mardi 1 septembre 2009

Accattone (Paris 5ème)

Mise à jour du 8 février 2016 : voir le sujet "Studio-Luxembourg Accattone"

L'Accattone, un des derniers cinémas à salle unique du quartier latin, a remplacé l'ancien Studio-Cujas ouvert en 1957 par le prolifique exploitant parisien Henri Douvin.

Le Studio-Cujas avait lui-même supplanté un cabaret, le Gypsy.

Il était spécialisé dans les reprises de films américains en version originale.

Au cours des années 60, un premier changement de cap s'effectue, puisque un jeune et prometteur réalisateur de cinéma prend en main les rênes de la salle et en devient le directeur... j'ai nommé... François Truffaut !

Après rénovation, la salle se spécialise définitivement dans l'Art et Essai.


Puis c'est en 1987 que le cinéma de la rue Cujas change une nouvelle fois de destinée.

Après de longs mois inquiétants de fermeture, un nouveau lieu voit le jour le 23 septembre 1987 : l'Accattone, en référence au film éponyme de Pier Paolo Pasolini, dirigé par un écrivain polonais, Kazik Hentchel, également critique de films et amateur de peinture.

L'endroit se veut plus qu'un cinéma, puisqu'il propose également une librairie (quelques ouvrages sur une table, en fait...), une galerie de peintures, et même un bar... situé un peu plus haut dans la rue Cujas !

Depuis plus de 20 ans, l'Accattone offre une multi-programmation très pointue, où se côtoient régulièrement les oeuvres de Ken Russell, Derek Jarman, pour n'en citer que quelques-uns, sans oublier bien sûr le grand Pasolini !

La salle, tout en longueur, propose 120 places face à un écran de dimension tout à fait correcte.


Une curiosité à noter concernant la dénomination du lieu : comme le montre la photo ci-dessous, la salle a longtemps porté le nom Accatone avec un seul "t", en contradiction avec l'orthographe exacte du film !

Depuis l'erreur (volontaire ou non ?) a été réparée, et la façade ainsi que les programmes des hebdomadaires spécialisés ont récupéré le "t" manquant !


Quel avenir pour ce lieu ?

Comme beaucoup de cinémas monosalles, l'Accattone n'est pas dans une situation financière florissante, et ce n'est que grâce à l'octroi régulier de subventions que la fermeture, souvent évoquée, a pu être jusque là évitée... pour combien de temps encore ?

Localisation : Paris 5ème - 20, rue Cujas



13 commentaires:

  1. Philippe, as-tu connaissance que ta photo orne la page de l'article de WP : http://fr.wikipedia.org/wiki/Accattone_%28cin%C3%A9ma%29, mais sans la mention de copyright ?

    RépondreSupprimer
  2. Non... ce n'est pas la mienne (il manque le velib sur la photo de WP !)

    Ce qui est amusant, c'est qu'elle a été prise le même jour que la mienne, le 4 août 2009...

    RépondreSupprimer
  3. Pourtant j'étais pas mauvais au jeu des 7 erreurs :D

    RépondreSupprimer
  4. c'est ferme. l'accattone c'est ferme pour TOUJOURS!!

    RépondreSupprimer
  5. Le cinéma va réouvrir officieusement le 27 mars. Le nouveau propriétaire un homme d'affaire du nom de Gérard Aufray la rénové entièrement ainsi que l'immeuble dont il est propriétaire aussi. La réouverture publique devrait se faire dans le courant du mois d'avril...

    RépondreSupprimer
  6. Malheureusement l'ancienne façade de l'Accattone va être enlever demain 21 mars pour être remplacer par " LA MAISON DE L'EPARGNE " et la salle transformé en une salle privée. C'est donc bien la fin de l'Accattone le 27 mars puisqu'il y a une inauguration avec le nouveau propriétaire et les élus de Paris. Triste...

    JCB

    RépondreSupprimer
  7. Ils ont fait un restaurant à l'intérieur et un bar. la salle est bien rénové mais effectivement elle sera privée et passera des films sur l'histoire de l'épargne. Aucun intéret, la salle ne passera plus de fiction cinéma. L'accatone est bel et bien MORT!

    O.G

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ils ont changé la façade!!! je suis déprimé. c'est bel et bien fini l'Accattone.

      P.R

      Supprimer
  8. Les obsèques de l'Accattone, c'est ce soir! 40 ans d'histoire rayés de nos mémoires. THE END

    JCB

    RépondreSupprimer
  9. J'ai vu la nouvelle façade et surtout ce qu'ils en ont fait ...un lieu bourgeois puant le concept avec pour objectif la rentabilité et une carte avec au menu "Tranche d'impôt"... Que l'esprit du quartier latin reste dans nos coeurs !

    RépondreSupprimer
  10. L'équipe du 3 luxembourg reprend la programmation de la salle les vendredi, samedi, dimanche et lundi à compter de cette semaine.

    RépondreSupprimer
  11. J'ignorais que Truffaut avait un moment pris les commandes de cette salle . Par contre est ce que le Studio Cujas n'a pas aussi, pendant quelques années dans les 70's, appartenu au producteur Gérard Leibovici qui se servait du lieu pour exclusivement y programmer les oeuvres de son ami le situationniste Guy Debord ( ou je confonds avec une autre salle du même coin ) ?

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...