dimanche 30 juin 2019

Vox (Saverne - 67)


L'ancien cinéma "Vox" trouve ses origines en 1925, avec l'ouverture d'un établissement servant de salle des fêtes, salle de bals, et proposant de manière sporadique des projections cinématographiques, une cabine séparée ayant été implantée d'emblée lors de la construction.

A la fin de la seconde guerre mondiale, le lieu devient un cinéma à part entière, et prend le nom de "Vox".

La salle, équipée d'un balcon, pouvait accueillir 700 spectateurs.

Le cinéma cesse son activité à la fin des années 70, dans un état de délabrement avancé.


La salle est ensuite reprise par Monsieur Bleicher, un ébéniste ayant longtemps œuvré dans le domaine culturel.

Il rénove la salle de fond en comble pour en faire un lieu d'animation musicale qui a perduré de nombreuses années, avant d'être occupé par son commerce de brocante-antiquités et restauration de meubles.

Grâce à l'accord de son propriétaire - qu'il en soit ici chaleureusement remercié ! -, voici quelques photos de la salle et de son superbe décor !

L'entrée se fait au bout de ce passage...


 Puis voici la salle dans toute sa splendeur !








Localisation : Saverne (67) - 11, rue des Clés

Merci à Daniel Collin.


mercredi 26 juin 2019

Tivoli (Paris 10ème)

Cinéma Tivoli au 14 rue de la Douane, actuelle rue Léon-Jouhaux, Paris (Xe arr.), France, 11 décembre 1918, (Autochrome, 9 x 12 cm), Auguste Léon, Département des Hauts-de-Seine, musée Albert-Kahn, Archives de la Planète, A 15 063 S

C'est à deux pas de la Place de la République que le "Tivoli-Cinéma" ouvre ses portes vers la fin de l'année 1910, à l'emplacement d'un établissement faisant fonction de café-concert et de salle de bal.

Il possédait une immense salle de 2200 places, et hébergeait un orchestre pour les intermèdes musicaux lors des entractes des séances quotidiennes de trois heures, proposant deux films au programme.

La popularité et la fréquentation de l'établissement, situé dans une petite rue, sont accrues grâce au percement d'un passage à l'arrière de la salle, permettant un deuxième accès depuis la très animée rue du Faubourg-du-Temple, qui possède alors de nombreux établissements dédiés aux spectacles et loisirs.

Devenu le "Tivoli-Aubert" lors de son intégration au circuit du même nom, puis finalement "Tivoli", le cinéma poursuit sa carrière jusqu'à sa fermeture définitive le 31 décembre 1956.

Plus aucune trace de cet ancien palace n'est visible de nos jours...

Localisation : Paris 10ème - 14, rue Léon-Jouhaux (anciennement rue de la Douane) et 19, rue du Faubourg-du-Temple

 

dimanche 23 juin 2019

Ancienne Halle (Saint-Amand-en-Puisaye - 58)


Ce beau bâtiment ancien, qui date de l'année 1856, ne constitue pas à proprement parler un cinéma, mais il mérite d'être cité car il héberge un vendredi par mois - hors mois de juillet et août - une séance de cinéma proposée par un circuit itinérant, l'association "Panoramic", qui a pour but de permettre l'accès au plus grand nombre aux séances de cinéma en milieu rural.

L'"Ancienne Halle" est un espace municipal, qui accueille également des expositions et des réunions diverses.

La capacité d'accueil de la salle est de 130 personnes.



Localisation : Saint-Amand-en-Puisaye (58) - 1, place du Marché

Merci à Jean-Christophe.

 

jeudi 20 juin 2019

Palais du Parc (Le Perreux-sur-Marne - 94)

Le cinéma vers 1944 - Photo libre de droit (domaine public)

Ce cinéma à la superbe et majestueuse façade avait ouvert ses portes vers 1925.

Le cinéma en 1925 - Photo libre de droit (domaine public)

Photo libre de droit (domaine public)

La salle, qui possédait un orchestre et un balcon en forme de U, tous deux pourvus de loges latérales, avait une capacité de 1600 places.

Une grande scène de 18 mètres par 12, ainsi qu'une fosse d'orchestre, étaient utilisées pour des représentations théâtrales ou musicales, régulièrement organisées.

L'établissement sera rénové en 1968, en conservant sa grande salle avec balcon, dont la capacité est ramenée à 1100 fauteuils.

Ayant échappé à la transformation en multi-salles, le "Palais du Parc" a fermé ses portes au début des années 80, et a hélas été par la suite démoli...

Localisation : Le Perreux-sur-Marne (94) - 39, avenue Ledru-Rollin

 

dimanche 16 juin 2019

Central (Saint-Mandrier - 83)


Ce bâtiment à la façade originale abritait autrefois un cinéma, le "Modern", devenu ensuite le "Central".


Il possédait une salle de 250 places, équipée d'une petite scène de 2,5 m par 5, et proposait 3 représentations par semaine.

Il a cessé son activité au milieu des années 70, avant d'être transformé en garage automobile, actuellement fermé et à vendre.


Captures d'écran © Google Maps

Localisation : Saint-Mandrier (83) - Avenue d'Estienne-d'Orves

Merci à Daniel Collin.

mercredi 12 juin 2019

Normandy (Aurillac - 15)

Capture d'écran © Google Maps

Capture d'écran © Google Maps

Fermé depuis plus de 4 ans, le cinéma "Normandy" a longtemps fait les beaux jours des amateurs de projections à Aurillac (15).

C'était à l'origine un établissement à salle unique, qui avait ouvert ses portes le 23 octobre 1945, à l'emplacement d'une ancienne cave à fromages...

Après un très long hall habillé de marbre, le spectateur peut accéder à l'orchestre ou au balcon de la salle de 610 places, décorée de velours et d'acajou, et équipée d'une scène de 10 mètres par 6 permettant d'accueillir également des spectacles.

Dans les années 60, le "Normandy" est l'un des cinémas les plus fréquentés de la ville, accueillant jusqu'à 100 000 spectateurs par an !

Souffrant d'un désaffection du public dans la décennie suivante, le lieu va se transformer en complexe pour pouvoir survivre.

Il ferme le 25 septembre 1983, et rouvre le 25 janvier 1984 avec 5 salles (873 places au total), dont 3 sont construites dans le volume de l'ancien orchestre.

Capture d'écran © Google Maps

Malgré des travaux réguliers de modernisation (son Dolby en 1995, projections 3D en 2010), le complexe n'est plus adapté aux standards actuels, et ferme définitivement ses portes le 15 mars 2015, concomitamment avec l'ouverture d'un complexe flambant neuf situé à 200 mètres de l'ancien "Normandy"...

Capture d'écran © Google Maps

Resté fermé depuis cette date, les enseignes ont aujourd'hui disparu, et il ne reste plus que les fauteuils dans les salles de l'ancien cinéma dont l'avenir reste incertain...

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Aurillac (15) - 17, rue des Carmes

 

lundi 10 juin 2019

Alésia-Palace (Paris 14ème)

Le cinéma "Alésia-Palace", en 1953 (Photo © La Cinématographie Française) / Remerciements à Klaus Weber - allekinos.com

Situé sur la très animée rue d'Alésia dans le 14ème arrondissement de Paris, le cinéma "Alésia-Palace" avait ouvert ses portes le 28 décembre 1934.

Son immense salle, dotée de deux balcons, pouvait accueillir 1500 spectateurs.

Il ferme pendant deux mois entre le 15 juillet et le 15 septembre 1953, pour des travaux de rénovation et voit sa capacité ramenée à 1250 places, tout en conservant ses balcons.


L'intérieur de la salle rénovée, en 1953 (Photos © La Cinématographie Française) / Remerciements à Klaus Weber - allekinos.com

Il ferme malheureusement ses portes le 30 mai 1967, sans avoir été transformé en complexe, et se transforme en surface commerciale.

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 14ème - 120, rue d'Alésia


mercredi 5 juin 2019

Cinéma Arletty (Saint-Quay-Portrieux - 22)


Le bâtiment qui abrite le "Cinéma Arletty" a été inauguré en 1932.

Appelé à l'époque "Cinéma-Dancing", cet édifice à l'architecture "art déco" était constitué de deux bâtiments en béton armé disposés en équerre, l'un abritant une salle de cinéma de 486 places, et l'autre un dancing.

L'originalité de son architecture vaut au bâtiment une inscription à l'inventaire des monuments historiques le 21 novembre 1995.

Devenu non-conforme aux normes de sécurité, le cinéma, devenu "Cinéma Arletty", ferme ses portes en mai 2003.

Il est acquis par la municipalité en 2005, pour un projet de restauration et de réouverture.



Le projet mettra de longues années à se concrétiser, et le 28 octobre 2011, une nouvelle salle de 167 places à la pointe de la technique est inaugurée.

Le lieu est exploité par le circuit "Cinéode", dans le cadre d'une délégation de service public.

Localisation : Saint-Quay-Portrieux (22) - Place Jean-Baptiste-Barat

Merci à Laurent.

samedi 1 juin 2019

Marivaux (Paris 2ème)

Les origines de ce cinéma des Grands Boulevards remontent au 15 avril 1919, avec l'ouverture de la "Salle Marivaux".

C'est un établissement luxueux de 1250 places, dont la salle, pourvue de deux balcons avec des avancées latérales, semble héritée de l'activité théâtrale.

Outre les projections cinématographiques, cette configuration des lieux permet la tenue de spectacles de music-hall et de concerts.


Le 20 juin 1929, le cinéma entre dans le circuit "Pathé", et devient le "Marivaux-Pathé", jusqu'au début des années 50.

Le "Marivaux" en juillet 1945 - Photo © LAPI / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

Redevenu le "Marivaux", une rénovation a lieu en 1955, avec notamment l'installation d'un écran large adapté aux films en Cinémascope.

Le "Marivaux" en septembre 1968 © Le Film Français

Le 8 décembre 1976, à l'occasion de son intégration dans le circuit "Parafrance", il est morcelé en 3 salles (550, 500 et 100 places) et devient le "Paramount-Marivaux".

Une quatrième salle de 90 places est ajoutée en septembre 1977.

L'établissement poursuit une carrière de cinéma d'exclusivité proposant principalement des films en version française.

Redevenu le "Marivaux" le 12 février 1986 à la suite de la faillite du circuit "Parafrance", le cinéma, devenu vétuste et inconfortable, ne va pas survivre très longtemps : la salle 4 ferme définitivement le 13 mai 1986, avant les trois autres le 1er juillet de la même année.

Un projet de transformation en "Maison de l'île de la Réunion" ne voit jamais le jour, et le lieu est transformé en locaux commerciaux.

Plus rien ne rappelle de nos jours l'ancienne activité cinématographique du bâtiment.

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 2ème - 15, boulevard des Italiens

Merci à Didier Noisy.

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...