mercredi 29 mars 2017

Cinéma Pathé (Mâcon - 71)

Certains établissements cinématographiques ont eu une existence assez courte...

C'est le cas du "Cinéma Pathé" de Mâcon (71)...

Photo libre de droit (domaine public)

C'est le 26 décembre 1907 que se tient la première séance de cinéma dans ce lieu, une ancienne brasserie-théâtre du nom d'"Eden-Concert", reprise par le circuit "Cinéma-Exploitation".

Photo libre de droit (domaine public)

Photo libre de droit (domaine public)

Ce cinéma à salle unique va fonctionner jusqu'en 1930, année de sa transformation en bal public.

De nos jours, après avoir été un restaurant chinois, le bâtiment, dont la superbe façade a été rénovée, abrite une brasserie.


Localisation :Mâcon (71) - 272, quai Lamartine

 

mercredi 22 mars 2017

Barbizon (Paris 13ème)

Le "Barbizon" en 1996, fermé depuis 13 ans...

Ce cinéma, dont l'entrée est restée fermée et masquée par un bardage pendant presque 20 ans, avait ouvert ses portes en 1911 sous le nom de "Cinéma-Concert des Familles", et possédait une salle de 550 places avec balcon.

L'établissement porte ensuite les noms successifs de "Cinéma des Familles", "Family-Cinéma", puis à nouveau "Cinéma des Familles".

En novembre 1953, après des travaux de rénovation, le cinéma est rebaptisé le "Barbizon".

Ce cinéma de quartier propose dans ses dernières années d'exploitation une programmation de films asiatiques, principalement de kung-fu, jusqu'à sa fermeture définitive le 22 mars 1983.

Définitive... ?

Pas tout à fait, puisqu'une association vient redonner vie au lieu le 8 décembre 2002, grâce à une exploitation "sauvage" qui propose des projections, débats, spectacles et expositions.

Le 18 octobre 2006 verra l'expulsion "manu militari" des occupants des lieux, et l'ancien cinéma sera ensuite muré à jamais...




Le bâtiment a été démoli en novembre 2010, pour laisser la place à des logements sociaux.

Apparition du permis de démolir... - Capture d'écran © Google Maps

Après démolition du cinéma, on devine l'emplacement de l'écran au fond du terrain... - Capture d'écran © Google Maps

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 13ème - 141, rue de Tolbiac

Merci à Jean-Paul.

 

samedi 18 mars 2017

Régent (Montrichard - 41)


Le cinéma "Régent" de Montrichard (41) existe depuis 1920, année de son installation dans un théâtre avec une salle à l'italienne.

Il porte alors le nom de "Cinéma Montrichardais".

Photo libre de droit (domaine public)

En 1958, le cinéma est modernisé, et prend son nom actuel.

Il possède alors une salle de 300 places, et est pourvu d'une scène de 8 mètres par 1,5.

Racheté par la ville en 1985, une nouvelle rénovation ramène sa capacité à 220 places.

En 1993, il est malheureusement contraint de fermer ses potes...

Sa réouverture a lieu trois ans plus tard, avec une association, composée d'une cinquantaine de bénévoles, qui préside dorénavant à ses destinées.

A cette occasion la façade est refaite avec une superbe fresque en trompe-l’œil !

Le cinéma "Régent" poursuit sa carrière avec dynamisme, et propose des soirées "Art et essai" et de films de répertoire, en complément de sa programmation de films en exclusivité.

Localisation : Montrichard (41) - 3, boulevard Philippe-Auguste

Merci à Eric.

lundi 13 mars 2017

Astros (Paris 17ème)

Capture d'écran © Google Maps

La majestueuse façade de ce cabaret-discothèque oriental abritait autrefois le cinéma "Gloria-Palace", un établissement de 530 places avec une scène de 7 mètres par 3, qui avait ouvert ses portes le 24 mars 1933.

Durant près de cinquante ans ce cinéma de quartier, devenu le "Gloria", a proposé des films de série B, alternant films d'aventures, westerns, péplums, films orientaux...

Le 1er septembre 1982, il est rebaptisé "Astros", et s'oriente au bout de quelques mois vers une programmation de films indiens en V.O.

Cette reconversion sera assez éphémère, et l'"Astros" ferme définitivement ses portes le 3 juillet 1984.

Capture d'écran © Google Maps

Une discothèque antillaise, qui conservera longtemps le nom du cinéma, remplace celui-ci.

De nos jours, la façade se dresse toujours fièrement, rappelant l'ancienne activité des lieux.

Localisation : Paris 17ème - 106, avenue de Clichy

 

mercredi 8 mars 2017

[Actualité] Gérard-Philipe (Le Plessis-Robinson - 92) / Démolition de l'ancien cinéma


Resté fermé depuis le 2 décembre 2015, l'ancien cinéma municipal "Gérard-Philipe", remplacé depuis le 11 juin 2016 par deux salles dans la nouvelle "Maison des Arts", vient de succomber sous les coups des démolisseurs...

Dès le mois de janvier dernier, les préparatifs ne laissaient plus guère de doutes sur le sort funeste à venir...



On commercialise déjà les appartements qui vont remplacer l'ancien cinéma-bibliothèque...



Puis les choses se sont accélérées la semaine dernière...


Une enseigne qui pend dans le vide...


 Et la porte d'entrée restée intacte !




Depuis le début de cette semaine, il ne reste pratiquement plus aucune trace...


Localisation : Le Plessis-Robinson (92) - 2, rue André-Le-Nôtre

Merci à mon fiston pour le coup de main photographique !

 

mercredi 1 mars 2017

Caméo (Metz - 57)


Voici une photo rare d'un ancien cinéma messin, qui avait commencé sa carrière comme salle de spectacles, sous le nom d'"Apollo".

Projetant des films muets, parfois sonorisés à l'aide d'un piano, le cinéma est ensuite équipé pour les films parlants au milieu des années 30.

Rebaptisé le "Caméo", cet établissement était typique des cinémas de quartier, avec sa petite salle de 260 places, équipée d'un balcon.

Surnommé affectueusement en patois allemand "Flohkischt" (nid à punaises !) par la population du quartier du Pontiffroy, il partageait sa programmation de "seconde vision" entre les films d'aventure, les westerns et les films policiers, alternant avec des films en langue allemande.

Le "Caméo" a fermé définitivement ses portes à la mi-octobre 1966, avec la projection du film "FBI, enquête à Los Angeles", puis a été détruit quelques semaines après sa fermeture, comme la plupart des immeubles du quartier...

Localisation : Metz (57) - 22, rue Saint-Georges

Merci à Daniel Collin.

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...