mercredi 11 novembre 2015

Etoile Pagode (Paris 7ème)


Au premier jour d'une période qui s'annonce incertaine pour l'avenir du dernier cinéma encore en activité dans le 7ème arrondissement (le Studio-Bertrand étant à l'abandon depuis bientôt 30 ans...), voici l'histoire particulière de ce lieu atypique !

Ouvert en mars 1931, le cinéma "La Pagode" est installé dans une véritable pagode japonaise, importée en pièces détachées par un des directeurs des Magasins du Bon Marché, et remontée sur site pour offrir en cadeau de mariage à sa future épouse !

Inauguré en 1896, le bâtiment sert d'abord de salle de réception, avant de se transformer en cinéma.

La salle de 212 places, toute en longueur, possède un décor exotique, fait de peintures, dorures, tapisseries et lustres, de style oriental comme il se doit !


Le cinéma se spécialise rapidement dans l'art et essai, et attire nombre de cinéphiles exigeants depuis les années 50.

A l'été 1973, l'établissement ferme quasiment jusqu'à la fin de l'année pour entreprendre des travaux de rénovation, ainsi que la construction en sous-sol d'une seconde salle de 175 places, dans un style moderne et dépouillé, totalement différent de la salle originelle.

Photo © Lars (Lon) Olsson, 1977 / Wikimedia Commons -  Licence Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée)

Le jardin japonais est également aménagé pour accueillir la clientèle du cinéma.


En 1979, le cinéma entre dans le circuit Gaumont, et continue sa carrière art et essai jusqu'en décembre 1997, où un différend avec le propriétaire conduit à la fermeture provisoire de la salle, en raison de la dégradation avancée de l'établissement, et de la nécessité de procéder à de lourds et coûteux travaux de rénovation...

En novembre 2000, la "Pagode" rouvre enfin ses portes aux spectateurs, après quelques travaux de sécurisation, avec un nouvel exploitant à sa tête.

En 2013, le cinéma est rebaptisé "Etoile Pagode".

Mais quinze années plus tard, l'histoire se répète : après une bataille judiciaire de 3 ans entre la propriétaire et l'exploitant "Etoile-Cinémas", ce dernier vient d'être expulsé des lieux, et la dernière séance a eu lieu le 10 novembre 2015...

Quel sera l'avenir de ce cinéma, classé monument historique depuis 1990 ?

La propriétaire assure vouloir pérenniser l'activité cinématographique du lieu, mais cela sera-t-il suffisant ?

Depuis hier, le septième arrondissement et ses cinéphiles sont orphelins...

Localisation : Paris 7ème - 57 bis, rue de Babylone

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...