lundi 28 novembre 2016

Morvan 3 (Le Creusot - 71) / Vestiges...


Précédemment évoqué sur "Ciné-Façades", voici de nouvelles photos de l'ancien cinéma "Morvan 3" (anciennement "Magic") du Creusot (71), qui permettent de visualiser les vestiges de l'intérieur de l'ancienne salle, reconvertie en magasin aujourd'hui fermé...

L’escalier de la sortie de secours de l'ancien balcon est aujourd'hui envahi par la végétation...


Et voici ce qu'il reste de l'ancienne salle, hélas dans un triste état après la transformation en commerce puis l'incendie de 2012, avec toutefois quelques éléments rappelant l'activité passée des lieux...

La visite commence !













Localisation : Le Creusot (71) - 8, rue du Maréchal-Joffre

Un grand merci à Thomas !

mercredi 23 novembre 2016

Rex (Pontarlier - 25)


Le cinéma "Rex" de Pontarlier (39), appartenant a une association catholique, a été inauguré en 1938.

 Photo libre de droit (domaine public)

Sa salle, pourvue d'une scène de 13 mètres par 7, pouvait accueillir 580 spectateurs.

Il a fermé ses portes en 1996, et a été transformé en local commercial, avec conservation de l'enseigne de l'ancien cinéma.


Localisation : Pontarlier (25) - 61, rue de la République

 

jeudi 17 novembre 2016

Rex (Creutzwald - 57)


La façade de ce magasin de pièces détachées pour automobiles ne permet guère de se souvenir de l'ancienne activité cinématographique du lieu...

Le cinéma "Rex" était un établissement de 450 places, ouvert dans les années 40, qui faisait partie du circuit régional "Goldité", constitué d'une dizaine de salles.

Il a fermé ses portes au cours des années 60.

Localisation : Creutzwald (57) - 98, rue de la Croix

Merci à Daniel.

vendredi 11 novembre 2016

Miami (Paris 20ème)

Le cinéma "20ème Siècle" en 1944 -  Photo © André Zucca / BHVP / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

Le cinéma "20ème Siècle", avec sa salle de 850 places, a ouvert ses portes en septembre 1932, à l'emplacement d'un café-concert, le "Concert du 20ème siècle".

Photo libre de droit (domaine public)

Photo libre de droit (domaine public)

Photo libre de droit (domaine public)

En décembre 1955, il est rebaptisé le "Miami" après des travaux de rénovation.

Sa nouvelle carrière sera brève puisqu'il ferme définitivement ses portes à l'été 1961, avant d'être transformé en garage.

De nos jours un restaurant occupe les lieux, et le haut de la façade conserve le souvenir de l'ancien "concert du 20ème siècle" !

Capture d'écran © Google Earth

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 20ème - 138, boulevard de Ménilmontant

 

dimanche 6 novembre 2016

Lido (Limoges - 87)

Capture d'écran © Google Earth

L'actuel cinéma "Lido", un complexe de trois salles d'art et essai, est le cinéma le plus ancien de la ville de Limoges (87) encore en activité.

Son histoire débute en 1919, avec la création du "Ciné Moka", au numéro 3 de l'Avenue de la Gare (actuelle avenue du Général-de-Gaulle).

Photo libre de droit (domaine public)

Photo libre de droit (domaine public)

En 1928, il est rebaptisé le "Capitole".

Une belle marquise avec du fer forgé est ajoutée à la façade.

Photo libre de droit (domaine public)

Nouveau changement de nom en 1950, année où il devient le "Paris".

Le cinéma arbore pour l'occasion une nouvelle façade en béton armé.

La salle peut accueillir 1200 spectateurs, et possède une scène de 7 mètres par 9, qui permet à l'établissement de présenter à partir de 1955 des spectacles de music-hall en complément de l'activité cinématographique.

Photo libre de droit (domaine public)

En 1964, une salle de cinéma d'art et essai de 400 places avec une scène de 5 mètres par 8 est créée dans le sous-sol du cinéma le "Paris".

Elle est exploitée indépendamment sous le nom de "Lido".

En 1970, le cinéma le "Paris" est rebaptisé le "2000", alors qu'une seconde salle est ajoutée au cinéma "Lido".

En 1981, le "2000" et le "Lido" fusionnent, et une salle supplémentaire (aujourd'hui remplacée par un restaurant) est créée dans l'ancien foyer du cinéma le "Paris".

Seul le nom de "Lido" est conservé pour le nouveau complexe.

De nos jours, les trois salles du "Lido" (340, 240 et 60 places) sont exploitées par le circuit "Grand Ecran", qui possède deux autres établissements de type multiplexes à Limoges.

Localisation : Limoges (87) - 3 avenue du Général-de-Gaulle

Merci à Claude.

jeudi 3 novembre 2016

Madeleine (Paris 8ème)

Le cinéma "Madeleine" pendant la seconde guerre mondiale -  Photo © André Zucca / BHVP / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

Construit en 1918 et ouvert l'année suivante, le cinéma "Madeleine" est l’œuvre de l'architecte Marcel Oudin.

Avec sa salle de 800 places, son balcon, ses corbeilles et ses loges, ce cinéma est considéré comme l'un des plus luxueux de Paris !

En 1922, le cinéma, qui appartient à la célèbre firme cinématographique "Métro-Goldwyn-Mayer" intègre le circuit Gaumont.

Il subit au fil des années plusieurs transformations, d'abord en 1928, puis en 1948 avec un agrandissement du balcon et une nouvelle façade : c'est à cette occasion qu'il prend l'appellation de "Madeleine-Gaumont".

Une nouvelle rénovation a lieu en 1956, puis c'est en octobre 1973 que le cinéma se scinde en deux salles (300 et 280 places).

En 1978, le cinéma sort du circuit Gaumont, et redevient le "Madeleine".

Il poursuit sa carrière de cinéma d'exclusivité jusqu'à sa fermeture définitive en 1980.

Capture d'écran © Google Maps

L'emplacement de l'ancien cinéma est aujourd'hui occupé par un commerce.

Localisation : Paris 8ème - 14, boulevard de la Madeleine

 

samedi 22 octobre 2016

Saint-Lazare Pasquier (Paris 8ème) / Toujours fermé depuis 9 mois...

Fermé depuis l'expulsion de l'exploitant le 26 janvier 2016, le cinéma "Saint-Lazare Pasquier" est resté en l'état depuis cette triste date, à l'exception de l'enseigne qui a été démontée...

Etat des lieux en images...







Une affiche de circonstance...


L'avenir de ce lieu reste incertain, mais une reprise de l'activité cinématographique semble bien hypothétique...

Localisation : Paris 8ème - 44, rue Pasquier

 

lundi 17 octobre 2016

Gaumont Champs-Elysées Ambassade (Paris 8ème) / Après la fermeture...

Voici deux nouvelles photos prises quelques semaines après la fermeture...

Une palissade dissimule les travaux entrepris dans l'ancien hall...



Pour visualiser l'ancien hall et une des salles restée intacte qui servent maintenant de magasin d'exposition et d'essayage de chaussures, je vous invite à visiter cette page internet.

Quelle tristesse...

Restons plutôt sur le souvenir de cet ancien cinéma de prestige des Champs-Elysées, avenue de plus en plus désertée par le septième art...

Le cinéma "Gaumont Champs-Elysées Ambassade" photographié le 21 janvier 2010

Localisation : Paris 8ème - 50, avenue des Champs-Elysées

Merci à Vincent.

mercredi 12 octobre 2016

Star (L'Hôpital - 57)


Etrange destin pour ce complexe de trois salles, situé en plein cœur de l'ancien bassin minier lorrain dans la ville de l'Hôpital (57)...

Ouvert le 22 aout 1984, il a fermé ses portes moins de dix ans plus tard, puis est resté à l'abandon...



Localisation : L'Hôpital (57) - Rue du Sel

Merci à Daniel Collin.

 

samedi 8 octobre 2016

Orangerie (Draveil - 91)

Capture d'écran © Google Maps

Ce cinéma a ouvert ses portes en 1947, il comportait alors une salle unique de 390 places, et une scène de 7 mètres par 6.

Il est implanté dans l'ancienne orangerie du château de Draveil (91), devenue vers 1925 une salle de spectacles intégrée dans le domaine de "Paris-Jardins", une cité coopérative créée à cette époque.

 Photo libre de droit (domaine public)

Le cinéma, aujourd'hui constitué de trois salles (150, 120 et 86 places) est le dernier cinéma indépendant de l'Essonne.


A ce titre, il se trouve dans une situation financière très délicate, et sa disparition, maintes fois évoquée depuis plusieurs années, est de nouveau à l'ordre du jour...

Une pétition pour alerter les pouvoirs publics est en ligne depuis le début de l'année 2016.

Localisation : Draveil (91) - 117, boulevard Henri-Barbusse

 

lundi 3 octobre 2016

Gaumont-Opéra côté Capucines (Paris 9ème)


Ce splendide complexe des Grands Boulevards a une histoire ancienne et mouvementée...

Construit à l'emplacement du "Théâtre du Vaudeville", le cinéma "Paramount" ouvre ses portes le 23 novembre 1927.

Photo libre de droit (domaine public)

Photo libre de droit (domaine public)

Considéré comme l'un des plus beaux cinémas d'Europe, le "Paramount" présente une débauche de marbre, de dorures et de staff !

Le hall d'entrée, avec la caisse à droite, et les escaliers d'accès à la mezzanine et au balcon -  Photo © LAPI / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

Les portes d'accès au balcon -  Photo © LAPI / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/
Photo libre de droit (domaine public)

La salle, qui peut accueillir plus de 1900 spectateurs, est composée d'un orchestre, d'une mezzanine et d'un balcon.

Photo libre de droit (domaine public)

Le lieu est à la pointe de la technique et de l'équipement :salle réfrigérée - la seule en Europe ! - ,  ascenseurs permettant d'accéder à la mezzanine et au balcon, orgue électrique, présence d'un orchestre symphonique...

Les plus grands films sont présentés au "Paramount", en présence des acteurs et de toutes les célébrités du tout-Paris !

Le "Paramount" est fier d'annoncer qu'il est réfrigéré ! - Photo libre de droit (domaine public)

Le "Paramount" poursuit sa carrière prestigieuse pendant de nombreuses années...

Le "Paramount" en avril 1942... triste période ! -  Photo © LAPI / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

Le "Paramount" en mars 1946 -  Photo © LAPI / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

Le "Paramount" en 1946 -  Photo © LAPI / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

Le "Paramount" en 1955 -  Photo © LAPI / Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

Le "Paramount" en 1958 -  Photo © Roger-Viollet / http://www.parisenimages.fr/

A partir des années 70, l'aspect du cinéma, rebaptisé "Paramount-Opéra" et resté à salle unique, va évoluer...

En septembre 1972, une seconde salle de forme circulaire de 400 places (baptisée Paramount-Opéra 1) est construite en sous-sol, sous la grande salle, à l'emplacement d'anciennes loges d'artistes et d'un groupe électrogène.

La fin de l'année 1973 marque un tournant, avec la division de la grande salle (dont la capacité avait été ramenée à 1600 places au fil du temps) : dans le prolongement du balcon une dalle de béton est coulée pour donner naissance à deux salles.

Le niveau supérieur correspondant à l'ancien balcon donne naissance à une salle de 900 places (la salle n°3), alors qu'une salle de 1100 places (la salle n°2) voit le jour à l'emplacement de l'ancien orchestre et de l'ancienne mezzanine.

En 1975, deux nouvelles salles de 95 et 125 places (salles n°4 et 5) sont ajoutées au cinéma grâce à l'annexion de deux commerces - une agence de voyages et une pâtisserie - situés dans le prolongement du bâtiment, côté rue de la Chaussée d'Antin.

De nouveaux travaux sont entrepris en 1978, pour diviser la grande salle de 1100 places (salle n°2) en deux nouvelles salles qui sont inaugurées en septembre.

Un mur est construit dans le sens de la longueur aux 2/3 de la largeur, pour donner naissance à une salle de 600 places (elle conserve le n°2), et une plus petite de 400 places (elle devient la salle n°4), toutes deux équipées d'un balcon.

Les deux petites salles excentrées (anciennement n°4 et 5) sont en parallèle renumérotées 5 et 6.

En 1982, une septième salle est créée dans les hauteurs du bâtiment à l'emplacement d'un ancien salon de thé : de petite capacité, elle possède 90 places.

En 1995, de nouveaux travaux sont entrepris dans les salles n°2 et 4, qui en changent la physionomie : le mur édifié en 1978 est abattu et la nouvelle salle n°2 retrouve sa largeur d'origine, mais avec une longueur réduite pour permettre d'implanter la nouvelle salle n°4 derrière l'orchestre de la salle n°2.

La nouvelle salle 2, qui comporte donc toujours un balcon, comporte 610 places, alors que la nouvelle salle 4, qui ne comporte plus de balcon, voit sa capacité réduite à 230 places.

La salle n°3 devient alors la plus grande salle du complexe, avec ses 800 fauteuils en gradins.

Le "Paramount-Opéra" en 1988

Le "Paramount-Opéra" en 1988

L'histoire va se répéter 10 ans plus tard...

En 2005, outre des travaux de transformation du hall d'entrée du cinéma et la disparition de la petite salle n°7, les salles n°2 et 4 vont encore subir de profonds changements !

La nouvelle salle n°2 (475 places) correspond à l'ancienne, mais sur un seul niveau, par création d'un gradinage de l'ancien balcon jusqu'à l'écran.

La partie arrière de l'ancien orchestre de la salle n°2 augmentée du volume de la salle n°4 donne naissance à deux salles en gradins de 175 (nouvelle salle n°4) et 150 places (nouvelle salle n°7).

Cédé au circuit Gaumont-Pathé en 2007, l'ancien "Paramount-Opéra" devient le 31 octobre 2007 le "Gaumont-Opéra côté Capucines", et perd hélas sa belle appellation...


Les salles sont renumérotées 1 à 7 par ordre décroissant de leur capacité (800, 475, 400, 175, 150, 125 et 95 places).

Localisation : Paris 9ème - 2, boulevard des Capucines

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...