vendredi 5 juin 2009

Châtelet-Victoria (Paris 1er)


Ce cinéma de deux salles (156 et 68 places), situé à deux pas de la place du Châtelet, aura eu une existence assez brève...

Créé dans la première moitié des années 70, le lieu comprenait à l'origine une salle de cinéma et une petite salle de théâtre, ensuite transformée en deuxième salle de cinéma.

Le cinéma proposait des continuations et reprises en version originale, avec un film différent à chaque séance.

Affublé d'écrans de petite taille et de salles au confort rudimentaire, le "Châtelet-Victoria" ne résistera pas longtemps à la terrible vague de fermetures de salles des années 80, et le 9 février 1988 c'est la fermeture définitive qui est au programme...

Le lieu est maintenant devenu "l'Espace Châtelet-Victoria", occupé par une luxueuse galerie d'art, faisant également office d'espace de réception pour événementiels en tous genres... "haut de gamme" de préférence !

Mise à jour du 19 janvier 2016 : depuis décembre 2012, le lieu est devenu un bar branché, le "Dernier bar avant la fin du monde" !

Capture d'écran © Google Earth

Localisation : Paris 1er - 19, avenue Victoria


2 commentaires:

  1. Je n'ai plus beaucoup de souvenirs des deux salles du Chatelet Victoria, petites mais , me semble t'il , quand même confortables ( moquette, ambiance feutrée ). Un souvenir: l'affiche de Citizen Kane ( celle avec Welles dessiné sur un fond rouge ) qui ornait la vitrine car le film a longtemps été programmé.
    Quand les salles ont fermées au public, j'avais entendu dire qu'elles avaient fonctionnées un temps pour des projections privées pour les professionnels du cinéma français avant la transformation en galerie dont parle Philippe.
    Une anecdote , plus liée au quartier qu'au cinéma, mais que je vous livre quand même : au début des années 80 je me trouve un matin de septembre place du Chatelet quand j'aperçois un attroupement devant le cinéma ( police, pompiers ..). Ayant un peu de temps à perdre je m'approche et, imitant les badauds, lève la tête. Dans un arbre, oh surprise, un ours accroché aux branches ! l'animal avait faussé compagnie à l'animalerie du quai de la Mégisserie voisin dans laquelle il était encagé et avait aterri devant le Chatelet-Victoria. Sans doute, nounours cinéphile, voulait il voir le chef d'oeuvre de Welles et attendait la prochaine séance dans son arbre. Rassurons les amis des animaux, un vétérinaire est rapidement arrivé et tout s'est bien fini grace à un fusil à fléchette anesthésiante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce témoignage et pour cette anecdote fort savoureuse !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...