mardi 19 mars 2019

Casino (Saint-Trojan-les-Bains - 17)

En 2006, le cinéma est encore en activité - Remerciements Klaus Weber - allekinos.com


Situé sur l'île d'Oléron, la construction du "Casino" remonte à l'année 1930.

L'unique activité du lieu à ses débuts est une salle de spectacle, qui propose une programmation d'opérettes, d'opéras et de pièces de théâtre.

La salle peut accueillir 500 spectateurs, et elle est équipée d'une scène de 9 m par 6.

En septembre 1931, le "Casino" se diversifie, et propose également quelques projections cinématographiques.

N'ayant pas reçu l'autorisation d'exercer l'activité de casino, le bâtiment devient un cinéma à part entière en 1934, avec une activité intense en période estivale.

Droits Réservés

Droits Réservés

Son activité se poursuit sans relâche jusqu'en 2013, année de sa fermeture.

Après quelques années de sommeil, c'est finalement le 26 avril 2016 que le bâtiment, après une rénovation complète, se mue en un véritable casino !


 Malheureusement il n'y a plus de séances de cinéma au programme...



Localisation : Saint-Trojan-les-Bains (17) - 3, boulevard Pierre-Wiehn

 

dimanche 24 février 2019

Cigale (Vallauris Golfe-Juan - 06)


Voici un nouvel article proposé par Michaël Benture, merci à lui !

Le cinéma "La Cigale", est édifié en plein cœur du quartier balnéaire de Golfe-Juan au milieu des années 30 dans un style art déco à la fois élégant et monumental.

Cette salle est située dans la même rue que le cinéma "Casino" aujourd'hui démoli.

La "Cigale" baptisée en référence au célèbre cinéma parisien du même nom, a tout d'un palace.

Outre une magnifique façade, le cinéma possède un vaste hall au sol dallé de mosaïque et au plafond mouluré, le tout dans un esprit art déco.

Au fond du hall, après être passé devant la caisse, on trouve un bel escalier menant à un vaste balcon et à la cabine de projection.

Dans ce hall se trouve également l’accès à l'immense salle du cinéma à laquelle on accède par trois marches.

Cette dernière est très haute de plafond et est surplombée par un très vaste balcon mezzanine.

Les 600 fauteuils sont en velours mordoré, de même que le rideau de scène qui encadre un immense rideau vénitien recouvrant l'écran.

Au dessus du cadre de scène, se trouve une imposante cigale de céramique encadrée de fer forgé de style art déco.

Enfin, les murs sont recouvert de tissus plissé vieil or.

Fermé entre la fin des années 70 et le début des années 80, le cinéma reste à l'abandon pendant une bonne dizaine d'années, sans que ni les fauteuils, ni le matériel de projection ne soient démontés.

Au début des années 90 tout est vidé, et les fauteuils jetés à la benne.

Puis le bâtiment reste à l'abandon sous la forme d'une coquille vide.

Au début des années 2000, ce dernier doit être démoli afin de laisser place à une résidence, mais au vu de sa qualité architecturale, le bâtiment est conservé et le projet immobilier abandonné.

Par la suite une animalerie-magasin de végétaux s'installe dans les locaux de l'ancien cinéma dont les volumes de la salle, la scène, le hall et le grand balcon ont été conservés.

Le magasin ferme quelques temps plus tard et après que la façade ait été entièrement restaurée en même temps que l'enseigne, l'intérieur est hélas entièrement démoli afin d'accueillir une moyenne surface d'alimentation.

De fait, aujourd'hui plus rien du décor intérieur de l'ancien cinéma ne subsiste, pas même les volumes et la hauteur sous plafond, les locaux ayant été divisés sur deux niveaux.

Localisation : Vallauris Golfe-Juan (06) - 8, avenue du Midi

 

jeudi 14 février 2019

[Annonce] Relâche...

En raison d'un crash de mon ordinateur, je ne suis plus en mesure de publier de nouveaux articles...

Merci pour votre compréhension et votre patience. 

dimanche 3 février 2019

Neptuna (Paris 10ème)

Embed from Getty Images

Ce cinéma avait ouvert ses portes au début de l'année 1936.

C'était à l'origine un établissement proposant des films d'actualités, baptisé le "Neptun'Actualités", et possédant une salle de 350 places.

Rebaptisé "Neptuna", le cinéma s'oriente ensuite vers une programmation de films d'aventures, d'action et de westerns.

Dans les années 60, la programmation s'oriente vers les films "sexy" et érotiques.

En 1961, le "Neptuna" est à l'honneur dans le film "Une femme est une femme" de Jean-Luc Godard - Capture d'image / Droits Réservés

"L'Officiel des Spectacles" du 5 au 11 avril 1967 / Collection Philippe Célérier

Puis logiquement, à partir du milieu des années 70, ce sont les films pornographiques qui sont au (double) programme...

"L'Officiel des Spectacles" du 11 au 17 mars 1981 / Collection Philippe Célérier

Le cinéma a définitivement fermé ses portes le 29 avril 1986, pou être transformé en dancing, puis en hammam.

En 2002, l'ancien "Neptuna" transformé en hammam - Remerciements Klaus Weber - allekinos.com

De nos jours, le volume de l'ancien cinéma est occupé par le "Musée du Chocolat"...

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 10ème - 28, boulevard de Bonne-Nouvelle

 

mercredi 30 janvier 2019

Union-Théâtre (Stiring-Wendel - 57)


Ce bâtiment avec sa belle façade abritait autrefois une salle de cinéma.

Ouvert après 1933, le cinéma "Union Theater", également nommé par son abréviation "U.T." possédait à l'origine une salle de 700 places avec un balcon, et un équipement technique Westrex.

Après que sa capacité ait été ramenée à 600 places, l'établissement a fini sa carrière au début des années 80, sous le nom "Union-Théâtre".

Il a été par la suite transformé en studio de danse.


Localisation : Stiring-Wendel (57) - 60, rue Nationale

Merci à Daniel Collin.



dimanche 27 janvier 2019

Cinéma du Port (Ile-Tudy - 29)


La façade de ce petit cinéma breton est pour le moins discrète, puisque on y accède par l’entrée du café qui héberge la salle à son premier étage !


Son histoire remonte au début des années 50, avec la projection occasionnelle de films dans l'arrière-salle du café du port.

Vers la fin des années 50, la construction d'un bâtiment situé à l'arrière du café permet la création d'une véritable salle de cinéma, dont la cabine de projection est considérée comme la plus petite au monde, selon le livre Guiness des records !

 La salle peut accueillir 147 spectateurs.

Uniquement équipée pour la, projection 35 mm et vidéo, la salle est malheureusement fermée depuis novembre 2016, faute de moyens suffisants pour s'équiper en numérique, et pour une mise nécessaire aux normes de sécurité...

Les propriétaires du lieu se battent pour sa réouverture, et une page Facebook est consacrée à ce projet.

Localisation: Ile-Tudy (29) - 7, place de la Cale

Merci à Laurent.

dimanche 20 janvier 2019

Paris-Loisirs-Bowling (Paris 18ème)

En 2002, 17 ans après sa fermeture, l'enseigne du cinéma était toujours en place ! Remerciements Klaus Weber - allekinos.com


Les premières séances de cinéma débutent en octobre 1937, avec l'ouverture d'un grand cinéma de 1000 places, le "Clignancourt-Palace", au pied d'un magnifique immeuble en pierres de taille, à deux pas de la Porte de Clignancourt.

Vers la fin des années 40, le cinéma est rebaptisé "Clignancourt", et continue sa carrière de cinéma d'exclusivité.

Une transformation totale des lieux se produit au printemps 1967, avec l'ouverture d'un complexe de loisirs alliant le sport (bowling) et le cinéma, avec une salle de 500 places.

L'endroit prend pour nom le "Paris-Loisirs-Bowling".

Le 10 avril 1974, la salle de cinéma est divisée en deux.

Droits Réservés

Devenu un établissement avec une programmation de films de reprises, le "Paris-Loisirs-Bowling" a fermé définitivement ses portes le 30 juin 1985.

Après diverses activités commerciales, c'est aujourd'hui un hôtel qui intègre l'ancien volume du cinéma et du bowling.

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 18ème - 78, boulevard Ornano

mercredi 16 janvier 2019

Saint-Lazare Pasquier (Paris 8ème) / Plus aucun espoir...


Fermé depuis bientôt 3 ans, le cinéma "Saint-Lazare Pasquier" restait en attente d'une reconversion, dont l'issue ne semblait plus devoir passer par la continuation d'une activité cinématographique...

Le permis de construire, visible derrière la grille d'entrée, vient confirmer ces craintes, l'ancien cinéma créé en 1938 va être démoli pour laisser la place à un centre de soins et à des bureaux...


Les lettres de l'enseigne ont été démontées...


Seuls restent visibles les numéros des 3 anciennes salles du complexe...


Localisation : Paris 8ème - 44, rue Pasquier

 

dimanche 13 janvier 2019

Club (Freyming-Merlebach - 57)



Ouvert en 1925, ce cinéma baptisé à l'origine "Le Lorrain" possédait une immense salle de 1200 places équipée pour le cinéma muet.

Après l'installation du parlant, la capacité de la salle est ramenée à 1000 places.

En 1978, la salle est scindée en trois : le balcon reste intact et la salle conserve le nom de "Lorrain" (450 places), alors que l'orchestre est divisée en deux salles qui sont baptisées "Club 1" (180 places) et "Club 2" (105 places).

Par la suite, seul le nom de "Club" est conservé pour le cinéma de trois salles.

En 1986, l'établissement est mis en vente par la famille propriétaire depuis les origines, et c'est la municipalité qui se porte acquéreur.

Un incendie criminel met malheureusement fin à l'activité du lieu le 4 mars 2000...

Resté longtemps en vente, l'ancien cinéma a été acquis par un nouveau propriétaire qui souhaite transformer le bâtiment en salle de réceptions.

Il n'est plus question de renouer avec l'activité cinématographique, un multiplexe de 10 salles ayant ouvert dans la commune.

Localisation : Freyming-Merlebach (57)

Merci à Daniel Collin.

mercredi 9 janvier 2019

Pigalle (Vallauris - 06)


Voici un nouvel article proposé par Michaël Benture, merci à lui !

Vallauris célèbre pendant des décennies pour ses ateliers de potiers, pouvait s’enorgueillir de posséder 5 cinémas à son heure de gloire qui se situe entre les années 50 et 60.

Ces salles dont deux se situaient à Golfe Juan quartier balnéaire de la commune se nommaient, CASINO, EDEN, CIGALE, CINEMONDE et enfin PIGALLE.

Dans les années 80 seul ce dernier cinéma existait encore et projetait des films populaires.

Le PIGALLE longtemps considéré comme la salle la plus moderne et la plus luxueuse de la petite cité, a ouvert dans les années 40 en plein centre ville.

Installé dans un immeuble édifié spécialement pour accueillir le cinéma, le bâtiment a de belles proportions il donne sur 3 rues avec sorties de secours sur l'arrière.

L'immeuble mêlant le style art déco et le néo-provencal est doté d'un vaste hall donnant accès à la salle et au balcon, il était doté de 350 fauteuils.

Il ferme au milieu de la décennie 80 puis est transformé en brocante.

Dès lors, outre les fauteuils, toute sa décoration intérieure disparait en totalité, les murs étant même mis à nu.

Seule la façade est conservée de même que l'enseigne.



Depuis quelques années suite à la fermeture de la brocante, le bâtiment est désaffecté, l'enseigne a disparu et l'ensemble est en totale décrépitude...

Photos prises en 2008 avant la fermeture de la brocante
 
Localisation : Vallauris (06) - Boulevard Jacques-Hugo

 

vendredi 4 janvier 2019

Movies Les Halles (Paris 1er)

"Ciné-Façades" souhaite une excellente année 2019 à tous ses fidèles lecteurs et contributeurs !

 
Capture d'écran © Google Maps

A l'emplacement occupé de nos jours par une boutique de mode se trouvait un complexe de 2 salles, qui avait ouvert ses portes le 31 juillet 1974.

Baptisé "Ciné-Halles", ce cinéma d'art et essai avait été créé par le cinéaste-producteur Jacques Poitrenaud, et devait contenir 6 petites salles, comme en atteste une coupure de presse de l'époque.

Coupure de presse "Le Nouvel Observateur" 29 juillet 1974


Les deux salles initiales (165 et 152 places) ne verront pas les autres salles projetées les rejoindre...

Le 20 août 1980, le cinéma est rebaptisé "Movies Les Halles", et continue sa carrière de cinéma art et essai.

"L'Officiel des Spectacles" du 11 au 17 mars 1981 / Collection Philippe Célérier

Sa carrière ne sera pas très longue, le cinéma fermant définitivement ses portes le 1er janvier 1985, malgré la mention "fermeture provisoire" dans les programmes de l'époque...

"L'Officiel des Spectacles" du 9 au 15 janvier 1985 / Collection Philippe Célérier

Quelques mois plus tard, il se reconvertit en sex-shop avec projections vidéos...

Remerciements Klaus Weber - allekinos.com

Localisation : Paris 1er - 72, rue Saint-Denis

 

lundi 31 décembre 2018

[Actualité] Gaumont-Opéra-Français (Paris 9ème) / Fermeture définitive


Les craintes étaient hélas fondées, l'apposition d'un permis de construire n'ayant guère laissé de doutes sur l'avenir cinématographique des lieux...

Le "Gaumont-Opéra-Français" a donc tiré sa révérence le dimanche 9 décembre 2018, après les dernières séances de 22h00...



Pour "continuer à vivre la magie du cinéma" (sic !) nous sommes donc priés de traverser le boulevard des Italiens ou la rue de la Chaussée d'Antin...

Pour combien de temps encore ?

Localisation : Paris 9ème - 38, boulevard des Italiens et 4, rue de la Chaussée d'Antin

Merci à Vincent.

jeudi 27 décembre 2018

Siam (Brest - 29)



Ce commerce de vêtements abritait précédemment un complexe de 4 salles, le "Siam".

Derrière une magnifique façade art déco, cet établissement possédait autrefois une salle unique de 1400 places, et était pourvu d'une scène de 20 mètres par 6.

Au début des années 80, la grande salle est morcelée en quatre...

Devenu vétuste, et victime d'une forte baisse de fréquentation, le "Siam" a fermé ses portes en 2001, pour rester de longues années fermé.

L'ancien cinéma en 2008, toujours fermé... - Capture d'écran © Google Maps

Un projet de transformation en salle d'exposition n'a malheureusement pas abouti...

Localisation : Brest (29) - 5 rue Jean-Jaurès

Merci à Daniel Collin.

jeudi 20 décembre 2018

Forum (Contes - 06)


Un nouveau contributeur vient enrichir "Ciné-Façades", il s'agit de Michaël Benture, un fidèle lecteur depuis la naissance de ce blog, ayant laissé régulièrement des commentaires sur les salles niçoises.

Voici donc un premier article rédigé par ses soins, qu'il en soit chaleureusement remercié !


Le cinéma le Forum de Contes, ouvre dans cette petite localité de la périphérie niçoise vers la fin des années 30.

Cette salle possédait 250 fauteuils et une scène de 8 mètres de large par 3 de profondeur.

Le bâtiment tout en longueur arborait une belle façade de style art déco au décor plutôt original.


En effet, un damier de béton recouvrait en intégralité la façade et un jeux de 6 colonnes décroissantes encadraient l’accès principale à la salle.

Au dessus de cette entrée abritée par un marquise de béton en arc de cercle, se trouvait jadis une belle enseigne en néon.

En haut de cette dernière l'on pouvait voir deux lucarnes qui permettaient de ventiler la cabine de projection.

Enfin, de part et d'autre de ces ouvertures garnies de jolis fers forgés se trouvait l'emplacement des portes affiches protégés par de petites casquettes en béton.

Ce cinéma ferme au milieu des années 70, comme la quasi totalité des petites salles de la périphérie Niçoise, telle pour ne citer que les plus proches du FORUM de Contes, le RIO à l'Ariane ou bien encore le MODERN à la Trinité.


De nos jours, le bâtiment relativement bien conservé est devenu une supérette.

Localisation : Contes (06) - Angle Rue Marius-Pencenat et Place du Docteur-Ollivier (Quartier de la Grave)

 

mercredi 12 décembre 2018

Athénée (Lyon 6ème - 69)


Ce lieu abritait autrefois une salle de cinéma nommée "Athénée", qui avait débuté son activité en 1921.

En 1931, le cinéma est équipé pour les films parlants.

N'ayant jamais changé de nom, cet établissement a définitivement fermé ses portes le 2 janvier 1968.

Un commerce occupe de nos jours le volume de l'ancien cinéma.

Localisation : Lyon (6ème) - 6, cours Vitton

Merci à Klaus Weber - allekinos.com

mercredi 5 décembre 2018

Stendhal (Grenoble - 38)

Capture d'écran © Google Maps

Ce bâtiment qui abrite de nos jours une salle polyvalente, l'"Espace Saint-Martin", était autrefois un cinéma.

Son histoire remonte à l'année 1931, avec l'ouverture du cinéma de quartier "Odéon", avec sa salle de 800 places.

Cet établissement attirait une clientèle assez jeune, friande de westerns et de films d'action.

A l'occasion d'un changement de propriétaire, des travaux sont entrepris  et la salle rouvre en 1946 sous la nouvelle identité de "Pax".

Photo libre de droit (Domaine Public)

L'établissement va à nouveau changer de nom dans les années 60, pour devenir le "Stendhal", un complexe de 3 salles avec une nouvelle façade plus dépouillée.

A sa fermeture en 1994, le lieu accueille pendant quelques années les locaux d'une association évangélique.

Localisation : Grenoble (38) - 93, cours Berriat

dimanche 25 novembre 2018

Vox (Paris 12ème)


Les origines de cet ancien cinéma remontent à l'année 1914, avec l'ouverture du "Kursaal du XIIè", puis "Kursaal", un établissement de 1200 places dont l'entrée se situe dans une rue perpendiculaire, la rue de Gravelle.

Le cinéma est par la suite rénové et devient le "Vox", un cinéma de quartier inauguré le 5 juin 1957, avec une salle de 1000 places et une nouvelle entrée rue Claude-Decaen.

Après sa fermeture définitive le 26 septembre 1971, le cinéma est reconverti en studio de tournages, toujours en activité de nos jours.


Le bâtiment côté rue de Gravelle, correspondant à l'ancienne entrée du Kursaal

Localisation : Paris 12ème - 59, rue Claude-Decaen et 17, rue de Gravelle

Merci à Klaus Weber - allekinos.com

mercredi 21 novembre 2018

Odéon (Saint-Joseph - 974)

Il est très difficile de trouver des informations sur cet ancien cinéma ultramarin, situé sur l'île de La Réunion (974)...


Le cinéma "Odéon" a donc du ouvrir ses portes en 1951, date indiquée sur le fronton de ce bâtiment aux allures de blockhaus...


La date de sa fermeture serait assez ancienne, aux dires des habitants de la commune...

Localisation : Saint-Joseph (974)

Merci à Daniel Collin pour ces photos australes !

samedi 17 novembre 2018

Amsterdam-Clichy (Paris 9ème)

Ce cinéma, baptisé à l'origine "Atomic" a ouvert ses portes le 24 mars 1948, sur la Place Clichy.
 
 Embed from Getty Images

Embed from Getty Images


Il comportait une salle de 172 places, dont 35 situées dans un balcon de petite taille. 

Sa programmation, consacrée initialement aux films grand public, évolue vers le cinéma érotique dès les années 60.

Le 12 novembre 1980, le cinéma se transforme en complexe de 2 petites salles (76 et 64 places), puis est rebaptisé "Amsterdam-Clichy" le 17 décembre de la même année.

Il s'oriente alors définitivement vers les films à caractère pornographique, aux titres les plus suggestifs...

"L'Officiel des Spectacles" du 11 au 17 mars 1981 / Collection Philippe Célérier

Sa carrière s'achève au milieu des années 80, avec sa fermeture définitive le 21 février 1984.

Un fast-food occupe l'emplacement de l'ancien cinéma.

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 9ème - 10, place Clichy

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...