samedi 31 janvier 2009

Cinémovida César (Apt - 84)

Photo © Véronique Pagnier / Wikimedia Commons, décembre 2010 - Licence Creative Commons Attribution ShareAlike 3.0

Etrange emplacement pour ce petit cinéma de 3 salles (195, 152 et 68 fauteuils) du Lubéron, le seul encore en activité de la petite ville d'Apt (84), puisqu'il est situé dans une ancienne église... la chapelle des Pénitents Blancs !

On devine d'ailleurs le clocher sur le pignon opposé.

Je retrouve la trace de ce cinéma en 1969, il portait alors le nom de "Familial" et était constitué d'une salle unique de 430 places.

Une deuxième salle fut créée en 1979.

Ce cinéma est maintenant intégré au circuit "Cinémovida".

La façade du cinéma en novembre 1999

Localisation : Apt (84) - Rue Scudéry


jeudi 29 janvier 2009

Paris (Paris 8ème)


Un immense merci à Christophe, un mulhousien passionné par les salles de cinéma et leur histoire, qui m'a envoyé cette photo qu'il a prise en octobre 1983 !

Construit en 1936 et ouvert deux ans plus tard, ce cinéma de 981 places fut racheté en 1972 par l'avionneur Marcel Dassault, également producteur de cinéma à ses heures perdues, pour y projeter quasi-exclusivement les films de sa production...

Le "Paris" photographié de nuit en 1939

Pendant la seconde guerre mondiale, il changea même de nom !


Totalement rénové par le célèbre architecte Maurice Gridaine, Le Paris était une salle magnifique, peut-être la plus belle des Champs-Elysées...

Hélas cela n'empêcha pas sa fermeture définitive le 26 juin 1985, et sa démolition peu après pour laisser la place à un luxueux immeuble de bureaux...

Localisation : Paris 8ème - 23, avenue des Champs-Elysées


dimanche 25 janvier 2009

Olympia / Star / Ambassades (Cannes - 06)





Un petit voyage dans la rue d'Antibes, à Cannes (06), aujourd'hui, avec tout d'abord deux des trois cinémas encore en activité dans cette ville...

Sur la photo du haut, on trouve l'Olympia, un cinéma de 9 salles avec sur la façade les titres des films qui s'étalent en grosses lettre capitales, à la façon des cinémas américains !

Ensuite on trouve le Star, un cinéma plus que centenaire de 4 salles.

A noter que ces deux établissements ne proposent que des films en version française, à l'inverse du troisième cinéma de la ville, les Arcades (77, rue Félix-Faure).

Mise à jour du 9 janvier 2016 : suite à une bataille judiciaire entre le propriétaire des lieux et le locataire, le cinéma "Star" a malheureusement été contraint de fermer définitivement ses portes le mardi 5 janvier 2016 après les dernières séances du soir...



Localisation : Cannes (06) - 5, rue d'Antibes / 98, rue d'Antibes




Séquence nostalgie pour terminer, et clin d'œil à Michaël, deux photos de l'ancien cinéma de 7 salles, "Les Ambassades", en cours de démolition, prises en octobre 1999... il ne reste quasiment plus que la façade !

Un magasin Fnac occupe désormais les lieux.

Localisation : Cannes (06) - 83, rue d'Antibes
 

Merci à Marc.

 

samedi 24 janvier 2009

Cinoches (Paris 6ème)


Racontons aujourd'hui la courte histoire de ce petit complexe de 2 salles du quartier Odéon, qui a ouvert ses portes en 1972, sur l'emplacement, je vous le donne en mille... d'un supermarché !

C'est le monde à l'envers... tant l'inverse est tellement courante !

Les deux salles (100 et 70 places) sont consacrées à l'Art et Essai, comme il se doit dans ce quartier.

Une petite curiosité : sur son fronton, l'édifice porte le nom "Les Cinoches de St-Germain", alors que dans tous les journaux et programmes son appellation est raccourcie à "Cinoches", peut-être par familiarité !

 Photo © Francis Mariani, avril 1992 / Flickr® -  Licence Créative Commons Attribution 2.0 Générique

En 1986, le cinéma change de propriétaire, et se lance dans la multi-programmation en devenant un champion de la "continuation", formule bien pratique pour les spectateurs qui ne peuvent suivre avec assiduité toutes les nouveautés.


Hélas, en septembre 2004, c'est la "fermeture définitive", selon l'expression consacrée de l'Officiel des Spectacles !

L'emplacement est resté fermé de longues années, dans l'attente d'un locataire comme en témoigne le panonceau affiché sur la façade sur la photo ci-dessus...

Malheureusement, tout espoir de réouverture a disparu début 2010 avec l'ouverture d'un restaurant "branché" ayant ironiquement conservé comme appellation le nom du cinéma !


A noter que le site internet du cinéma est curieusement toujours actif !

Localisation : Paris 6ème - 1, rue de Condé


vendredi 23 janvier 2009

Griffon (Saint-Brieuc - 22)


Nouvelle escapade provinciale, avec ce complexe briochin de 5 salles qui a fermé définitivement ses portes en juin 2004, pour être démoli 18 mois plus tard... sous les yeux des étudiants des Beaux-Arts !

En examinant la façade, on devine sous les ajouts modernes (carreaux blancs, caissons lumineux, enseigne) les restes d'une architecture plus ancienne, du temps où le lieu s'appelait le "Splendid", une salle unique de 1200 places...

En 1969, on dénombrait six établissements cinématographiques à Saint-Brieuc...

De nos jours ne subsiste plus en centre-ville qu'un seul cinéma de 6 salles, le "Club 6", alors que le propriétaire de l'ancien "Griffon" a ouvert un multiplexe de 9 salles dans la périphérie de la ville, à Trégueux.

Localisation : Saint-Brieuc (22) - 10, rue de la Gare


mardi 20 janvier 2009

UGC Convention (Paris 15ème)


Encore une triste histoire, avec la fermeture de ce cinéma du 15ème arrondissement...

Ouvert en 1911, le "Magic-Théâtre Cinéma Pathé" était une belle salle avec balcon et 1100 places.

Photo libre de droit (domaine public)

Comme il était souvent de coutume avec ce genre de salles, en 1971 la grande salle unique se divise en deux par séparation de l'orchestre et du balcon, et le cinéma devient le "Magic-Convention".

Mais deux salles ce n'est pas assez pour le nouvel exploitant-propriétaire du lieu qui en prend possession à la fin des années 70... et rebelote !

C'est fois c'est l'ancien balcon (la salle 2 si vous avez bien suivi) qui se divise à son tour en deux salles (n°2 et 3), alors qu'en même temps un cagibi (salle 4) est créé en sous-sol dans d'anciens locaux.

L'UGC Convention va vivre tranquillement sa vie pépère de petit complexe de quartier, ne projetant que des films en VF, tendance grand public, jusqu'à sa fermeture définitive le dimanche 2 janvier 2005...




Hiver 2005... c'est fini... dans quelques semaines les pelles mécaniques entreront en action, et le nonagénaire ne sera plus qu'un souvenir !

Il était - paraît-il - déficitaire... nul doute que son propriétaire aura réussi une juteuse plus-value lors de la revente de l'emplacement à un promoteur immobilier !

Et c'est ainsi que cette adresse n'a plus rien de "Magic"...

Localisation : Paris 15ème - 204, rue de la Convention


dimanche 18 janvier 2009

Drapeau (Fougères - 35)


Une petite escapade en province, à nouveau ce soir, avec ce cinéma breton... à la splendide façade typiquement années 50 !

C'est le 20 octobre 1954 qu'est inauguré le "Drapeau", un bel établissement à salle unique de 540 places avec balcon et une scène de 11 mètres.

Lorsque j'ai pris ce cliché en 1998, la salle était encore en activité.

Hélas, mes recherches sur internet m'ont conduit à constater ici la démolition totale de cette salle... pour laisser la place à une "opération immobilière"...

Un petit tour sur mon "Bellefaye 1969" m'apprend qu'à cette époque 4 cinémas étaient en activité à Fougères (35) - plus qu'un seul de nos jours ! - dont "Le Drapeau"...

Localisation : Fougères (35) - 20, boulevard Jean-Jaurès



samedi 17 janvier 2009

Berry-Zèbre (Paris 11ème)


Ce cinéma de Belleville est né juste après la deuxième guerre mondiale, en 1946, créé sous le nom de "Nox" par des juifs polonais.

Il est alors spécialisé dans les films russes et est-européens.

En 1951, l'exploitation est confiée à des locataires berrichons (d'où le nom du cinéma) qui resteront les mêmes jusqu'à la fermeture de la salle le 1er avril 1994 !

Le Berry devient alors un typique cinéma de quartier, diffusant au gré des années, des modes et des habitants du quartier, des westerns, des péplums, des films exotiques arabes et indiens...

Changement de cap vers 1987, où le cinéma devient "Le Berry-Zèbre", un lieu mixte, à la fois cinéma pour les enfants le mercredi et le week-end, et salle de spectacles et concerts les autres jours.



Puis, les propriétaires souhaitant vendre, c'est la fermeture définitive en 1994...

Grâce à une forte mobilisation du monde du spectacle et à un veto de la Mairie de Paris, le lieu parvient à rester consacré à la culture, et, entièrement modernisé, devient en 2003 un cabaret-cirque-salle de spectacles sous l'identité de "Zèbre de Belleville".

 Capture d'écran © Google Maps

Mais, comme souvent hélas, plus de projections cinématographiques dans ce nouveau lieu...

Localisation : Paris 11ème - 63, boulevard de Belleville



mardi 13 janvier 2009

UGC Champs-Elysées (Paris 8ème)


Encore une belle salle disparue, sacrifiée au profit d'une juteuse opération immobilière pour ses propriétaires vendeurs !


La salle en 1942 (Photo © LAPI / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/)

La salle en 1946 (Photo © LAPI / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/)

Ouvert en 1936, le "Ciné-Elysées Actualités" devient une salle généraliste un an plus tard, et est rebaptisé "Elysées-Cinéma" jusqu'en 1981, date de son rachat par l'Union Générale Cinématographique.

Cette salle de 444 places, sans balcon, était pourtant considérée comme une salle de prestige des Champs-Elysées, bénéficiant du confort et du meilleur de la technique (Son Dolby SR, mur phonique, bi-amplification)... ce qui n'a pas empêché sa fermeture définitive le 15 janvier 2002 !


Janvier 2002... clap de fin !

La façade est murée, seule subsiste la marquise semi-circulaire, inchangée depuis les origines !

Quelques semaines plus tard, tout sera détruit et les volumes intérieurs seront restructurés pour accueillir - en toute simplicité ! - un "bar-restaurant-espace lounge-boutique" consacré à... la bière (*) !

Rien ne pouvait la sauver... le statut de dernière salle unique du quartier, la pression immobilière des Champs-Elysées...

Triste destin pour cette salle prestigieuse... mise en bière !

Localisation : Paris 8ème - 65, avenue des Champs-Elysées


dimanche 11 janvier 2009

Latin (Paris 6ème)



Retour à Paris, avec cet ancien cinéma pornographique, le dernier en activité sur la rive gauche, qui a fermé ses portes le 20 septembre 1994.

Ouvert en 1938 à l'emplacement d'un restaurant (c'est également souvent l'inverse qui se produit, de nos jours !), ce cinéma de 400 places avec balcon était tout d'abord spécialisé dans les actualités et les courts-métrages, avant de s'orienter vers les films policiers.

 Le "Latin" dans le milieu des années 60 © Bonnel Photo / Photographie publiée avec l'aimable autorisation de Monsieur Maurice Bonnel

 En mai 68, le cinéma subit quelques dommages collatéraux...

Photo © Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

 Puis c'est en 1972 que cette salle bifurque comme beaucoup d'autres vers le lucratif cinéma porno, et propose alors deux films pour le prix d'un.

 Le "Latin" dans le milieu des années 70 © Bonnel Photo / Photographie publiée avec l'aimable autorisation de Monsieur Maurice Bonnel

Puis ce qui devait arriver arriva... devant la débandade générale du cinéma X en salles, et la pression immobilière dans ce quartier très couru, l'emplacement est tombé dans l'escarcelle du voisin tout-puissant, le libraire Joseph Gibert.

 Capture d'écran © Google Maps

Et pourtant ce cinéma aurait pu lui aussi être sauvé, car il faillit être racheté par Jean-Luc Godard !

Une anecdote pour finir : juste quelques jours après sa fermeture, la salle de cinéma s'est transformée pour quelques jours en annexe de fortune de la librairie Gibert, pour accueillir en son sein la foule des acheteurs de manuels scolaires... rentrée universitaire oblige !

Localisation : Paris 6ème - 34, boulevard Saint-Michel


samedi 10 janvier 2009

4 Normandy (Alençon - 61)


Une fois n'est pas coutume, partons en province... et qui plus est pour en cinéma encore en activité !

Unique cinéma de la préfecture de l'Orne, ce petit complexe de quatre salles (265, 144, 77 et 206 places) se situe en centre-ville.

Je n'ai pas réussi à trouver de renseignements historiques sur ce cinéma, la consultation de mon annuaire Bellefaye de 1969 m'apprenant toutefois son statut de salle unique de 700 places à cette époque, sous le nom de "Normandy"...

Mise à jour du 9 octobre 2017 : le cinéma a définitivement fermé ses portes le dimanche 18 juin 2017, à la suite de l'ouverture d'un multiplexe de 7 salles situé en périphérie de la ville.

Localisation : Alençon (61) - 20, Grande Rue


jeudi 8 janvier 2009

Studio-Bertrand (Paris 7ème)





Savez-vous que cette belle salle unique au charme suranné, avec ses 460 fauteuils, est "fermée définitivement" depuis le 23 décembre 1986 et laissée à l'abandon ?

A qui ce cinéma peut-il appartenir ?

Et comment peut-on concevoir qu'un tel endroit puisse rester sans vie et inoccupé depuis plus de 22 ans !

Peut-être à cause de sa localisation dans une rue très calme, mais pourtant à quelques encablures de l'animation du boulevard Montparnasse...

Peut-être aussi à cause de son statut de cinéma à salle unique, plutôt pénalisant par les temps qui courent !

J'ai eu la chance de me rendre dans cette salle avant sa fermeture, et chose impensable aujourd'hui, je me souviens qu'il était possible de visionner les cinq films de la journée de 14h00 à 24h00 pour le prix d'une seule entrée, sur remise d'un coupon promotionnel découpé - je crois - dans le supplément "Paris" de Télérama !

Le paradis sur terre pour les cinéphiles... mais attention, comme il ne fallait pas quitter la salle, il était salutaire de se munir de quelques provisions pour tenir le coup !

Si on rêvait un peu maintenant...

Et si un jour ce cinéma d'art et d'essai rouvrait ?

Après tout, les enseignes sont toujours en place !

Localisation : Paris 7ème - 29, rue du Général-Bertrand


lundi 5 janvier 2009

Images d'Ailleurs (Paris 5ème)

Ne cherchez pas le cinéma "La Clef" sur votre Officiel ou Pariscope favori... vous ne le trouverez pas !

Bien que l'ancienne enseigne (pas facile à dire !) soit encore de nos jours accrochée au fronton du bâtiment, il s'agit en fait du cinéma "Images d'Ailleurs", petit complexe "art et essai" de deux salles ouvert en 1990 sur les vestiges de l'ancien cinéma "La Clef".

Le cinéma "La Clef" aura eu une existence très brève, d'octobre 1973 à janvier 1981, due à sa faible fréquentation, peut-être en raison de sa localisation excentrée à mi-chemin de deux quartiers très cinéphiles, les Gobelins et le Quartier Latin...


Il était écrit que cette salle ne devait pas mourir, puisque tout d'abord le lieu reprit une vie culturelle à l'automne 1984, grâce au Comité d'Entreprise de la Caisse d'Epargne...

Puis c'est à la fin 1990 que la salle prit sa forme actuelle de cinéma dédié aux films de la culture noire et de la diversité.

La clef du succès... en somme, en espérant qu'elle ne sera jamais mise sous la porte !

Localisation : Paris 5ème - 21, rue de la Clef


samedi 3 janvier 2009

Passage du Nord-Ouest (Paris 9ème)


Retour dans le quartier des Grands-Boulevards, avec cet ancien cinéma à salle unique et double programme, alors appelé "Le Club" et plutôt spécialisé dans les films policiers et de série B.

Une petite curiosité concernant ce cinéma : pour accéder à la salle, il fallait traverser une cour d'immeuble après avoir franchi le hall d'entrée et acquitté son ticket auprès de la caisse "amovible"... qui était rentrée chaque soir après la dernière séance !

Ouvert en 1955 - c'était auparavant un cabaret où se produisit notamment Edith Piaf - ce cinéma a fermé ses portes en avril 1991, et devait devenir un restaurant d'entreprise...

Un sursis lui fut miraculeusement apporté, puisqu'en novembre 1991 fut inauguré le "Passage du Nord-Ouest".


Ce lieu se transforma donc en un concept original de "Café-Ciné-Concerts"... mais, revers de la médaille, l'endroit n'avait plus grand chose à voir avec une salle de cinéma, en raison notamment de la présence d'un bar, de tables et de chaises, d'écrans vidéos... en bref un lieu branché, à des antipodes du petit cinéma permanent de quartier !

Au fil des années, le Passage du Nord-Ouest vit son succès s'émousser, et les projections de films se raréfier au profit de concerts de rock... au grand dam du voisinage !

Après deux années de fermeture, le lieu est devenu depuis le 25 juin 1997 un théâtre traditionnel du nom de "Théâtre du Nord-Ouest". 

 Capture d'écran © Google Maps

Plus de cinéma, mais la vocation culturelle du lieu est conservée, et c'est bien là l'essentiel !

Localisation : Paris 9ème - 13, rue du Faubourg-Montmartre


jeudi 1 janvier 2009

Grand-Pavois (Paris 15ème)


En ce premier jour de l'année 2009 - que je vous souhaite excellente ! - je voudrais revenir sur une histoire bien triste, qui a conduit à la fermeture le 10 juillet 2007 d'un complexe de 4 salles du 15ème arrondissement...

A la suite d'un différend familial, le propriétaire de ce cinéma s'est retrouvé dans une situation financière délicate, avec redressement judiciaire à la clé.

La salle aurait pu (aurait du !) être sauvée, car deux anciens salariés jeunes et dynamiques avaient un projet de reprise viable.

Hélas... ! Le tribunal de commerce en a décidé autrement, préférant un autre projet avec une nouvelle activité.

Et c'est ainsi que Paris s'est retrouvé privé d'un complexe fort utile, car il faut souligner que chaque semaine entre 40 et 50 films y étaient programmés, permettant aux retardataires de visionner des films disparus depuis plusieurs semaines des cinémas d'exclusivité.

 Fermeture définitive... - Capture d'écran © Google Maps

Mise à jour du 10 janvier 2016 : l'ancien cinéma "Grand-Pavois" est devenu un studio d'enregistrement à la façade anonyme.

Capture d'écran © Google Earth

Localisation : Paris 15ème - 364, rue Lecourbe


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...