samedi 17 janvier 2009

Berry-Zèbre (Paris 11ème)


Ce cinéma de Belleville est né juste après la deuxième guerre mondiale, en 1946, créé sous le nom de "Nox" par des juifs polonais.

Il est alors spécialisé dans les films russes et est-européens.

En 1951, l'exploitation est confiée à des locataires berrichons (d'où le nom du cinéma) qui resteront les mêmes jusqu'à la fermeture de la salle le 1er avril 1994 !

Le Berry devient alors un typique cinéma de quartier, diffusant au gré des années, des modes et des habitants du quartier, des westerns, des péplums, des films exotiques arabes et indiens...

Changement de cap vers 1987, où le cinéma devient "Le Berry-Zèbre", un lieu mixte, à la fois cinéma pour les enfants le mercredi et le week-end, et salle de spectacles et concerts les autres jours.



Puis, les propriétaires souhaitant vendre, c'est la fermeture définitive en 1994...

Grâce à une forte mobilisation du monde du spectacle et à un veto de la Mairie de Paris, le lieu parvient à rester consacré à la culture, et, entièrement modernisé, devient en 2003 un cabaret-cirque-salle de spectacles sous l'identité de "Zèbre de Belleville".

 Capture d'écran © Google Maps

Mais, comme souvent hélas, plus de projections cinématographiques dans ce nouveau lieu...

Localisation : Paris 11ème - 63, boulevard de Belleville



2 commentaires:

  1. Dans les années 60, le BERRY etait une salle de quartier de 360 fauteuils. Sur ce meme boulevard de Belleville, existaient à la meme époque deux autres cinemas:
    -Le COCORICO au n°128, grande salle de 810 fauteuils.
    -Le BELLEVUE au n°118, salle de dimension beaucoup plus modeste totalisant 280 places.
    Rue de Belleville, artére perpendiculaire au boulevard du meme nom, existaient dans les années 60 3 salles de grandes capacités:
    -Le FEERIQUE au n°146, 1018 places
    -Les FOLIES BELLEVILLE au n°8, 950 places
    -Le FLOREAL au n°13, 900 places

    RépondreSupprimer
  2. Il y a quelques années, la société Agoria (http://www.agoria.fr) a commercialisé une maquette de l'ancien cinéma Nox, accompagnée d'un livret retraçant l'historique de la salle. Il s'agissait d'une maquette en carton, à monter soi-même, qui aurait dû faire partie d'une série de maquettes vendues par correspondance ou chez les buralistes, sous blister (sur le modèle des éditions Atlas ou Del Prado).

    J'ai trouvé sur Google Image une photographie montrant cette maquette, utilisée par un modéliste pour agrémenter un décor de trains miniatures : http://www.train35.com/popup08rm.html

    La société Agoria possède encore un certain nombre d'exemplaires de la maquette du cinéma Nox. Ceux qui souhaiteraient se la procurer peuvent contacter la société via son site web.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...