vendredi 15 octobre 2010

Espace Saint-Michel (Paris 5ème)

Photo © LPLT, décembre 2009 - Licence Creative Commons Attribution ShareAlike 3.0

Le Cinéma Saint-Michel, avec sa belle façade aux trois arcades en pierre a ouvert ses portes en décembre 1911, à l'emplacement d'une grande salle de restaurant, le "Bouillon Gandon", du nom de son propriétaire qui transforme le lieu en salle de projections cinématographiques.

En 1919, Gaston Gérard, le neveu de la femme de Monsieur Gandon prend les rênes de la salle et de nos jours c'est toujours la même famille qui exploite le cinéma... un record de longévité étonnant pour ce genre d'activité !

A l'origine, la salle comportait 305 places et était dépourvue de balcon.

La façade du cinéma dans les années 20 (date de sortie du film "L'Arlésienne" de André Antoine : le 4 octobre 1922) - Photo libre de droit (domaine public)

Après suppression de colonnes et piliers forts gênants pour la visibilité, la salle est dotée d'un balcon en 1927 ainsi que d'un système de rétro-projection.

La capacité de la salle passe alors à 440 places.

La façade du cinéma au temps de la seconde guerre mondiale - Photo libre de droit (domaine public)

Victime d'un désaffection du public, le cinéma doit pour survivre couper en deux sa belle salle unique pour laisser la place à une salle de 200 places et une autre de 100 places...

Un épisode tragique va marquer à tout jamais la destinée du Saint-Michel...

L'établissement est réduit en cendre à la fin de la dernière séance du samedi 21 octobre 1988, à la suite d'un incendie criminel dans la salle n°2, œuvre de fanatiques religieux intégristes en réaction à la projection dans la salle n°1 du film de Martin Scorsese, la "Dernière tentation du Christ"...

Journal télévisé "Soir 3" du 23 octobre 1988 sur FR3 (Extrait sur le site de l'INA)

Le bilan est lourd, avec treize blessés dont un grave.

Devant cette violence, la famille Gérard se bat avec toute son énergie et après de longs mois de travaux c'est un nouveau cinéma tout neuf, tel le Phénix renaissant de ses cendres, qui ouvre ses portes au mois d'octobre 1991, l'Espace Saint-Michel, avec deux salles de 130 et 100 fauteuils.

La façade du cinéma dans les années 90

Le cinéma continue sa route et reste de nos jours un haut lieu du cinéma d'auteur, et le dernier rescapé du quartier Saint-Michel / Saint-Séverin  qui a vu tant de salles disparaître au cours de la funeste décennie des années 80...

Localisation : Paris 5ème - 7, place Saint-Michel

 

2 commentaires:

  1. Bonjour Philippe,

    Sais-tu si le cinéma s'appelait le "Saint-Michel" dès son ouverture ?

    Cordialement,

    VF

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Vincent,

    Tout à fait, tu as raison !

    Il s'appelait "Cinéma Saint-Michel".

    Je l'ai précisé dans mon message, car ce n'était pas très explicite...

    Cordialement.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...