisation : Marseille (13) - 4, Place Castellane

Remerciements à Klaus Weber - allekinos.com

 

dimanche 31 octobre 2021

Ciné-Michodière (Paris 2ème)

 

Avec une deuxième entrée donnant sur le très passant boulevard des Italiens, susceptible d'attirer plus de clients, la salle de cinéma située dans le fond de la galerie commerciale du Palais Berlitz était en réalité localisée dans la rue de la Michodière, adjacente au bâtiment.

C'est le 21 juin 1933 qu'ouvre une salle présentant des actualités sportives et des courts-métrages, baptisée "Ciné-L'Auto".

Photo libre de droit (Domaine Public)

La salle avait une capacité de 250 places.

Peu avant la seconde guerre mondiale, la salle s'oriente vers une programmation classique, et prend le nom de "Ciné-Michodière".

Le cinéma ferme définitivement ses portes au mois de novembre 1950, un mois avant la restructuration du bâtiment et l'ouverture du cinéma "Berlitz".

Localisation : Paris 2ème - 15, rue de la Michodière / 31, boulevard des Italiens


dimanche 24 octobre 2021

Lumière-Terreaux (Lyon 1er - 69)

 

Ce cinéma art et essai, composé de 4 salles aménagées dans des caves voutées datant du 17ème siècle, a été créé en 1976.

Il portait alors le nom de "CNP Lyon", et appartenait au réseau "Cinéma National Populaire".

De 1982 à 1985, il est rebaptisé "CNP Lyon Terreaux", puis "CNP Terreaux" à partir de 1985.

Le complexe est vendu en 1998 au circuit "Films sans frontières" qui possède alors des salles à Paris et à Marseille.

Le "CNP Terreaux" photographié en mars 2011 - Photo © Anthony Turpin - Bibliothèque municipale de Lyon - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0
Racheté en novembre 2014 par l'Institut Lumière, le cinéma ferme ses portes pour d'importants travaux de rénovation.

Le "CNP Terreaux" rouvre ses portes le 23 mars 2016, avec ses 4 salles entièrement rénovées (110, 39, 43 et 62 places).

En février 2017, le cinéma prend sa nouvelle appellation de "Lumière-Terreaux", et poursuit de nos jours sa carrière au service de la cinéphilie.

Localisation : Lyon 1er (69) - 40, rue du Président Edouard-Herriot

 

mercredi 20 octobre 2021

Voltaire-Gaumont (Paris 11ème)

Situé Rue de la Roquette, à deux pas du métro "Voltaire", ce cinéma à la façade imposante trouve ses origines dès la fin de l'année 1910, avec l'ouverture du "Grand Cinéma Plaisir", un établissement de 900 places.

Le Grand Cinema Plaisir au 95 rue de la Roquette, Paris (XIe arr.), France, 14 mai 1918, (Autochrome, 9 x 12 cm), Auguste Léon, Département des Hauts-de-Seine, musée Albert-Kahn, Archives de la Planète, A 14 056

Entré dans le circuit Aubert, l'ancien cinéma est démoli, ainsi que le magasin de chaussures adjacent, pour donner naissance en octobre 1920 au "Voltaire-Aubert-Palace", avec une grande salle de 1300 places avec balcon, et une façade surélevée.

Photo libre de droit (domaine public)

A l'occasion d'une nouvelle rénovation, le cinéma prend le nom de "Voltaire-Gaumont" le 13 juin 1951, et sa façade est encore rehaussée pour l'occasion !

La capacité de la salle reste inchangée.

Victime de son statut de cinéma à salle unique, le "Voltaire-Gaumont" cesse son activité le 31 décembre 1969, avant d'être démoli et de céder la place à un immeuble d'habitation.

Localisation : Paris 11ème - 95 bis, rue de la Roquette

 

mercredi 13 octobre 2021

Palace (Sedan - 08)

 

Peu d'informations disponibles sur cet ancien cinéma de la ville de Sedan (08), situé dans le quartier Torcy, à côté de la gare, et notamment quant à sa date d'ouverture...

Il possédait une salle de 550 places.

Fermé depuis le 15 mai 1966, il reste désespérément à l'abandon depuis cette date...

Localisation : Sedan (08) - 26, rue Jean-Jaurès

Merci à Louis-Benoît.

 

mercredi 6 octobre 2021

Rex (Belvès - 24)

 

L'ancien cinéma "Rex" de Belvès (24) avait ouvert ses portes en 1939, juste avant la guerre, à l'emplacement d'un ancien abattoir.

Il possédait une salle de 305 places, avec un balcon.

Ce cinéma rural fut exploité de 1954 à 1975 par Jean et Denise Eutrope, qui géraient également 5 autres établissements dans des petits villages de la région.

Les séances étaient programmées comme suit : le mardi en soirée, le jeudi en matinée, le samedi en soirée, et le dimanche en matinée et soirée.

Un nouvel exploitant a ensuite repris le "Rex", qui ferme définitivement ses portes vers 1982.

Transformé en magasin de bricolage, c'est de nos jours une droguerie qui occupe les lieux derrière la façade caractéristique de l'ancien cinéma.

Localisation : Belvès (24) - 13, place de la Brèche

Merci à Daniel Collin et au photographe Laurent Goergler


mercredi 29 septembre 2021

Victor-Hugo Pathé (Paris 16ème)

 

Photo libre de droit (Domaine Public)

C'est dans un immeuble à l'architecture étonnante que voit le jour le 16 janvier 1931 le cinéma "Victor-Hugo Pathé".

 

Construite en sous-sol, la salle de 809 places possédait une forme triangulaire, et présentait une caractéristique peu commune et un peu déroutante pour le public : une pente inversée montante vers l'écran, qui pouvait gêner la vision en cas de spectateur de grande taille devant soi !

La salle possédait un balcon de 307 places, et le cinéma était équipé d'un bar.

La salle vue du balcon
 

Dès l'origine, ce cinéma était un établissement de seconde exclusivité, projetant des films précédemment diffusés dans les salles de Champs-Elysées ou des Grands Boulevards.

Sa programmation ayant ensuite évolué vers les reprises de films, la carrière du "Victor-Hugo Pathé" va prendre un tournant à l'occasion d'importants travaux de réaménagement en 1970, conduisant à la suppression du balcon et à la transformation de l'ancien orchestre en une salle très confortable de 300 places.

A cette occasion, le cinéma obtient le statut de salle d'exclusivité.

Le statut de salle unique va malheureusement petit à petit condamner le cinéma, dont la fréquentation diminue régulièrement au cours des années 80...

La dernière séance se déroule le 29 juillet 1986.

Le volume de l'ancien cinéma est depuis lors occupé par un commerce de produits surgelés.

Localisation : Paris 16ème - 131 bis, avenue Victor-Hugo

 

samedi 25 septembre 2021

[Complément] Orléans-Palace (Paris 14ème)

En complément de l'article consacré il y a 8 ans au cinéma "Orléans-Palace", voici un témoignage familial émouvant transmis par Michèle, qui figure sur ce cliché pris à l'automne 1955 par un photographe ambulant, qui remettait un ticket pour récupérer la photo quelques jours plus tard...

Ce métier a disparu, tout comme le cinéma visible à l'arrière-plan, qui a fermé ses portes le 2 avril 1962.

Voici donc cette magnifique photo...

Localisation : Paris 14ème - 100-102, boulevard Jourdan

Un très grand merci à Michèle !


samedi 11 septembre 2021

[Exposition] "Ciné-Façades" était à l'Arlequin (Paris 6ème)

 Mise à jour du 28 octobre 2021 : en souvenir de l'exposition, voici un aperçu des photos in situ...

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

A l'occasion des "Journées du Patrimoine", parmi les nombreuses réjouissances proposées, une sélection de photos issues du blog de votre serviteur sera exposée dans l'espace cocktail du cinéma "Arlequin" (76, rue de Rennes - Paris 6ème), le samedi 18 et le dimanche 19 septembre.

Venez nombreux !

 

 

Merci à "Maison Dulac Cinéma", tout particulièrement à Lena Nilly, Mélissa Charles et Pierre-Edouard Vasseur pour la proposition de collaboration et pour la reconnaissance de mon travail !


dimanche 5 septembre 2021

Palace (Château-Gontier - 53)

 

Créé en 1990, le cinéma "Palace"de Château-Gontier (53) porte le même nom qu'un établissement disparu, situé à une autre adresse de la ville.

Possédant à l'origine deux salles, le cinéma a été rénové et agrandi en janvier 2010.

L'établissement privé, classé Art et Essai, possède aujourd'hui trois salles : la grande salle "bleue" de 220 places, équipée d'un grand écran courbe, et les salles "rose" et "orange", toutes deux en gradins et pouvant accueillir respectivement 99 et 119 spectateurs.

Ce cinéma très dynamique propose deux soirées par semaine des projections de films en VO avec l'association Atmosphères 53, des séances à destination du jeune public, des séances pour les séniors, des rencontres avec des réalisateurs de documentaires et de fictions.

Localisation : Château-Gontier (53) - 3, place du Pilori

Merci à Laurent.


mercredi 25 août 2021

[Portfolio] Louxor (Paris 10ème) / Ranelagh (Paris 16ème) / Cinéma du Casino (Châtel-Guyon - 63)

Après les superbes photos du "Normandy" havrais, le photographe professionnel Dimitri Bourriau fait profiter de ses superbes clichés aux lecteurs de "Ciné-Façades".

Qu'il en soit ici chaleureusement et sincèrement remercié !

Au programme aujourd'hui, trois établissements déjà évoqués sur le site, dont deux n'ont plus qu'une activité théâtrale...

Nous commençons par la magnifique grande salle au décor égyptien du cinéma "Louxor"...

Localisation : Paris 10ème - 170, boulevard Magenta

La salle du "Ranelagh", classée monument historique, a cessé son activité cinématographique en 1996, mais propose encore fort heureusement des représentations théâtrales...

Localisation : Paris 16ème - 5, rue des Vignes

Au "Casino" de Châtel-Guyon (63), les séances de cinéma ont cessé à l'été 2005, et la salle est désormais réservée aux spectacles vivants...

 Localisation : Châtel-Guyon (63) - Place Brosson

Photos © Dimitri Bourriau

Un très grand MERCI renouvelé à Dimitri, ne manquez pas de visiter son site internet : www.jahzdesign.com


mercredi 21 juillet 2021

Gaumont-Palace (Paris 18ème)

 Les origines de ce qui fut "le plus grand cinéma du monde" remontent à l'Exposition Universelle de 1900, à l'occasion de laquelle fut édifié à proximité de la Place Clichy un hippodrome.

Entre le 14 décembre 1907 et le début du mois de juin 1909, des séances cinématographiques y sont organisées par la Compagnie des Cinéma-Halls, sous le nom de "Cinéma Géant".

La salle comporte alors entre 3500 et 4000 places.

Photo libre de droit (Domaine Public) 


La compagnie précitée ayant fait faillite, c'est la société Gaumont qui reprend le bail, et deviendra par la suite propriétaire des lieux en 1920.

Gaumont va transformer l’ancien hippodrome en un temple du cinéma, le "Gaumont-Palace" qui ouvre ses portes le 30 septembre 1911.

La façade reste la même, arbore le "G" de Gaumont, et continue à proclamer être le "plus grand cinéma du monde" !

Photo libre de droit (Domaine Public)

Le "Gaumont-Palace" en 1912 - Photo © Roger-Viollet / Roger-Viollet

 L'ancienne piste est transformée en un grand parterre, et la salle possède un balcon sur deux niveaux.

© Par Frédéric Bisson — https://www.flickr.com/photos/zigazou76/5417468821/, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=13027008

Le "Gaumont-Palace" en 1928

La projection est assurée par transparence, la cabine étant située à l'extérieur du bâtiment pour des raisons de sécurité liées à l'inflammabilité des films.

En 1931, l'établissement est totalement reconstruit, l’ossature seule étant conservée et la façade va présenter un visage radicalement différent.

Photo libre de droit (Domaine Public)

La salle reconstruite peut accueillir 6000 spectateurs, répartis entre un immense orchestre et deux balcons autoporteurs.

La salle en 1943

Un des escaliers d'accès aux balcons

La salle est équipée d'une fosse d'orchestre pour une trentaine de musiciens, et d'un orgue Christie.

La salle en 1943

A la fin de la seconde guerre mondiale, le "Gaumont-Palace" est temporairement réquisitionné par le gouvernement pour l'accueil des prisonniers et déportés, puis il rouvre ses portes le 21 juin 1945.

Le "Gaumont-Palace" en 1948 - Photo libre de droit (Domaine Public)

En 1954, un écran de 24 mètres de base est installé pour s'adapter à la projection de films en Cinémascope.

Le "Gaumont-Palace" en 1961 - Droits réservés

Une innovation se produit en 1963, avec l'installation du procédé "Cinérama" proposant une triple projection sur un écran courbe de 40 mètres de base sur 14 mètres de hauteur, constituant alors le plus écran du monde !

La capacité de la salle est alors réduite à 2300 places (1800 à l'orchestre et 500 au premier balcon), le second balcon étant fermé pour raisons de confort de vision.

Les films en "Cinérama" sont projetés entre le 17 septembre 1963 et l'année 1967, où la salle reprend sa configuration antérieure

Une désaffection du public pour cette immense salle, liée aux conditions techniques vieillissantes, conduit à un inexorable déclin du lieu, et à sa fermeture définitive le 31 mars 1972...

Dernier film au programme, avant fermeture définitive... - Droits Réservés

Un projet de construction d'un nouvel immeuble abritant un nouveau "Gaumont-Palace" ne voit hélas pas le jour, et la démolition de cet ancien temple du cinéma, le plus grand cinéma d'Europe, a lieu en 1973.

L'emplacement est occupé par un immeuble abritant un hôtel et une grande surface.

Localisation : Paris 18ème - 1, rue Caulaincourt

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...