jeudi 30 juillet 2009

Sébastopol (Paris 1er)

La façade en mai 1970 - Photo © Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

Encore une salle disparue dans la triste et funeste décennie des années 80...

Le Sébastopol a ouvert ses portes en 1938, c'est un cinéma typique de quartier, avec sa façade imposante et sa salle de 326 places.

Au fil des années, le Sébastopol évoluera vers les films d'action, les westerns, les films d'horreur, puis finira sa carrière comme tant d'autres dans la pornographie la plus "hard"...

Le cinéma en 1974, 2 "grands" films au programme ! - Photo © Léon-Claude Vénézia / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/


Le 30 septembre 1986, c'est la fermeture définitive qui est au programme !

Un temps transformé en galerie marchande, puis en discothèque, c'est aujourd'hui un magasin branché de fringues qui occupe les lieux...

Localisation : Paris 1er - 43, boulevard de Sébastopol


dimanche 26 juillet 2009

Vox (Argelès-sur-Mer - 66)

Photo © Wegavision, 6 septembre 2006 - Licence Creative Commons by-nc 2.0

Encore un cinéma au sujet duquel je ne possède pas beaucoup d'informations...

Dans mon annuaire Bellefaye de 1969, il est indiqué qu'il comprend une salle de 550 places, et une scène de 10 x 3 mètres.

De nos jours, le site internet du cinéma nous apprend que le Vox possède une salle unique de 300 places, équipée d'un écran large et d'un son "Dolby Digital".

Bonne nouvelle pour les résidents de cette ville de 10 000 habitants, ils ont également à leur disposition un deuxième cinéma de 234 places, le "Jaurès" !

Localisation : Argelès-sur-Mer (66) - 8, boulevard du Canigou


mardi 21 juillet 2009

Gaumont-Les Halles (Paris 1er)


Ouvert à l'automne 1979 sous le nom de "Gaumont-Forum" puis de "Gaumont-Les Halles", ce complexe était situé au niveau - 3 du centre commercial du "Forum des Halles".

Constitué de 6 salles de capacité moyenne (367, 234, 186, 174, 168 et 130 places), ce cinéma proposait des films en exclusivité et version originale, avec des séances de midi à tarif réduit assez courues par les cinéphiles !

Originalité du lieu : ce cinéma fut longtemps le seul de Paris à afficher clairement à l'entrée pour chaque salle l'horaire précis et la durée du film, des publicités, l'état de la copie et du son, la taille de l'écran et le nombre de fauteuils !

L'ouverture en 1986 du "Forum Horizon", un complexe indépendant haut de gamme, a affaibli le Gaumont-Les Halles, le coup de grâce étant porté par la transformation de ce concurrent en un multiplexe de 15 puis 19 salles inauguré en juin 1995, l'UGC Ciné-Cité-Les Halles...

Dès lors, le Gaumont verra sa fréquentation diminuer en chute libre, jusqu'à sa fermeture définitive inéluctable le 31 décembre 1998 au terme de 19 ans de bons et loyaux services...

Le cinéma faillit pourtant être sauvé, un repreneur potentiel était sur les rangs, puis jeta finalement avec bonheur son dévolu sur la reprise d'un autre cinéma mal en point, le "Saint-Lazare-Pasquier"...

Aujourd'hui, l'ancien espace occupé jadis par le Gaumont a été morcelé, et est hélas occupé par trois boutiques appartenant toutes à des chaînes de "fringues" à bon marché, comme il se doit dans ce temple de la consommation de masse qu'est le Forum des Halles...

Une autre idée de la culture !

Localisation : Paris 1er - Porte Rambuteau


dimanche 19 juillet 2009

Sélect (Granville - 50)



Unique cinéma de Granville (50), ce complexe de 3 salles, récemment rénové, était auparavant un cinéma à salle unique de 600 places.

Le Sélect est classé "Art et Essai", mais propose le plus souvent des films grand public en version française.

Localisation : Granville (50) - 7, boulevard d'Hauteserve


vendredi 17 juillet 2009

Luna-Nation (Paris 20ème)


La salle en 1949 - Photo © Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/


Situé tout près de la Place de la Nation, le Luna-Cinéma a ouvert ses portes vers la fin de l'année 1911.

C'est une grande salle de 900 places, avec une imposante façade.

 La façade originelle du "Luna-Cinéma" - Photo libre de droit (domaine public)

A ses débuts, le cinématographe n'a pas entièrement droit de cité dans cette salle, puisque les films cohabitent avec des numéros de variétés (comiques, jongleurs, chanteurs...).

 Photo libre de droit (domaine public)

Il deviendra par la suite un véritable cinéma de quartier, sous le nom de "Casino des Alliés" puis finalement de "Luna-Nation" jusqu'à sa fermeture définitive le 31 décembre 1964.

Le cinéma a ensuite été démoli, et à son emplacement se dresse aujourd'hui un immeuble moderne sans âme, abritant une grande surface de bricolage...

Localisation : Paris 20ème - 9, cours de Vincennes


mardi 14 juillet 2009

Eden (Menton - 06)


Photo © Collinox, 14 juillet 2007 - Licence Creative Commons by-nc 2.0

Je n'ai pas trouvé beaucoup d'informations concernant ce cinéma mentonnais, hormis le fait qu'il fut créé pendant la première guerre mondiale sous le nom de "Eden-Cinéma"...

 Photo libre de droit (domaine public)

Dans les années 60, il possédait encore le statut de salle unique (500 places).

Il fut ensuite morcelé en 3 salles.

Actuellement, c'est toujours un complexe de 3 salles climatisées, dont une équipée en son numérique, qui propose majoritairement des films en exclusivité et version française, malgré son classement "Art et Essai"...

Localisation : Menton (06) - 11, rue de la République


samedi 11 juillet 2009

Louxor (Paris 10ème)


Photo © Truus, Bob & Jan too!, 24 avril 2009 - Licence Creative Commons by-nc 2.0



Le Louxor est un temple du cinéma (le mot n'est pas trop fort !) resté longtemps en sommeil après sa fermeture le 23 novembre 1983...


 Photo libre de droit (domaine public)

Ouvert en 1921 en face de la station de métro "Barbès-Rochechouart", le "Louxor-Pathé" fait l'angle du boulevard de la Chapelle et du boulevard Magenta.

  Photo libre de droit (domaine public)

La salle en 1922, La construction moderne,26 mars 1922, pl. 102, site Amis du Louxor

C'est jusqu'à la seconde guerre mondiale l'un des cinémas d'exclusivité les plus prestigieux de Paris, dont la façade évoque un palais égyptien, et dont la salle est immense avec ses 1200 places et ses deux balcons.

Dans les années 60, le Louxor propose en majorité des films français et quelques superproductions américaines.

A partir de septembre 1967, le Louxor s'oriente vers le cinéma "bis", proposant alors des péplums, des films d'aventure, des westerns...

Peu de temps avant la fin de sa carrière, le Louxor change de cap et se spécialise dans les films orientaux en version originale, étant alors massivement fréquenté par la population immigrée nombreuse dans ce quartier populaire.

Document © SIAF/Cité de l'Architecture et du Patrimoine/Archives d'Architecture du XXe siècle - Cliché Anonyme

Document © SIAF/Cité de l'Architecture et du Patrimoine/Archives d'Architecture du XXe siècle - Cliché Anonyme

Après sa fermeture, l'emplacement devient en novembre 1986 une boîte de nuit antillaise, la "Dérobade", vite remplacée par une immense boîte de nuit "gay", le "Mégatown", qui fermera ses portes au bout de quelques années...

 Photo © Collection D. Le Glaner © lesamisdulouxor.fr

Photo © Bernard Meyre

Classé monument historique depuis 1981 (façades et toitures seulement, hélas...), il entre ensuite dans une profonde période de léthargie, devenant pour de longues années la propriété du groupe voisin "Tati" qui craignait qu'un commerce vienne concurrencer ses magasins !

Le Louxor a été acheté en 2003 par la Mairie de Paris, afin de redonner une vie future à ce lieu emblématique.

Après trois années de travaux de réhabilitation, débutés en 2010, le cinéma "Louxor" renaît à la vie avec l'ouverture le 17 avril 2013 d'un établissement art et essai de trois salles (342, 140 et 74 places), et devient un haut lieu de la vie culturelle du quartier Barbès.

 Vue générale en 2014 - Photo © lesamisdulouxor.fr

La terrasse de l'établissement - Photo © lesamisdulouxor.fr

Détail de la frise côté Boulevard Magenta - Photo © lesamisdulouxor.fr

La frise de la corniche - Photo © lesamisdulouxor.fr



 Les scarabées de la corniche - Photo © lesamisdulouxor.fr

 Le salon d'exposition avec les vitraux reconstitués - Photo © lesamisdulouxor.fr

 Les deux balcons de la salle Youssef Chahine (Salle 1) - Photo © lesamisdulouxor.fr







La salle "Juliet Berto - Jean-Henri Roger" (Salle 2)

Localisation : Paris 10ème - 170, boulevard Magenta


Un très grand merci à Annie, de l'association "Les Amis du Louxor", pour nos sympathiques échanges de courriels et pour la transmission de nombreux clichés m'ayant permis d'étoffer mon article !

 

vendredi 10 juillet 2009

Lux (Cadillac - 33)

Photo © Iguana Jo, 5 août 2006 - Licence Creative Commons by-nc 2.0

Ce cinéma à la façade décrépie a été entièrement rénové et restructuré en 2008.

C'était à l'origine un établissement datant des années 50, avec un balcon et une scène.

Repris en 1999 par une association de bénévoles ayant pour but de faire survivre le cinéma à Cadillac (33), il est racheté en 2003 par la mairie qui décide de le rénover en raison de son état de vétusté avancé...

Le balcon a laissé la place à un gradinage, pour faire passer la capacité d’accueil de 124 à 198 places (193 sièges plus 5 places handicapés).

Un nouveau système audio moderne a permis d'améliorer le confort acoustique.

Le hall d’entrée a été agrandi, avec création d'un guichet intérieur et de toilettes.

Les escaliers monumentaux ont été conservés afin de garder le style d’origine du cinéma.

Grâce à toutes ces bonnes volontés, le nouveau Lux apporte à la population locale, et à tous les publics, un cinéma de qualité.

La salle est classée "Art et Essai".

Mise à jour du 1er février 2016 : photo de la façade après rénovation.

 Capture d'écran © Google Earth

Localisation : Cadillac (33) - 6, place de la Libération


jeudi 9 juillet 2009

Mon Ciné (Saint-Martin-d'Hères - 38)

Photo © Binnette, 25 janvier 2009 - Licence Creative Commons Attribution ShareAlike 3.0

Ouvert en 1987 en plein cœur de la ville iséroise de Saint-Martin-d'Hères dans la banlieue de Grenoble, en remplacement d'un ancien cinéma portant le même nom mais situé à une autre adresse, le "Mon Ciné" est composé d'une salle unique de 149 places.

Ce cinéma municipal de quartier compte de nombreux abonnés cinéphiles.

Parallèlement à sa programmation art et essai, jeune public et généraliste, la direction du cinéma organise régulièrement des soirées thématiques, le plus souvent en présence de réalisateurs.

Localisation : Saint-Martin-d'Hères (38) - 10, avenue Ambroise-Croizat


samedi 4 juillet 2009

Eden (Saint-Jean-d'Angély - 17)

Photo © Rosier, 3 décembre 2007 - Licence Creative Commons Attribution ShareAlike 3.0

 Photo © Georges Cubas, 2008 - Licence Creative Commons Attribution ShareAlike 3.0

Ce splendide cinéma de 1000 places, avec sa façade dans le plus pur style "Art Déco" ouvrit ses portes en 1931, construit par l'architecte André Guillon dans un délai record de 76 jours !

La façade comporte deux superbes bas-reliefs, l'un représentant la science cinématographique et l'autre, l'Art.

Au-dessus de l'entrée on trouve une grande verrière en forme d'aile de papillon.

A noter également que la façade était mise en lumière grâce à un projecteur à facettes multicolores, située au sommet du bâtiment.

L'intérieur du cinéma était composé dans le même esprit : on trouvait notamment des colonnes dans le bar faisant partie de l'établissement, et dans le hall d'entrée, aux chapiteaux habillés de verres colorés lumineux.

En 1983, le cinéma fut transformé par division en quatre salles.

L'année suivante, la vidéotransmission fut installée, entraînant pendant deux années un afflux de spectateurs attirés par des retransmissions de rencontres sportives et de spectacles de music-hall !

Quand le propriétaire prit sa retraite, la commune racheta les murs, et la gestion du cinéma fut confiée à une association.

Hélas, suite à un passage de la commission de sécurité qui jugea que l'établissement était impropre à recevoir du public, l'Eden dut fermer ses portes en 2003...

Bien que ce magnifique édifice ait été classé "monument historique" le 5 décembre 1984, l'inquiétude quant à son devenir demeure, d'autant plus que ce classement ne concerne que la façade et le bar...

Les projets de restauration ne semblent pas être à l'ordre du jour, et le bâtiment se dégrade lentement mais sûrement... l'Eden est encore loin du paradis !

Localisation : Saint-Jean-d'Angély (17) - 45, boulevard Joseph-Lair


jeudi 2 juillet 2009

Beverley (Paris 2ème)



Ce petit cinéma à la façade très discrète, situé dans une petite rue perpendiculaire au boulevard Bonne-Nouvelle, est le dernier cinéma pornographique parisien en activité !

Ouvert en 1952 sur une partie du restaurant dont l'entrée se situe au 31 boulevard de Bonne-Nouvelle (l'actuelle "La Criée"), ce cinéma avait pour nom "Le Bikini", et était spécialisé dans les westerns et les séries B.

Il possédait alors 130 places, contre 90 aujourd'hui.

Après rénovation, le cinéma devient le "Beverley" à partir du 23 septembre 1970, et se destine alors à une programmation audacieuse pour le quartier de films américains d'art et d'essai en exclusivité !

Hélas... l'expérience tourne court, et en 1972 le cinéma se tourne vers le porno, autrement plus lucratif à l'époque !

Alors que toutes les salles X disparaissent les unes après les autres, le Beverley est repris par un nouveau propriétaire en 1992, qui rénove la salle et fait perdurer encore aujourd'hui le genre...

 Photo © trash world, septembre 2009 / Flickr® -  Licence Créative Commons Attribution 2.0 Générique

Les films en 35 mm n'ont pas encore disparu, supplantés une semaine sur deux par la vidéo, et le cinéma a ajouté à sa palette des "soirées à thèmes"... ponctuées de lectures érotiques devant l'écran...



Le cinéma a été a nouveau rénové en 2003, et un discret bandeau lumineux a remplacé l'enseigne au néon et les caissons d'affiches destinés à appâter le chaland depuis le boulevard Bonne-Nouvelle !


En revanche, l'enseigne lumineuse située au-dessus de celle du restaurant est toujours en place, et a même hérité d'une horloge digitale !

En bonus, écoutez ci-dessous le documentaire du site arteradio.com sur le Beverley, avec le témoignage et les anecdotes du projectionniste-caissier !



Localisation : Paris 2ème - 14, rue de la Ville-Neuve


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...