lundi 18 mai 2009

Bastille (Paris 11ème)



Ce cinéma est né en 1939, sous le nom de "Radio-Cité-Bastille", à l'emplacement d'un ancien entrepôt de meubles.

C'est alors une salle de 700 places avec balcon, qui diffuse des actualités.

A la fin de la guerre, comme beaucoup d'autres le cinéma s'oriente vers une programmation classique.

En 1961, le cinéma est rebaptisé de son nom actuel, "La Bastille", et propose des films d'action et des westerns.

Puis en 1971, c'est le virage vers la pornographie qui est pris, avec beaucoup de succès !

En 1984, changement de cap... le quartier de la Bastille change de visage et s'intellectualise avec la construction de l'Opéra Bastille !

Après trois mois de travaux, le cinéma se transforme en mai 1984 en un complexe de 3 salles (250, 90 et 135 fauteuils) et diffuse des films en exclusivité et version française.

A partir de 1987, le cinéma s'oriente vers les films d'art et essai et la version originale.

Il fait partie du groupe "Ciné-Métro-Art", qui exploite également à Paris le "Saint-Lazare-Pasquier", ainsi que des salles d'art et essai à Lyon et Marseille.

Localisation : Paris 11ème - 5, rue du Faubourg-Saint-Antoine


6 commentaires:

  1. Bonjour,

    Un petit mot rapide pour vous annoncer la fermeture (définitive ?) du cinéma La Bastille, intervenue ce matin même, d'une manière un peu soudaine (huissiers, changements de serrures) du jour au lendemain !!!
    Les causes de la fermeture de cette salle de quartier, sont exactement les même que pour le Saint-Lazarre Pasquier...
    Une bien triste nouvelle, donc, que la fermeture d'une salle parisienne de plus !!!

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,
    Vous m'apprenez hélas cette bien triste nouvelle... mais je ne suis pas surpris... cet emplacement doit attiser les convoitises !
    Encore une offre qui se rétrécit à Paris...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, Je connaissais mal le complexe des trois salles du "Bastille" (fermé à ce jour peut-être que provisoirement) mais je me souviens qu'auparavant à la fin des années 60 le cinéma en une seule salle était (disons-le) pourrie... Elle n'était pas la seule dans le quartier du faubourg Saint-Antoine et Bastille + Voltaire (via la rue de la Roquette), il y avait également l' "Artistic Voltaire" et pas fréquentable non plus (j'oubliais) le Majestic Bastille".

    Ce qui est bizarre pour moi, c'est que les beaux cinémas de quartier que j'ai connu dans ce secteur (le "Voltaire", "Cyrano-Roquette" et "Saint-Antoine" (ce dernier n'était pas le plus grand, il est vrai, mais avait son charme avec son petit balcon / À la fin, la programmation qu'il a connu était digne d'un cinéma pourri et c'est ce qui lui arrivait...) ont disparu. Mais c'est vrai pas pour le "Cyrano" remplacé en théâtre sans conserver hélas la salle d'origine (l'actuel "Théâtre de la Bastille"). Alors que pourris, "Bastille" et "Majestic Bastille" ont été "sauvés".

    J'oubliais dans ce secteur également, "Le Liberté" belle grande salle devenue depuis longtemps un complexe : "UGC Bastille-Gare de Lyon".

    Cinématographiquement votre / Michel Portier

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour cher Philippe,
    Un petit message, en passant, pour vous signaler que la réouverture du "Bastille" - repris par le circuit MK2 - a eu lieu le vendredi 21 avril. La salle s'appellerait désormais le "MK2 Bastille -côté Fg Saint-Antoine"...

    RépondreSupprimer
  5. Merci Didier, tout est bien qui finit bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et le cinéma St Ambroise , bld Voltaire en face de l'église ? merci

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...