mardi 23 juin 2009

Ornano 43 (Paris 18ème)


Avec ses allures de paquebot, la façade de cet ancien cinéma de quartier se dresse au 43 du boulevard Ornano, non loin de la Porte de Clignancourt, et affiche toujours fièrement son nom !

Ouvert au début de l'année 1908, le "Grand Cinéma Ornano" est alors un cinéma à l'allure modeste, construit sur un niveau, comportant une salle rectangulaire d'environ 10 m x 20 m.

Revendu en 1912, le cinéma est alors réaménagé par l'architecte Marcel Oudin : la façade est rehaussée, et le nombre de places est porté à 800 par l'adjonction d'un balcon.

Paradoxalement, alors qu'il est agrandi, l'appellation du lieu passe de "Grand Cinéma Ornano" à "Cinéma Ornano" !


Une nouvelle transformation se produit en 1933, année où le cinéma est totalement reconstruit par l'architecte Gridaine, et devient l'Ornano 43 avec la façade qu'il a miraculeusement conservée de nos jours !

 Document © SIAF/Cité de l'Architecture et du Patrimoine/Archives d'Architecture du XXe siècle - Cliché Anonyme



L'Ornano 43 poursuit sa carrière de cinéma de quartier, puis se spécialise dans les films d'action et de karaté, tendance séries B puis Z, jusqu'à sa fermeture définitive le 30 septembre 1981...

Le bâtiment abrite depuis cette date un supermarché.


La sortie de secours de l'ancien cinéma, très imposante, est toujours visible rue du Mont-Cenis.

Localisation : Paris 18ème - 43, boulevard Ornano

Merci à Jean-Paul !


4 commentaires:

  1. Merci pour ces explications et les images associées.
    Il faudrait maintenant que ce lieu redevienne un cinéma... lieu culturel qui fait défaut au quartier!

    RépondreSupprimer
  2. Je suis quelquefois allé dans cette salle un peu avant sa fermeture vers 1980. Sans doute parce qu'un peu excentré, le cinéma ne fonctionnait pas tous les jours de façon permanente. Il y avait des soirées pendant la semaine et des matinées le samedi et le dimanche. Je me souviens des quelques marches avant la caisse, de la salle assez vieillotte mais pourtant bien tenue. Malgré la mauvaise réputation de ce coin de Paris , elle était pourtant bien fréquentée par un public très attentif : familles du quartier, vieux couples de retraités, petits groupes d'ados...Et il me semble que les conditions de projection étaient assez bonnes. Comme programmation je me souviens plus si c'était des doubles programmes, mais j'y ai vu des péplums et aussi Blindman, un très bon western spaghetti, dont çà a été une des dernieres projections en salle sur Paris ( le public était enthousiaste ! ).

    RépondreSupprimer
  3. Dans les années 55 à 6a j'habitais le rue d'en face. Le jeudi, il y avait une séance l'après midi pour les enfants. On y allait tout seul, à 10 ans, sans les parents.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...