jeudi 2 juillet 2009

Beverley (Paris 2ème)



Ce petit cinéma à la façade très discrète, situé dans une petite rue perpendiculaire au boulevard Bonne-Nouvelle, est le dernier cinéma pornographique parisien en activité !

Ouvert en 1952 sur une partie du restaurant dont l'entrée se situe au 31 boulevard de Bonne-Nouvelle (l'actuelle "La Criée"), ce cinéma avait pour nom "Le Bikini", et était spécialisé dans les westerns et les séries B.

Il possédait alors 130 places, contre 90 aujourd'hui.

Après rénovation, le cinéma devient le "Beverley" à partir du 23 septembre 1970, et se destine alors à une programmation audacieuse pour le quartier de films américains d'art et d'essai en exclusivité !

Hélas... l'expérience tourne court, et en 1972 le cinéma se tourne vers le porno, autrement plus lucratif à l'époque !

Alors que toutes les salles X disparaissent les unes après les autres, le Beverley est repris par un nouveau propriétaire en 1992, qui rénove la salle et fait perdurer encore aujourd'hui le genre...

Les films en 35 mm n'ont pas encore disparu, supplantés une semaine sur deux par la vidéo, et le cinéma a ajouté à sa palette des "soirées à thèmes"... ponctuées de lectures érotiques devant l'écran...



Le cinéma a été a nouveau rénové en 2003, et un discret bandeau lumineux a remplacé l'enseigne au néon et les caissons d'affiches destinés à appâter le chaland depuis le boulevard Bonne-Nouvelle !


En revanche, l'enseigne lumineuse située au-dessus de celle du restaurant est toujours en place, et a même hérité d'une horloge digitale !

En bonus, écoutez ci-dessous le documentaire du site arteradio.com sur le Beverley, avec le témoignage et les anecdotes du projectionniste-caissier !



Localisation : Paris 2ème - 14, rue de la Ville-Neuve


8 commentaires:

  1. A ma connaissance, l'Atlas place Pigalle est aussi un ciné porno !donc le Beverley n'est pas le dernier - juste pour le fun -)

    RépondreSupprimer
  2. Oui, mais l'Atlas n'est plus référencé au CNC, alors que le Beverley doit encore l'être... et le Beverley projetait il y a encore peu de temps du 35 mm, je ne sais pas si c'est encore vrai... n'ayant jamais mis les pieds dans cet établissement, ni dans un aucun autre du genre, d'ailleurs ! ;-))

    RépondreSupprimer
  3. Je peux guère éclairer votre lanterne ne fréquentant pas moi même l'Atlas ! Habitant Pigalle, je me contente de passer devant - à dire vrai, la façade et l'entrée "à l'ancienne" avec sa caisse ne sont pas sans intérêt
    Note qui n'a rien à voir : merci pour le lien pour le Louxor

    RépondreSupprimer
  4. L'Atlas connu jusqu'au Canada dont je suis natif, pour ses travestis tous tellement charmants, vient à compter du 15 décembre 2009 d'interdire strictement l'accès a ces charmantes créatures qui nous apportaient vraiment du bonheur en effaçant pour une heure ou deux tous les soucis d'une vie quelquefois bien difficile. Pourquoi la Direction de cet établissement insalubre du reste, a tué cette ambiance géniale qui n'existait nul part ailleurs ?
    Toutes interdictions sont des signes graves de rejet de l'autre.
    Je suis Juif, mon grand Père à été interdit de vivre.

    RépondreSupprimer
  5. Etes-vous sûr que le Bikini n'a ouvert ses portes que "vers 1960"? j'ai le souvenir d'y être allé vers 15 ans, c'était donc en 1955.

    RépondreSupprimer
  6. Oui, vous avez raison, après de nouvelles recherches il s'avère que le "Bikini" a en fait ouvert ses portes en 1952.
    Je corrige en conséquence mon article.
    Merci pour votre témoignage.

    RépondreSupprimer
  7. je suis allé 2 fois au ciné l atlas... une fois pour voir et la seconde, pour etre sur d avoir bien vu....c est pire que "fear factor" mais bon.;; sinon, le beverley est le seul classé salle de cine porno car il diffuse du 35mm. l atlas, ou encore le ciné nord, rue de dunkerque, gare du nord ne passent que des vidéo x; il ne reste guère que l aquitain a bordeaux ou encore le vox, ave thiers a grenoble, dans cette catégorie ciné pornos. le point positif c est que ces lieux vous offrent un saisissant voyage en arrière en 79!!! rien n a changé souvent. on y fume toujours, les fauteuils sont les memes, les films sont les memes, les clients aussi sont souvent d époque d ailleurs....ce sont les trains fantomes du vice... arrrrrggg!

    RépondreSupprimer
  8. Dans ma jeunesse j habitais le quartier , étant célibataire à ce moment là , j avoue y etre aller 2 ou 3 fois c’était à la fin des années 80. Par souci de discrétion je passais par la rue de la Lune , ça s invente pas , pour y acceder plutot que par les grands boulevards. La 1er fois j’étais si "énervé" je paye à la caisse et au lieu de rentrer dans la salle je me précipite dans la salle du projecteur , le caissier me rattrape pour m indiquer l"entrée de la salle ! Je me souviens aussi qu a l epoque il y avait une ouvreuse dans la salle , elle a du en voir des choses !!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...