samedi 15 septembre 2018

Concorde (Rumilly - 74)


Les origines de ce cinéma, aujourd'hui fermé, remontent à l'année 1925, avec le début de la construction du "Foyer Rumillien", qui comprend une salle de gymnastique et une salle de spectacles proposant également des projections cinématographiques.

Ce lieu communal est inauguré le 3 mars 1928, et la première projection d'un film parlant a lieu le 16 avril 1932.

En 1937, la salle des fêtes/cinéma est rebaptisée le "Rex", la salle de gymnastique conservant le nom de "Foyer Rumillien".

La salle peut accueillir 561 spectateurs, et est équipée d'une scène de 7 mètres par 5.

Photo libre de droit (Domaine Public)

L'établissement conserve sa double fonction de salle des fêtes et cinéma jusqu'en 1977, année de la décision de transformation en un cinéma à part entière.

Le 1er juin 1978 c'est un cinéma entièrement modernisé qui rouvre ses portes, baptisé le "Concorde", et qui conserve une salle unique.

Sa carrière va se poursuivre pendant près de 30 ans, avec des travaux de modernisation de la salle et du hall en 2000, et avec l'équipement d'un projecteur numérique en 2010, et de la projection en 3D en mars 2011.

En raison de la décision de construire un nouveau complexe de 3 salles dans la commune, le "Concorde" ferme définitivement ses portes le 31 mars 2016.


Il reste fermé depuis cette date...

Localisation : Rumilly (74) - 12, rue Charles-de-Gaulle

Merci à Jean-Christophe.

 

samedi 8 septembre 2018

[Compléments] Variétés (Montchanin - 71)


Evoqué dans un sujet il y a 3 ans, l'ancien cinéma "Variétés" de Montchanin (71) est toujours fermé...

Voici quelques photos récentes prises à l'occasion d'une visite avec le propriétaire des lieux...

Le hall du cinéma...



Voici le clou de la visite, avec la cabine de projection, où le temps semble s'être arrêté...






Localisation : Montchanin (71) - 110, avenue de la République

Merci à Korbo.

 

mercredi 5 septembre 2018

Ciné-Rosselle (Petite-Rosselle - 57)


Situé dans la petite cité minière de Petite-Rosselle (57) à proximité de Forbach (57), le "Ciné-Rosselle", qui a aussi porté le nom de "Cinéma Spor" (du nom de son directeur), a ouvert ses portes au début des années 50.

Il possédait une salle de 400 places.

L'établissement a fermé ses portes vers la seconde moitié des années 60, parallèlement à la fermeture des mines et l'exode d'une partie de la population.

Localisation : Petite-Rosselle (57) - 195, avenue du Général-de-Gaulle

Merci à Daniel Collin.

dimanche 2 septembre 2018

Rivoli-Beaubourg (Paris 4ème)

Ce cinéma situé sur la très animée rue de Rivoli (Paris 4ème) est malheureusement connu pour le sort funeste qui a conduit à sa disparition...

Ses origines remontent au 24 juillet 1935, avec l'ouverture du "Rivoli-Cinéma-Actualités", un établissement avec une salle de 350 places, pourvue d'un balcon.

Rebaptisé "Rivoli-Cinéma", puis "Rivoli-Beaubourg" au début des années 80, l'établissement se consacre aux films d'art et essai.

Alors que le "Rivoli-Beaubourg" programme un festival du cinéma juif, un engin explosif, dissimulé derrière un fauteuil situé dans les derniers rangs, dévaste la salle en blessant 18 personnes parmi les 30 spectateurs présents, le vendredi 29 mars 1985 à 21h45...

Embed from Getty Images

Embed from Getty Images

Embed from Getty Images

Pendant de nombreux mois, les programmes  annonceront une reconstruction qui ne viendra malheureusement jamais...

L'Officiel des Spectacles du 31 décembre 1985 annonce encore la reconstruction future du cinéma...

Quelques années plus tard, l'ancien cinéma sera reconverti en supermarché.

L'ancien long couloir d'accès à la salle, transformée en supermarché

Localisation : Paris 4ème - 80, rue de Rivoli

 

mercredi 29 août 2018

Palace (Le Vigan - 30)



Seul cinéma de la commune du Vigan (30), le "Palace" a ouvert ses portes le 2 juillet 1982.

Cet établissement à salle unique de 371 places appartient à la municipalité, et il est exploité par le circuit "Cinéode".

Localisation : Le Vigan (30) - 3, place du Quai

Merci à Laurent.

 

dimanche 26 août 2018

[Démolition] Rex (Roubaix-59)

Evoqué dans un précédent article, l'ancien cinéma "Rex" de Roubaix (59), resté fermé depuis 1973, n'est plus aujourd'hui qu'un souvenir après sa démolition récente comme en témoignent les photos suivantes...

L'emplacement de la salle, devenue un amoncellement de gravats...


L'ancien hall...


Localisation : Roubaix (59) - 214, Grande Rue

Merci à Korbo.

lundi 23 juillet 2018

[Actualité] UGC Gobelins (Paris 13ème)

Fermé depuis le 28 février 2017, le cinéma "UGC Gobelins" va rouvrir ses portes dans quelques jours.

Entièrement restructuré, il proposera dorénavant 11 salles - soit 4 de plus - pour une capacité totale de 1153 fauteuils.

Voici un visuel du nouvel établissement, avec sa nouvelle façade surélevée...

Une nouvelle page s'ouvre pour cet établissement, dont les origines remontent à la fin de l'année 1907 !

Localisation : Paris 13ème - 66 bis, avenue des Gobelins

Remerciements : UGC Gobelins

dimanche 15 juillet 2018

Studio-Universel (Paris 1er)


C'est le 30 novembre 1933 qu'un nouveau cinéma voit le jour sur l'avenue de l'Opéra.

Accolé à une brasserie portant la même identité, le "Studio-Universel" possédait une salle de 360 places.

D'abord salle d'exclusivité proposant films français et étrangers en version originale, le cinéma se consacre exclusivement aux dessins animés de Walt Disney à partir du milieu des années 50.

Cette programmation perdurera jusqu'à sa fermeture définitive le 31 juillet 1973.

Capture d'écran © Google Maps

Un commerce occupe aujourd'hui l'emplacement de l'ancien cinéma.

Localisation : Paris 1er - 31, avenue de l'Opéra

 

dimanche 8 juillet 2018

Bondy (Bondy - 93)

Au temps du cinéma "Les Coupoles"... - Photo libre de droit (Domaine Public)

Ce lieu, initialement dénommé "Casino de Bondy", a commencé à proposer des projections cinématographiques en partenariat avec le circuit Pathé dès 1912.

C'est en 1920 que l'établissement se convertit définitivement en cinéma.

La salle avait une capacité de 400 à 500 places, selon diverses sources.

En 1935, le cinéma est rebaptisé "Les Coupoles", en référence aux vasques d'éclairage de la salle.

Un nouveau changement de nom s'opère en 1948, à l'occasion de l'arrivée d'un nouveau propriétaire : le lieu est baptisé le "Lutétia".

Le cinéma prendra quelques années plus tard son dernier nom, le "Bondy" qu'il conservera jusqu'à sa fermeture définitive au cours des années 70.

Après sa fermeture, une agence bancaire occupera les lieux, jusqu'à la démolition du bâtiment en 1988.

Localisation : Bondy (93) - 4, place de la République

 

dimanche 1 juillet 2018

[Fermeture prochaine ?] Gaumont-Opéra côté Français (Paris 9ème)

Le permis de construire qui orne depuis quelques semaines la façade de ce cinéma, dont les origines remontent à 1940, ne laisse hélas guère de doute sur l'issue fatale qui attend ce complexe issu du regroupement des anciens "Français" et "Cinémonde-Opéra"...

A l'instar des Champs-Elysées, les Grands Boulevards  continuent à perdre leurs salles, et deviennent un peu plus un désert cinématographique...



C'est écrit... : restructuration des surfaces commerciales d'un ancien cinéma...

Le cinéma fait déjà partie du passé !


Localisation : Paris 9ème - 38, boulevard des Italiens et 4, rue de la Chaussée d'Antin

 

mercredi 27 juin 2018

Mercury (Paris 8ème)

 Embed from Getty Images

Le cinéma "Mercury" avait ouvert ses portes le 17 mars 1959, à l'occasion de la construction d'un nouvel immeuble à l'emplacement d'un hôtel particulier.

La salle unique, tout en longueur et très confortable, pouvait accueillir 500 personnes.

Il est intégré au circuit Parafrance le 17 mars 1982, et devient le "Paramount-Mercury".

Redevenu le "Mercury" le 12 février 1986 à la suite de la faillite de Parafrance, sa carrière s'achèvera le 23 juin 1987.

Il sera transformé en une discothèque très prisée des nightclubers parisiens, le "Queen".

Capture d'écran © Google Maps

Fermé depuis plusieurs années, le lieu est cours de transformation en surface commerciale.

Localisation : Paris 8ème - 102, avenue des Champs-Elysées

mercredi 20 juin 2018

Gaumont-Aquaboulevard (Paris 15ème)

L’entrée côté rue du Colonel Pierre-Avia

Intégré au sein d'un site regroupant un complexe de loisirs aquatiques, un centre commercial et des restaurants, le multiplexe "Gaumont-Aquaboulevard" a ouvert ses portes le 16 décembre 1998.

Il a été construit à l'emplacement d'anciens courts de tennis.

Il possède 14 salles en gradins, dont la plus grande (n°1) peut accueillir 486 spectateurs.

Photo © Guillaume Capron, mai 2011 / Wikimedia Commons Licence Créative Commons Attribution 2.0 Générique

La deuxième plus grande salle (n°7) a une capacité de 300 places, 5 autres (n°3, 5, 9, 11 et 15) possèdent 200 places, les 6 plus petites (n°2, 4, 6, 8, 12, 14) pouvant accueillir entre 95 et 160 spectateurs.

L’établissement, principalement tourné vers les films grand public en version française, possède deux entrées distinctes.

Localisation : Paris 15ème - 4-6, rue Louis-Armand et 16, rue du Colonel Pierre-Avia 

samedi 9 juin 2018

Studio-Alpha (Paris 5ème)

Faisant partie du prolifique circuit Henri Douvin, le "Studio-Alpha" était un cinéma d'art et essai situé dans le cinéphilique quartier "Huchette - Saint-Séverin".

Il avait ouvert ses portes le 1er juillet 1967.

La salle unique, toute en longueur, avait une capacité de 220 places.

L’intérieur de la salle en 1967 - © Le Film Français

L’intérieur de la salle en 1967 - © Le Film Français

Comme tous ses voisins du quartier, le "Studio-Alpha" aura hélas une carrière assez courte, jusqu'à sa fermeture définitive le 1er avril 1985.

L'ancien cinéma sera transformé, sans grande originalité, en restaurant...


Localisation : Paris 5ème - 25, rue de la Harpe

Merci à Didier Noisy.

dimanche 3 juin 2018

Alpha-Elysées (Paris 8ème)

 Embed from Getty Images

Embed from Getty Images

Les Champs-Elysées n'ont pas échappé à  la vague pornographique des années 70, même si le cinéma "Alpha-Elysées" n'était pas directement situé sur la célèbre avenue, mais dans une rue perpendiculaire.

C'est en 1974 que s'ouvre ce complexe de quatre salles (199, 148, 56 et 136 fauteuils).

Sa carrière, relativement courte, s'achève le 28 février 1989, date de sa fermeture définitive.

Un magasin de jouets occupe l'emplacement de l'ancien cinéma.

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 8ème - 126, rue de la Boétie

samedi 26 mai 2018

Studio de la Harpe-Huchette (Paris 5ème)

Le "Styx" en 1968 - © Le Film Français

Ce cinéma est surtout célèbre pour la première enseigne qu'il a porté à son ouverture, le 30 avril 1968.

Le "Styx" était la première salle de la Rive Gauche consacrée aux films d'épouvante.

Le décor de l'établissement est à l'unisson de la programmation : fresque horrifique dans le hall d'entrée, caisse en forme de chapelle funéraire...

La salle de 150 places n'est pas en reste, avec comme point d'orgue les cinq cercueils verticaux ouverts !

L’intérieur de la salle du "Styx" en 1968 - © Le Film Français

Une tentative de reconversion vers une programmation art et essai a lieu en 1976, mais celle-ci ne rencontrant guère de succès, le cinéma revient en 1978 vers le fantastique.

Mais cet ancien temple de l'horreur va connaitre une nouvelle destinée : le 18 juin 1980 le cinéma devient le "Studio de la Harpe-Huchette", et propose des films en exclusivité et version originale.

Sa nouvelle carrière sera de courte durée, puisque le cinéma ferme définitivement ses portes le 30 mars 1982.

Il est transformé en restaurant, comme tous les anciens cinémas du quartier Huchette - Saint-Séverin...

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 5ème - 11, rue de la Huchette

Merci à Didier Noisy.

 

mercredi 23 mai 2018

CGR Carcassonne Le Colisée (Carcassonne - 11)


Lors de la construction de l'immense "Hôtel Terminus" en 1914, une salle des fêtes a été aménagée au sein de l'établissement.

C'est en mars 1922 que cette magnifique salle est transformée en un cinéma-théâtre baptisé initialement "Les Nouveautés", puis le "Colisée".

La salle, qui possède un balcon, est décorée de moulures et ornements, et le plafond arbore une magnifique coupole.






En 1980, deux nouvelles salles sont créées, puis deux autres verront le jour dans la foulée : le "Colisée" devient un complexe de 5 salles (262, 135, 96, 106 et 75 places), en conservant fort heureusement sa grande salle originelle.

Les salles 1, 2 et 3 se situent à l'étage du bâtiment, alors que les salles 4 et 5 se trouvent au rez-de-chaussée.

La salle 2

La salle 2

La salle3

La salle3

La salle 4

La situation de l'établissement va ensuite connaître quelques bouleversements, avec la fermeture de la salle 5 en 2007, pour un projet de réaménagement du rez-de-chaussée qui ne verra pas le jour, et surtout avec la fermeture de la grande salle 1 en avril 2012, pour non-conformité aux normes de sécurité.

Devenu "Cap'Cinéma Le Colisée", puis "CGR Carcassonne Le Colisée" depuis la fin de l'année 2017, l'avenir du seul cinéma art et essai de Carcassonne s'annonce hélas bien sombre, puisque sa fermeture définitive est prévue pour le 30 juin 2018, à la suite de la résiliation du bail par le propriétaire des murs...

Je vous invite à signer la pétition en ligne (https://www.mesopinions.com/petition/art-culture/colisee-ferme-rouvrons-odeum/42321) pour soutenir le projet de transférer l'activité cinématographique dans un autre établissement fermé depuis octobre 2007, l'Odéum.

Localisation : Carcassonne (11) - 9, boulevard Omer-Sarraut

Merci à Rémi pour les photos et les éléments historiques.

 

mardi 15 mai 2018

Scarlett (Paris 18ème)

 Embed from Getty Images

Ce cinéma avait ouvert ses portes le 8 février 1938, sous le nom de "Ciné-Vox-Pigalle", à l'emplacement d'un cabaret, le "Cabaret du Néant" (à ne pas confondre avec un établissement éponyme situé au numéro 64 du même boulevard, à l'angle de la rue Coustou, près de l'ancien cinéma "Agora").

Photo libre de droit (Domaine Public)

La salle, toute en longueur, possédait un balcon, et pouvait accueillir 460 spectateurs.

Le 19 décembre 1951, l'établissement est rebaptisé "Scarlett".

Au fil des ans, le lieu se spécialise dans l'horreur, puis l'érotisme et la pornographie...

Il ferme définitivement ses portes le 22 décembre 1981, puis est transformé en un immense sex-shop avec projections vidéos, en activité jusqu'au milieu des années 90.

Aujourd'hui, c'est un "hammam-sauna-spa libertin" qui occupe les lieux.


Localisation : Paris 18ème - 34, boulevard de Clichy


samedi 12 mai 2018

[R.I.P.] La Clef (Paris 5ème)

Rien n'aura donc permis la sauvegarde du cinéma associatif "La Clef" : ni la pétition en ligne, ni l'appel lancé à la municipalité parisienne et au ministère de la culture n'auront permis d'infléchir la position du propriétaire des lieux...

La clé a donc été mise sous la porte au soir du dimanche 15 avril 2018...

Ouvert en 1973, le cinéma est mort...

Déjà fermé deux fois dans son histoire, pourrait-il renaître encore de ses cendres ?

In memoriam, quelques clichés pris le 24 avril...







Localisation : Paris 5ème - 21, rue de la Clef

Merci à Vincent.

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...