jeudi 18 février 2016

Pathé-Cordeliers (Lyon 2ème - 69)

Capture d'écran © Google Earth

Un fidèle lecteur m'a informé de la fermeture programmée du plus ancien cinéma de Lyon (69) encore en activité, le "Pathé-Cordeliers"...

L'histoire de ce lieu remonte à l'année 1880, avec l'ouverture d'un établissement dédié au café-concert et au théâtre, le "Théâtre Scala Bouffes".

Les premières projections cinématographiques débutent en 1906, et vont coexister de nombreuses années avec les spectacles.

En 1938, la salle se consacre exclusivement au cinéma, et prend le nom de "Scala".

Photo libre de droit (domaine public)

Photo libre de droit (domaine public)

Après deux rénovations en 1952 puis en 1959, le cinéma est transformé en complexe de sept salles en 1974, sous la bannière "UGC Scala".

Racheté en 1985 par un exploitant indépendant, il est rebaptisé "Nef Scala", puis ferme pendant deux années avant de rouvrir en 1987 sous l'appellation "Les 7 Nefs".

Avec l'intégration d'un cinéma pornographique adjacent, le "Paris", une huitième salle vient s'ajouter en 1994 au complexe, qui devient logiquement "Les 8 Nefs" !

L’exploitation du complexe passe dans le giron du circuit "Pathé" à l'été 2006, et il devient en 2008 le "Pathé-Cordeliers", un établissement de sept salles et 1050 places au total après fermeture définitive de la salle 8.

A la suite du non-renouvellement du bail, la longue carrière de ce cinéma va s'achever dimanche soir, comme en atteste le site internet de l'exploitant...

Capture d'écran © www.cinemasgaumontpathe.com

Localisation : Lyon 2ème (69) - 20, rue Thomassin

 

2 commentaires:

  1. scandaleux,bien triste de voir encore une salle mythique fermer. et le developpement en périphérie de grandes salles multiplex , des magasins à pop corn!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Philippe,

    heureux de voir que tu as fait un article sur ce si joli cinéma qui se retrouve aujourd'hui à l'abandon. Ancien employé de Pathé (Bellecour), j'avais eu à plusieurs reprises l'occasion de travailler aux Cordeliers, la direction étant centralisée.

    Il s'agissait d'un très beau cinéma malheureusement délaissé depuis plusieurs années avec ses équipements surannés, ses normes oubliés et sa programmation violée, pour ne laisser qu'au Bellecour et autres Complexes en périphérie, le plaisir d'être rentable.Car il s'agit bien de ça, certes le bail n'a pas été reconduit mais le groupe Pathé ne souhaitait plus investir dans les Cordeliers et l'avait remisé lui et ses inestimables salles, aux côtés de temps d'autres anciens cinémas voués à disparaître.

    Plusieurs salles recelaient des vestiges gallo-romain ayant fait surface lors de précédents travaux, aussi on pouvait encore voir les anciennes fondations. Se rendre aux Cordeliers c'était plonger dans le passé, Lyon avant Lyon, le Cinéma d'avant guerre avec ses grandes salles uniques, calquées sur celles des opéras et des théâtres d'alors. Un très joli cinéma, usé par ses exploitants.


    J'aimerai avoir songé à prendre quelques photographies avant sa fermeture pour te les faire parvenir, malheureusement ce n'est pas le cas. Merci pour cet article, Philippe.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...