dimanche 11 janvier 2009

Latin (Paris 6ème)



Retour à Paris, avec cet ancien cinéma pornographique, le dernier en activité sur la rive gauche, qui a fermé ses portes le 20 septembre 1994.

Ouvert en 1938 à l'emplacement d'un restaurant (c'est également souvent l'inverse qui se produit, de nos jours !), ce cinéma de 400 places avec balcon était tout d'abord spécialisé dans les actualités et les courts-métrages, avant de s'orienter vers les films policiers.

 Le "Latin" dans le milieu des années 60 © Bonnel Photo / Photographie publiée avec l'aimable autorisation de Monsieur Maurice Bonnel

 En mai 68, le cinéma subit quelques dommages collatéraux...

Photo © Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

 Puis c'est en 1972 que cette salle bifurque comme beaucoup d'autres vers le lucratif cinéma porno, et propose alors deux films pour le prix d'un.

 Le "Latin" dans le milieu des années 70 © Bonnel Photo / Photographie publiée avec l'aimable autorisation de Monsieur Maurice Bonnel

Puis ce qui devait arriver arriva... devant la débandade générale du cinéma X en salles, et la pression immobilière dans ce quartier très couru, l'emplacement est tombé dans l'escarcelle du voisin tout-puissant, le libraire Joseph Gibert.

 Capture d'écran © Google Maps

Et pourtant ce cinéma aurait pu lui aussi être sauvé, car il faillit être racheté par Jean-Luc Godard !

Une anecdote pour finir : juste quelques jours après sa fermeture, la salle de cinéma s'est transformée pour quelques jours en annexe de fortune de la librairie Gibert, pour accueillir en son sein la foule des acheteurs de manuels scolaires... rentrée universitaire oblige !

Localisation : Paris 6ème - 34, boulevard Saint-Michel


4 commentaires:

  1. Le cinéma était déja spécialisé dans le porno bien avant 68 j'attendais souvent le 38 à l'arrêt devant et n'ai jamais vu de spectateurs y entrer!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas si évident, j'ai retrouvé quelques films programmés à différentes époques :
      - du 5 au 11 avril 1967 : "Orgies" (int. -18 ans), un film d'horreur mais pas un porno...
      - du 13 au 19 novembre 1968 : "Un cerveau d'un milliard de dollars" un film policier de Ken Russell
      - du 20 au 26 octobre 1971 : "Le saut de l'ange" un film policier d'Yves Boisset

      Donc je pense que le porno "pur et dur" est bien apparu en 1972.

      Supprimer
    2. Pour avoir vécu au-dessus de ce cinéma, littéralement, je peux affirmer qu'il était fréquenté. Les clients entraient en coup de vent et payaient une fois en salle, rarement à la caisse. Ils sortaient par la sortie de secours qui donnait dans l'entrée de l’immeuble. Enfant, mon jeu était de me cacher dans la cage d'escalier, de guetter les clients qui sortaient et de les surprendre. Salle gosse !

      Supprimer
  2. J'ai habité dans l'immeuble toute mon enfance. Les clients entraient furtivement, mais sortaient tous par la sortie de secours située dans le hall de l'immeuble. Il me semble que certains clients entraient aussi par la sortie de secours qui n'était pas toujours vérrouillée.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...