lundi 1 octobre 2012

Cinéma des Cinéastes (Paris 17ème)


Les origines de ce cinéma sont très anciennes : c'est entre janvier et mars 1907 que sont présentées les projections de "l'American Kinétograph" au café-concert le "Kursaal", qui avait ouvert ses portes en août 1906 en remplacement de l'ancien "Cabaret du Père Lathuille", au numéro 7 de l'avenue de Clichy, à deux pas de la célèbre place du même nom.

Au temps du "Kursaal"... Photo libre de droit (domaine public)

Après cette expérience de courte durée, il faudra attendre le 17 septembre1932 pour que l'établissement, devenu "Eden" en 1928, abandonne le spectacle vivant et se transforme définitivement en cinéma du même nom.

Spécialisé au départ dans la projection d'actualités, l'Eden se tourne ensuite très rapidement vers les films en exclusivité.

Après quelques mois de fermeture pour travaux, c'est une nouvelle salle de 750 places sans balcon qui voit le jour en octobre 1937, baptisée "Les Mirages".

 Le cinéma "Les Mirages" en 1937 - © La Cinématographie Française / Remerciements à Didier Noisy

En 1973, l'établissement est racheté par la société Pathé.

Après une fermeture entre le mois de juillet et décembre de cette année 1973, c'est un nouveau complexe de trois salles qui ouvre ses portes : deux petites salles sont construites en sous-sol, la grande salle étant heureusement conservée !

A son ouverture, l'établissement intègre le complexe "Pathé-Clichy" en en devenant les salles 4 à 6, les salles 1 à 3 étant situées de l'autre côté de l'avenue au numéro 8 : il est à noter que les salles 1 à 3 étant situées dans le 18ème arrondissement et les salles 4 à 6 dans le 17ème arrondissement, les six salles du "Pathé-Clichy" sont listées dans tous les programmes à la rubrique "18ème arrondissement" !

Au fil du temps, le cinéma tombe en décrépitude jusqu'à sa rénovation complète en décembre 1991.

Juin 1994, six mois avant la fermeture du "Pathé-Clichy 4-5-6", celui-ci fait encore recette...

Les trois salles (430, 135 et 100 places) sont équipées d'écrans larges et leur confort est largement amélioré.

Mai 1995, pendant la fermeture de deux ans... L'enseigne "Pathé" a déserté le fronton !

L'exploitation sous la bannière "Pathé" prendra fin en novembre 1994, au moment de l'ouverture du multiplexe de 12 salles "Pathé-Wepler" : ne pouvant techniquement relier ces trois salles au nouveau complexe, le circuit cède l'établissement à l'ARP (Société civile des Auteurs-Réalisateurs-Producteurs) qui transforme entièrement le lieu pour ouvrir le "Cinéma des Cinéastes" en octobre 1996.

Lors de le reconstruction de la grande salle (315 places), la démolition du faux-plafond met à jour les anciennes structures métalliques du bâtiment dues à Gustave Eiffel, qui sont conservées et mises en valeur !

Les deux petites salles (93 et 71 places) sont reconstruites et bénéficient dorénavant de sièges en gradins.

Depuis son ouverture, le "Cinéma des Cinéastes" est l'un des cinémas les plus dynamiques de la capitale, avec de multiples évènements organisés de manière régulière : festivals, rétrospectives, avant-premières, débats, projections de courts-métrages et documentaires, films pour enfants...

Localisation : Paris 17ème - 7, avenue de Clichy

 

2 commentaires:

  1. Grosse erreur:

    Le cinéma "Les Mirages" était situé sur la place Clichy, à côté du Wepler.
    Après un temps d'abandon, il a été récupéré par Pathé lors de la transformation du Wepler et son espace divisé en DVD Shop, nouvelles salles supplémentaires et issues de secours.

    RépondreSupprimer
  2. Faites attention à ce que vous écrivez !

    Vous confondez avec le cinéma "LES IMAGES"...

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...