vendredi 10 février 2017

Paris (Auxerre - 89) / Les anciennes salles

Évoqué le mois dernier sur "Ciné-Façades", voici aujourd'hui les photos des anciennes salles du cinéma "Le Paris" d'Auxerre (89)...


Dans l'actuelle salle du restaurant, qui correspond à l'ancienne salle 1 du rez-de-chaussée, on devine aisément l'ancienne activité du lieu !

Entrons dans l'établissement...



L'écran et son rideau ont été conservés, avec un hommage au mineur de la réclame...


On devine le volume de l'ancien balcon...


Avec une belle collection d'affiches en prime !



Et divine surprise, la salle 2, située au premier étage dans l'ancien balcon est restée en l'état au moins jusqu'en 2011 !

Localisation : Auxerre (89) - 65, rue de Paris

Un très grand merci à Vincent.

dimanche 5 février 2017

Châtelet (Fénétrange - 57)


L'ancien cinéma de ce village d'un peu plus de 1000 habitants, le "Châtelet" à Fénétrange (57), semble avoir eu une existence très brève, de la fin des années 50 jusqu'au début des années 70.

La salle, d'une capacité de 200 places environ, avait une activité limitée à 2 à 3 séances en fin de semaine.

Localisation : Fénétrange (57)

Merci à Daniel Collin.

mercredi 1 février 2017

Cap'Cinéma Le Forum (Laon - 02)

Capture d'écran © Google Maps

Les origines de ce cinéma remontent au 18 décembre 1920, avec l'ouverture du "Kursaal", un établissement situé dans l'immeuble de l'Agence aux Grains, qui possède une grande salle de 900 places (dont 150 au balcon) qui va accueillir des projections cinématographiques les jours où elle n'est pas utilisée pour le négoce agricole... ce qui oblige à démonter les fauteuils chaque semaine !

Photo libre de droit (domaine public)

Photo libre de droit (domaine public)

Alors que le cinéma avait été réquisitionné par l'occupant allemand dès le mois de mai 1940, le bâtiment est détruit par un bombardement allié survenu en avril 1944.

Il ne sera reconstruit qu'à partir de 1952, et le nouveau "Kursaal" ouvre ses portes le 4 novembre 1954, avec une salle de 980 places : c'est alors le cinéma le plus luxueux de la ville, qui propose les premiers films en Cinémascope.

Le cinéma ne va pas échapper à la mode des complexes : à la fin de l'année 1977, l'ancienne salle est divisée en trois salles baptisées "Club 1" (481 places), "Club 2" (192 places) et "Club 3" (97 places), l'établissement conservant toutefois son nom de "Kursaal".

En octobre 1983, deux nouvelles salles sont construites à l'arrière du bâtiment : le "Club 4" (200 places) et le "Club 5" (100 places).

Le 12 octobre 1992, à la faveur du rachat des murs par la municipalité, le cinéma, qui reste géré par un exploitant privé, est rebaptisé le "Forum".

 Capture d'écran © Google Maps

En 2004, il devient le "Cinémovida Le Forum", puis le "Cap'Cinéma Le Forum" depuis février 2015 et l'absorption du circuit "Cinémovida".

Localisation : Laon (02) - 17, avenue Carnot

jeudi 26 janvier 2017

Casino-Cinéma (Bessèges - 30)

Photo libre de droit (domaine public)

C'est en 1907 qu'apparaît le "Cinéma", un établissement cinématographique qui devient le "Casino Glacier", puis le "Casino-Cinéma" à la fin des années 10, avec une salle de 750 places.

Il a fermé ses portes au cours des années 90, et la façade, qui a conservé son enseigne, est toujours visible de nos jours.

Capture d'écran © Google Maps

La terrasse située devant l'ancien cinéma accueille régulièrement des groupes de musique.

Localisation : Bessèges (30) - 64, rue de la République

dimanche 22 janvier 2017

UGC Opéra (Paris 9ème)


Situé sur les Grands Boulevards, ce cinéma trouve son origine dans la création le 15 décembre 1911 du "Pathé-Palace", un nouvel établissement construit à l'emplacement d'un ancien hôtel.

La salle, située en rez-de-chaussée et dépourvue de balcon, comportait 536 fauteuils.

Dès le mois de juillet 1912, un petit balcon de 50 places est ajouté.

Il sera agrandi en décembre 1924 et permettra d'accueillir 147 spectateurs : à cette occasion le cinéma est rebaptisé le "Caméo".

En novembre 1951, des travaux de transformation sont entrepris, et la capacité de la salle est ramenée à 638 places.

Le "Caméo" poursuit sa carrière de cinéma d'exclusivité, et va céder à la mode des complexes en se divisant au mois de décembre 1978, par la création d'une deuxième salle dans l’ancien balcon prolongé, puis dans un second temps par la création en mars 1979 de deux salles supplémentaires à l'emplacement d'un ancien restaurant situé près des sorties de secours.

A cette occasion, l'établissement est rebaptisé "UGC Caméo".

En septembre 1982, le cinéma est jumelé avec son voisin "UGC Helder", un cinéma mono-salle avec balcon situé au numéro 34 du boulevard des Italiens : le nouvel établissement de cinq salles est baptisé "UGC Boulevard", puis "UGC Opéra" en janvier 1988.

 Le cinéma en 1988

Après la fermeture définitive de la salle 1 (ancien "Helder") le 3 mai 1988 et sa transformation en fast-food, le cinéma "UGC Opéra" continue sa carrière en solo avec ses quatre salles (320, 180, 80 et 80 places) , avec une rénovation totale en 1991.

Le cinéma en octobre 1993

Localisation : Paris 9ème - 32, boulevard des Italiens

 

mercredi 18 janvier 2017

Paris (Auxerre - 89)

Photo libre de droit (domaine public)

Ce cinéma à la façade très originale, avec une porte en forme d'éventail, a vu le jour le 2 avril 1910 sous le nom de "Cinéma-Théâtre Botex", du nom de son propriétaire et directeur, Henri Botex.

La salle de 600 places comportait une scène de 8 mètres par 6,50, qui permettait à l'établissement de proposer également des pièces de théâtre et des spectacles.

Au fil des années, le cinéma va changer de nom : en 1920, après sa vente il devient le "Sélect", puis par la suite il prend son dernier nom, le "Paris".

Transformé en complexe de deux salles, le "Paris" ferme définitivement ses portes à la fin des années 90.

 Capture d'écran © Google Maps

Capture d'écran © Google Maps

Resté fermé pendant plus de dix ans, il est aujourd'hui occupé par un restaurant, qui a conservé à titre décoratif quelques vestiges de l'ancien cinéma, tels un écran et quelques fauteuils.

Localisation : Auxerre (89) - 65, rue de Paris

 

jeudi 12 janvier 2017

Gaumont-Colisée (Paris 8ème)

Le "Gaumont-Colisée" dans les dernières années de son existence... © Bonnel Photo / Photographie publiée avec l'aimable autorisation de Monsieur Maurice Bonnel

C'est en 1913 qu'apparait le "Colisée", premier cinéma des Champs-Elysées.

Derrière une façade avec trois arcades, copie conforme du théâtre d'Amiens (80), la salle est héritée de l'activité théâtrale, avec un parterre de 422 places et un grand balcon en U de 200 places, comportant six loges dans chaque branche latérale !

En 1921, la façade est remaniée pour accueillir la société de roulements à billes SKF, mais le cinéma, dont la discrète entrée se situe côté droite de la façade est toujours existant.

Photo libre de droit (domaine public)

En 1930, le "Colisée" se voit apposé le nom de "Théâtre Jacques-Haïk", du nom du producteur et distributeur de films, également créateur des cinémas parisiens "Olympia" et "Rex".

En 1933, le cinéma intègre le circuit "Gaumont".

L'établissement est transformé en 1947, avec une nouvelle façade monumentale et une nouvelle salle de 735 places.

Il est rebaptisé "Colisée-Gaumont".


Photo © Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

A la fin de l'année 1976, le cinéma est transformé en complexe de 3 salles (602, 293 et 99 places), mais fort heureusement la grande salle avec son balcon reste intacte.

Le cinéma, devenu "Gaumont-Colisée", continuera sa carrière prestigieuse jusqu'au 30 mars 1988, date à laquelle il est malheureusement sacrifié au profit d'une "juteuse" opération immobilière...

Un nouvel immeuble de bureaux et commerces a remplacé l'ancien cinéma, totalement détruit.

Localisation : Paris 8ème - 38, avenue des Champs-Elysées



lundi 9 janvier 2017

Rex (Cholet - 49)


Le cinéma "Rex", avec à l'origine une salle unique de 600 places avait ouvert ses portes le 24 août 1949.

Au fil du temps, il sera morcelé en quatre salles, pour une capacité totale de 700 places.

L'installation fin 2009 d'un multiplexe situé à 200 mètres du "Rex" va sonner le glas du cinéma qui perd alors les deux tiers de son public...

C'est le 10 mai 2011 que se jouent les dernières séances dans ce cinéma qui ferme définitivement et sans préavis ses portes...

Resté fermé depuis cette date, l'ancien cinéma doit disparaître prochainement au profit d'un projet immobilier.

Capture d'écran © Google Maps

Capture d'écran © Google Maps

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Cholet (49) - 37, rue des Vieux-Greniers

Merci à Louis-Benoît.


mercredi 4 janvier 2017

Rex (Roubaix - 59)

Capture d'écran © Google Maps

Derrière ces grilles depuis très longtemps fermées se trouvait un cinéma, le "Rex", avec une salle de 750 places.

Initialement appelé "Universel", ce cinéma de quartier, appartenant à la Fédération des Loisirs Familiaux, avait ouvert ses portes en 1920.

Après trois mois de travaux de rénovation d'avril à juin 1934, il est rebaptisé "Rex", avec une nouvelle façade et un nouveau et vaste hall d'entrée.

Il a définitivement fermé ses portes en 1973.

Localisation : Roubaix (59) - 214, Grande Rue

"Ciné-Façades" souhaite une excellente année 2017 à tous ses fidèles lecteurs et contributeurs !

vendredi 30 décembre 2016

Eden (Le Creusot - 71) / Vestiges

Pour ce dernier article de l'année 2016, retour sur l'ancien cinéma "Eden" du Creusot (71), évoqué dans un sujet de février 2015, avec des photos prises dans l'ancien commerce (aujourd'hui fermé) lui ayant succédé, qui témoignent du passé des lieux...


Commençons par l'ancien hall...


Puis voici le volume de l'ancien orchestre...





Et nous terminons par l'ancien balcon...


On distingue encore les anciennes fenêtres de projection !


Localisation : Le Creusot (71) - 81, rue du Maréchal-Foch

Merci à Thomas !

vendredi 23 décembre 2016

Cin'Ac Italiens (Paris 2ème)

Les origines de ce cinéma situé sur les Grands-Boulevards remontent au 6 octobre 1911, avec l'ouverture d'un nouvel établissement dénommé "Electric-Palace", construit à l'emplacement des anciens locaux du journal "Le Temps".

La salle de 500 places comporte un balcon, accessible de plain-pied depuis le hall du cinéma, l'orchestre, situé en contrebas, étant accessible par un escalier.

En décembre 1931, après démolition de l'ancien cinéma, un nouvel établissement voit le jour : il s'agit d'un cinéma d'actualités du circuit "Cinéac", le "Cinéac-Le Journal".

Le cinéma en mars 1939 -  Photo © Excelsior - L'Equipe / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

La salle peut accueillir 360 spectateurs.


Le cinéma en janvier 1939 -  Photo © Excelsior - L'Equipe / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

L’établissement change de nom au cours de la première moitié de la seconde guerre mondiale, et devient le "Cinéac-Italiens" en référence au boulevard sur lequel il est implanté.

A la fin de l'année 1977, le cinéma est transformé en complexe de trois salles (143, 70 et 61 places).

Il est rebaptisé "Cin'Ac Italiens" et va proposer jusqu'à sa fermeture une programmation hétéroclite de continuations d'exclusivités, de films de série B et Z, et de films érotiques.

L'activité cesse le 3 février 1982, et le cinéma est remplacé par un fast-food.

Plus aucune trace ne subsiste aujourd'hui, suite à la reconstruction du passage des Princes, adjacent à l'ancien cinéma, et à sa transformation en galerie commerciale.

Localisation : Paris 2ème - 5, boulevard des Italiens

 

dimanche 18 décembre 2016

Atlantic (La Turballe - 44)


Ce cinéma art et essai de 160 places a été inauguré le 2 septembre 2000.

Il est installé dans un ancien bâtiment paroissial désaffecté, la "Salle Notre-Dame -des-Flots".

Photo libre de droit (domaine public)

Dans un premier temps, cette salle a accueilli des projections cinématographiques à partir de l’été 1986, après mise aux normes du bâtiment.

Racheté par la municipalité en 1998, d'importants travaux de rénovation sont entrepris à partir du mois de février 2000, qui conduisent à l'ouverture du nouveau cinéma sept mois plus tard.

Le cinéma vu du clocher de l'église de Trescalan - Photo © Jibi44, août 2015 / Wikimedia Commons -  Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Le cinéma "Atlantic", géré par une association loi 1901, poursuit sa carrière en programmant des films récents et des films d'auteurs et du répertoire.

Localisation : La Turballe (44) - Place des Anciens-Combattants (Trescalan)

lundi 12 décembre 2016

Cinéma Saint-Jean (Château-Salins - 57)


Construit vraisemblablement après la seconde guerre mondiale, cet établissement paroissial à salle unique de 200 places avec balcon a eu une première partie de carrière cinématographique assez courte, jusqu'à la fin des années 60.

Restée longtemps à l'abandon, la salle a été utilisée pendant quelques années par la troupe théâtrale locale, avant de renaitre de ses cendres en 2002, grâce à une association, le "centre culturel de l'image du Saulnois", et à la municipalité qui a investi dans un nouveau matériel de projection, et a rénové la salle en l'équipant de nouveaux fauteuils..



Equipé pour la projection numérique, le cinéma - le seul dans un rayon de 40 km ! - est toujours en activité, avec une nouvelle association à sa tête.


Localisation : Château-Salins (57) - 2, rue Poincaré

Merci à Daniel Collin, qui a géré cette salle de 2002 à 2006.

dimanche 4 décembre 2016

Idéal-Cinéma (Vénissieux - 69)

Le cinéma "Idéal-Cinéma" photographié le 28 novembre 1986 - Photo © Quinones Marcos / Bibliothèque municipale de Lyon - Fonds Lyon Figaro 1986-2006 - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Le deuxième cinéma créé dans la ville de Vénissieux (69) a ouvert ses portes en 1924.
 
Baptisé "Idéal-Cinéma", le bâtiment se situe dans une cour accessible depuis la rue après avoir franchi un grand portail en fer forgé.

 Le cinéma "Idéal-Cinéma" photographié le 28 novembre 1986 - Photo © Quinones Marcos / Bibliothèque municipale de Lyon - Fonds Lyon Figaro 1986-2006 - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Le cinéma "Idéal-Cinéma" photographié le 28 novembre 1986 - Photo © Quinones Marcos / Bibliothèque municipale de Lyon - Fonds Lyon Figaro 1986-2006 - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

L'établissement possède une grande salle de 850 places, avec un balcon, et propose des séances de cinéma trois fois par semaine (vendredi, samedi et dimanche).

Il continue toute sa carrière en conservant sa salle unique et ses jours de fonctionnement, jusqu'à sa fermeture définitive en 1979.

Il ne reste plus aucune trace de ce cinéma, détruit dix ans après sa fermeture.

Localisation : Vénissieux (69) - 57, boulevard Laurent-Gérin

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...