jeudi 25 mai 2017

Méliès Saint-François (Saint-Etienne - 42)

Capture d'écran © Google Earth

 Capture d'écran © Google Maps

Malgré le changement de nom opéré en septembre 2014, l'enseigne "Le France" est toujours présente au fronton de ce cinéma d'art et essai.

L'histoire de cet établissement remonte au 1er février 1928, avec l'ouverture du "Ciné-Palace", à l'emplacement d'un ancien garage.

Sa grande salle avec balcon peut alors accueillir 850 personnes.

Lors du bombardement de la ville de Saint-Etienne le 26 mai 1944, le cinéma sera malheureusement détruit.

Sa reconstruction débute en 1948, et le 10 octobre 1949 un nouvel établissement, rebaptisé le "Français", voit le jour avec une salle de 700 places.

La programmation de ce cinéma de quartier est essentiellement composée de comédies.

Racheté par le circuit UGC en 1971, le cinéma ferme pour travaux le 8 mars de la même année, pour réouvrir le 5 mai suivant.

A cette occasion, le cinéma est rebaptisé le "France", et la capacité de sa salle est réduite à 400 places.

Gérée par une association à partir de 1976, l'établissement devient la propriété de la municipalité en 1978.

De nouveaux travaux de rénovation conduisent à réduire à nouveau la capacité de la salle : 357 places en 2003, puis 330 places en 2006.

Le 13 février 2006, une seconde salle de 123 places est créée, en complément de la première salle qui conserve son balcon.

 Le "France" en mai 2014 - Capture d'écran © Google Maps

 Depuis le mois de septembre 2014 son exploitation a été reprise par l'équipe gérant un autre cinéma de la ville, et le cinéma est devenu le "Méliès Saint-François".

Localisation : Saint-Etienne (42) - 8, rue de la Vaise

Source pour les éléments historiques et techniques : Archives Municipales de Saint-Etienne

 

samedi 20 mai 2017

Caméo-Ariel (Metz - 57)


Le cinéma hébergé dans ces lieux est beaucoup plus récent que l'architecture du bâtiment ne le laisse supposer...

C'est en effet en 1973 que s'ouvre un établissement de 4 salles (303, 260, 91 et 81 places) en rez-de-chaussée et au sous-sol d'un ancien grand magasin d'ameublement et de tissus.

La programmation, à l'origine classique, s'est orientée au fil des années vers l'art et essai.


L'avenir de ce complexe semble malheureusement très incertain, puisqu'il devrait fermer prochainement ses portes en raison de la construction d'un multiplexe à proximité du Centre Pompidou-Metz.

Localisation : Metz (57) - 24, rue du Palais

Merci à Daniel Collin.

samedi 13 mai 2017

Modern (Asnières-sur-Seine - 92)

Capture d'écran © Google Maps

La façade caractéristique de ce bâtiment abritait un cinéma de 300 places, le "Modern".

Listé dans les bottins spécialisés en 1922, sa date d'ouverture reste à préciser.

Il a fermé ses portes en 1976.

Il a ensuite abrité pendant de longues années les locaux d'une entreprise de couverture et plomberie.

L'ancien cinéma a été démoli en 2014, et un  immeuble d'habitations a été construit à sa place, avec une façade rappelant vaguement l'ancienne activité des lieux.

Capture d'écran © Google Maps

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Asnières-sur-Seine (92) - 4, rue Bourdarie-Lefure

 

dimanche 7 mai 2017

Pathé Orléans Place de Loire (Orléans - 45)


Situé en centre-ville sur les bords de la Loire, ce multiplexe a ouvert ses portes le 9 avril 2003.

Composé à l'origine de 9 salles totalisant 1900 places, il se voit ajouter 3 nouvelles salles (113, 133 et 143 places) le 23 octobre 2013.

Le bâtiment possède la particularité de disposer d'un jardin public sur sa toiture.


Des films en exclusivité, mais également des ballets, des opéras, du théâtre, des spectacles, des concerts live en provenance des plus grandes scènes du monde sont proposés sur les grands écrans de chacune des salles.

  Localisation : Orléans (45) - 2, rue des Halles

Merci à Eric.

samedi 29 avril 2017

Patis (Le Mans - 72)

Capture d'écran © Google Maps

Cet ancien cinéma date du début des années 40, avec la création fin1941 d'une salle paroissiale qui est inaugurée le 18 novembre 1942, et qui propose une programmation de films grand public.

La salle possède 384 places.

A partir de 1963, une programmation art et essai vient compléter l'offre cinématographique en semaine.

Malgré une fréquentation qui reste très satisfaisante au fil des années, le cinéma doit se résoudre à fermer définitivement ses portes le 26 juillet 1983, victime de son ancienneté et de sa localisation en dehors du centre de la ville...

L'ancien cinéma, resté fermé, est racheté par une société de production de spectacles de music-hall en 1986 et des travaux de restauration se déroulent pendant huit longues années.

Le 3 novembre 1994, le "Patis" renait de ses cendres et devient un établissement de spectacles à la programmation cabaret faite d'humour, de chanson et de danse.

 Capture d'écran © Google Maps

 Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Le Mans (72) - 38, rue d'Eichthal 

 

samedi 22 avril 2017

MK2 Parnasse (Paris 6ème)


Depuis son ouverture le 17 octobre 1930, ce cinéma situé dans une rue tranquille à deux pas de l'effervescence du boulevard Montparnasse a toujours proposé une programmation art et essai.

Construit à l'emplacement d'un ancien atelier d'artistes, le "Studio de Paris"diffuse dès l'origine, dans sa salle de 300 places avec balcon, des films muets d'avant-garde, qui présentent l'originalité de posséder un double sous-titrage en français et en différentes langues étrangères selon le jour de la semaine !

Le 4 avril 1931, le cinéma est équipé pour le parlant, et propose naturellement des œuvres en version originale sous-titrée.

A cette occasion, il est rebaptisé "Studio-Parnasse".

A partir de 1947, des projections avec débats sont organisées tous les mardis soirs, et attirent tous les cinéphiles de l'époque.

Repris par le circuit MK2, le cinéma se transforme en complexe de 3 salles et devient le "14 Juillet-Parnasse" le 29 octobre 1976.


L'ancienne belle salle est malheureusement détruite pour laisser la place à trois salles à la décoration minimaliste en béton brut, avec une capacité respective de 160, 80 et 50 places.

Le 29 avril 1998, comme tous les autres établissements du circuit, le cinéma est rebaptisé "MK2 Parnasse".

De nos jours, le cinéma poursuit avec bonheur sa carrière d'art et essai.

Localisation : Paris 6ème - 11, rue Jules-Chaplain

 

lundi 17 avril 2017

Tivoli-Gaumont (Lyon 2ème - 69)

Le cinéma "Tivoli-Gaumont" photographié en avril 1986, deux mois avant sa fermeture - Photo © Bibliothèque municipale de Lyon - Fonds Lyon Figaro 1986-2006 - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Le cinéma "Tivoli" a ouvert ses portes en 1920.

En 1930, il intègre le circuit des salles "Gaumont".

Entre 1948 et 1960, le "Tivoli" accueille chaque dimanche matin les séances du "Club Cinémonde", en présence de nombreuses stars et d'un public garni.

En 1966, la salle est rénovée, elle peut alors accueillir 810 spectateurs.

L'établissement prend à cette occasion le nom de "Tivoli-Gaumont".

En 1976, le cinéma se transforme en complexe de 4 salles, avec 1030 fauteuils au total.

Malheureusement, devenu déficitaire, le "Tivoli-Gaumont" est sacrifié par le circuit Gaumont qui ferme définitivement le cinéma en juin 1986, et se retire de l'exploitation lyonnaise.

Capture d'écran © Google Maps

Un commerce occupe de nos jours l'emplacement de l'ancien cinéma.

Localisation : Lyon 2ème (69) - 23, rue Childebert

 

jeudi 6 avril 2017

Lux (Metz - 57)


Situé dans le quartier du Sablon, cet ancien cinéma messin avait ouvert ses portes en avril 1939.

Son implantation est réalisée dans une ancienne salle de bal, attenante à un débit de boissons.

La salle avait une capacité de 600 places.

De1940 à 1944, l'établissement est rebaptisé "U.T." (Union Theater), puis reprend son appellation originelle.


C'est une salle de quartier typique passant des films en seconde vision principalement, et proposant une programmation populaire comprenant des films en langue allemande.

 Le "Lux" a fermé définitivement ses portes au mois de décembre 1969.

L'ancien cinéma est intégré au supermarché adjacent.

 L'ancien "Lux" en 2008 - Capture d'écran © Google Maps

La photo qui suit permet de deviner dans le fond l'escalier métallique de sortie du balcon.

La partie arrondie est la cabine de projection qui s'ouvrait sur l'extérieur.

Localisation : Metz (57) - 35, rue Saint-Livier

Merci à Daniel.

 

samedi 1 avril 2017

Rex (Le Pouliguen - 44)


Même si la belle façade de ce bâtiment a conservé l'enseigne de l'ancien cinéma, c'est aujourd'hui une galerie d'art, l'"Espace Rex", qui occupe les lieux.

Le cinéma "Rex" avait ouvert ses portes en 1935.

Photo libre de droit (domaine public)

Il comportait une salle unique de 485 places, avec un balcon et une scène de 7 mètres par 7.

Après l'arrêt de l'activité cinématographique, le bâtiment est transformé en galerie d'art en 2006, et une grande salle d'exposition de 200 m² occupe le volume de l'ancienne salle de cinéma.

Localisation : Le Pouliguen (44) - 4, rue de la Plage

Merci à Didier.

mercredi 29 mars 2017

Cinéma Pathé (Mâcon - 71)

Certains établissements cinématographiques ont eu une existence assez courte...

C'est le cas du "Cinéma Pathé" de Mâcon (71)...

Photo libre de droit (domaine public)

C'est le 26 décembre 1907 que se tient la première séance de cinéma dans ce lieu, une ancienne brasserie-théâtre du nom d'"Eden-Concert", reprise par le circuit "Cinéma-Exploitation".

Photo libre de droit (domaine public)

Photo libre de droit (domaine public)

Ce cinéma à salle unique va fonctionner jusqu'en 1930, année de sa transformation en bal public.

De nos jours, après avoir été un restaurant chinois, le bâtiment, dont la superbe façade a été rénovée, abrite une brasserie.


Localisation :Mâcon (71) - 272, quai Lamartine

 

mercredi 22 mars 2017

Barbizon (Paris 13ème)

Le "Barbizon" en 1996, fermé depuis 13 ans...

Ce cinéma, dont l'entrée est restée fermée et masquée par un bardage pendant presque 20 ans, avait ouvert ses portes en 1911 sous le nom de "Cinéma-Concert des Familles", et possédait une salle de 550 places avec balcon.

L'établissement porte ensuite les noms successifs de "Cinéma des Familles", "Family-Cinéma", puis à nouveau "Cinéma des Familles".

En novembre 1953, après des travaux de rénovation, le cinéma est rebaptisé le "Barbizon".

Ce cinéma de quartier propose dans ses dernières années d'exploitation une programmation de films asiatiques, principalement de kung-fu, jusqu'à sa fermeture définitive le 22 mars 1983.

Définitive... ?

Pas tout à fait, puisqu'une association vient redonner vie au lieu le 8 décembre 2002, grâce à une exploitation "sauvage" qui propose des projections, débats, spectacles et expositions.

Le 18 octobre 2006 verra l'expulsion "manu militari" des occupants des lieux, et l'ancien cinéma sera ensuite muré à jamais...




Le bâtiment a été démoli en novembre 2010, pour laisser la place à des logements sociaux.

Apparition du permis de démolir... - Capture d'écran © Google Maps

Après démolition du cinéma, on devine l'emplacement de l'écran au fond du terrain... - Capture d'écran © Google Maps

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 13ème - 141, rue de Tolbiac

Merci à Jean-Paul.

 

samedi 18 mars 2017

Régent (Montrichard - 41)


Le cinéma "Régent" de Montrichard (41) existe depuis 1920, année de son installation dans un théâtre avec une salle à l'italienne.

Il porte alors le nom de "Cinéma Montrichardais".

Photo libre de droit (domaine public)

En 1958, le cinéma est modernisé, et prend son nom actuel.

Il possède alors une salle de 300 places, et est pourvu d'une scène de 8 mètres par 1,5.

Racheté par la ville en 1985, une nouvelle rénovation ramène sa capacité à 220 places.

En 1993, il est malheureusement contraint de fermer ses potes...

Sa réouverture a lieu trois ans plus tard, avec une association, composée d'une cinquantaine de bénévoles, qui préside dorénavant à ses destinées.

A cette occasion la façade est refaite avec une superbe fresque en trompe-l’œil !

Le cinéma "Régent" poursuit sa carrière avec dynamisme, et propose des soirées "Art et essai" et de films de répertoire, en complément de sa programmation de films en exclusivité.

Localisation : Montrichard (41) - 3, boulevard Philippe-Auguste

Merci à Eric.

lundi 13 mars 2017

Astros (Paris 17ème)

Capture d'écran © Google Maps

La majestueuse façade de ce cabaret-discothèque oriental abritait autrefois le cinéma "Gloria-Palace", un établissement de 530 places avec une scène de 7 mètres par 3, qui avait ouvert ses portes le 24 mars 1933.

Durant près de cinquante ans ce cinéma de quartier, devenu le "Gloria", a proposé des films de série B, alternant films d'aventures, westerns, péplums, films orientaux...

Le 1er septembre 1982, il est rebaptisé "Astros", et s'oriente au bout de quelques mois vers une programmation de films indiens en V.O.

Cette reconversion sera assez éphémère, et l'"Astros" ferme définitivement ses portes le 3 juillet 1984.

Capture d'écran © Google Maps

Une discothèque antillaise, qui conservera longtemps le nom du cinéma, remplace celui-ci.

De nos jours, la façade se dresse toujours fièrement, rappelant l'ancienne activité des lieux.

Localisation : Paris 17ème - 106, avenue de Clichy

 

mercredi 8 mars 2017

[Actualité] Gérard-Philipe (Le Plessis-Robinson - 92) / Démolition de l'ancien cinéma


Resté fermé depuis le 2 décembre 2015, l'ancien cinéma municipal "Gérard-Philipe", remplacé depuis le 11 juin 2016 par deux salles dans la nouvelle "Maison des Arts", vient de succomber sous les coups des démolisseurs...

Dès le mois de janvier dernier, les préparatifs ne laissaient plus guère de doutes sur le sort funeste à venir...



On commercialise déjà les appartements qui vont remplacer l'ancien cinéma-bibliothèque...



Puis les choses se sont accélérées la semaine dernière...


Une enseigne qui pend dans le vide...


 Et la porte d'entrée restée intacte !




Depuis le début de cette semaine, il ne reste pratiquement plus aucune trace...


Localisation : Le Plessis-Robinson (92) - 2, rue André-Le-Nôtre

Merci à mon fiston pour le coup de main photographique !

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...