jeudi 31 mars 2011

Pax (Paris 6ème)

Le "Pax" photographié lors de l'hiver 1956-1957, avec au programme... "Guerre et Paix" ! - © Bonnel Photo / Photographie publiée avec l'aimable autorisation de Monsieur Maurice Bonnel

Ce cinéma de quartier, situé à deux pas du grand magasin "Le Bon Marché", aura eu une existence assez brève...

Avec sa façade monumentale, et son hall grandiose, un nouveau cinéma ouvre ses portes en 1938, le "Palais de Sèvres".

Devenu par la suite "Pax-Sèvres", puis "Pax", cet établissement fermera définitivement ses portes en 1966.

Plus aucune trace n'en subsiste, le cinéma ayant été démoli pour faire place à un immeuble d'habitations et de commerces...

Localisation : Paris 6ème - 103, rue de Sèvres

 

samedi 26 mars 2011

UGC Rotonde (Paris 6ème)


C'est le 26 juin 1959 qu'est inauguré un nouveau cinéma dans le quartier Montparnasse, baptisé "La Rotonde".

Construit sur l'emplacement d'une partie de la brasserie éponyme voisine, l'établissement comporte une superbe salle de 1000 places avec un balcon.

Le cinéma au début des années 60 - Droits Réservés

Deux originalités caractérisent ce cinéma : les films sont projeté en version originale, et le doublage se fait, pour les spectateurs qui le souhaitent, par le biais d'écouteurs individuels fixés aux bras des fauteuils !

La deuxième originalité, plus contestable et totalement inconcevable aujourd'hui, réside dans le fait qu'il est permis de fumer dans la salle, celle-ci étant équipée de puissants extracteurs d'air...

En 1982, la salle est rachetée par le circuit UGC, et subit de profondes transformations.

Une partie du vaste hall d'entrée est vendue pour être transformée en restaurant (Bistro Romain), alors que la grande salle unique est morcelée en trois : en sous-sol, l'ancien balcon est transformé en deux salles (salle 1 de 250 places, et salle 3 de 90 places) et au premier étage l'ancien balcon devient la salle 2 avec 175 fauteuils.

Avec sa marquise et sa grande enseigne en néon rouge, seuls vestiges d'origine, l'UGC Rotonde poursuit une carrière tranquille consacrée exclusivement aux films en version originale.

Localisation : Paris 6ème - 103, boulevard du Montparnasse

 

samedi 19 mars 2011

Variétés (Béziers - 34) - Compléments

En complément du sujet consacré à ce cinéma il y a un an, voici des photos actuelles de la façade qui vient d'être restaurée par le propriétaire de l'établissement.



L'ancien "Théâtre des Variétés" retrouve désormais une allure proche de celle qu'il avait au début du 20ème siècle, avant que la façade ne soit dénaturée par sa transformation en 1950, les sculptures ayant alors beaucoup souffert...

La façade après la transformation des années 50

La façade vers 1908

Aujourd'hui, le lieu dont la carrière cinématographique s'est arrêtée en 1982 est à vendre, et reste dans l'attente d'un nouveau départ...

Localisation : Béziers (34) - 9, rue Victor-Hugo

J'adresse à nouveau un grand merci à Alex qui m'a fait parvenir ces nouveaux documents, et je vous invite à visiter le site qu'il consacre à ce magnifique établissement !

 

mardi 15 mars 2011

UGC Lyon Bastille (Paris 12ème)


Ce complexe de 7 salles, spécialisé dans les films grand public en version française, possède une histoire très ancienne.

C'est en novembre 1919 qu'ouvre à deux pas de la Gare de Lyon un grand établissement de près de 1500 places avec balcon, dénommé "Lyon-Palace".

En 1929, le cinéma intègre le circuit Pathé et devient le "Lyon-Pathé".

En 1955, à la faveur d'un changement de propriétaire et d'une rénovation, le cinéma est rebaptisé le "Liberté", comme en témoigne la photographie ci-après, publiée avec l'aimable autorisation de Monsieur Maurice Bonnel, qui a photographié de nombreuses façades de cinémas parisiens au cours des années 1950-1960, et que je remercie tout particulièrement.
 
 Le "Liberté" en 1963, avec au programme... "la Grande Evasion" ! - © Bonnel Photo

En 1971, la grande salle unique est divisée en deux, et donne naissance à la salle "Liberté-Studio" (700 places) et à la salle "Liberté-Club" (300 places).

Le massacre ne s'arrête hélas pas là, puisqu'à la fin de l'année 1976 les deux salles sont à nouveau divisées en deux pour donner naissance à un complexe de 4 salles qui conserve pour peu de temps le nom de "Liberté" avant de passer sous la bannière de l'Union Générale Cinématographique l'année d'après, devenant "UGC Gare-de-Lyon".

A la fin 1982, une cinquième salle est créée, suivie par une sixième en 1986 puis une septième, minuscule et en sous-sol, en 1987, après que le cinéma ait été rebaptisé de son nom actuel "UGC Lyon Bastille" en 1986, pour profiter de l'engouement du quartier voisin "Bastille", devenu très "tendance"...

Le cinéma en 1994 avant rénovation

Devenu vétuste par manque d'entretien et d'intérêt de la part de son propriétaire, le cinéma semblait péricliter irrémédiablement...

Fort heureusement, une profonde rénovation a été entreprise dans la seconde moitié des années 90, qui a permis de ré-ouvrir un complexe flambant neuf, en récupérant même au passage le volume de l'ancien hall qui avait été cédé à un magasin de meubles !

Localisation : Paris 12ème - 12, rue de Lyon

 

samedi 12 mars 2011

Rialto (Nice - 06)

Photo © Phil Lowe / Wikimedia Commons, avril 2005 - Licence Creative Commons Attribution - ShareAlike 2.0 Generic

Ce cinéma niçois est en activité depuis 1927.

C'est le 11 mars de cette année-là qu'est inauguré le "Rialto", une superbe salle de 1200 places, comportant un orgue et un orchestre de douze musiciens !

Le "Rialto" est le premier cinéma parlant de la ville de Nice.

En 1958, le cinéma est totalement rénové et modernisé, et il est rebaptisé pour l'occasion "Nouveau Rialto".

La capacité de la salle est ramenée à 585 fauteuils.

Toujours à la pointe de l'innovation, le cinéma est le seul de la ville à être équipé en "Cinérama" (procédé de projection à trois projecteurs sur trois écrans), puis le premier à être équipé en 70 mm.

En août 1978, une profonde mutation s'opère, avec la transformation en complexe de 5 salles (252, 199, 99, 99 et 65 places).

De nos jours, le cinéma redevenu "Rialto" est toujours en activité dans cette même configuration, et fait partie des sept établissements rescapés de l'agglomération niçoise...

Localisation : Nice (06) - 4, rue de Rivoli

 

lundi 7 mars 2011

St-Mandé-Palace (Saint-Mandé - 94)

Le cinéma et sa belle façade rouge au début des années 60 - Droits réservés

Avec sa magnifique façade en béton et ses pignons en moellons, le "St-Mandé-Palace" était un établissement de 850 places qui avait ouvert ses portes en 1935.

Il a conservé sa salle unique jusqu'à sa fermeture en 1980.

Il a été comme tant d'autres cinémas de banlieue transformé en supermarché...

Heureusement, sa façade si caractéristique, avec les deux hublots de part et d'autre du cadre d'affiche, est toujours présente !

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Saint-Mandé (94) - 69, avenue de la République

 

samedi 5 mars 2011

Eden (Juvisy-sur-Orge - 91)

Photo libre de droit (domaine public)

C'est en 1929 qu'ouvre l'Eden de Juvisy-sur-Orge (91), un établissement de 780 places à la façade imposante !

Pendant de longues années, l'Eden est un cinéma typique de banlieue, proposant des séances avec deux films au programme, entrecoupés par des attractions sur scène...

Vers 1960, la façade perd malheureusement son magnifique décor que l'on peut contempler sur la carte postale ci-dessus...

L'Eden dans les années 60... - Droits réservés

Victime de la concurrence de la télévision, le cinéma, qui avait conservé sa grande salle unique, ne peut continuer à survivre et ferme malheureusement ses portes en 1976.

Il est alors transformé en magasin d'ameublement, puis en bazar comme en témoigne sa façade actuelle qui garde le souvenir de l'ancien Eden, même si le haut de l'édifice a été modifié...

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Juvisy-sur-Orge (91) - 64, avenue de la Cour de France

 

jeudi 3 mars 2011

Club (Fougères - 35)


Ce petit multiplexe a ouvert ses portes en novembre 2005.

Il succède à un ancien complexe de 3 salles, portant le même nom et situé quelques rues plus loin, auquel j'ai déjà consacré un article.

Classé "Art et Essai" - le cinéma projette environ 40% de films de ce type - , le Club accueille ses spectateurs dans 5 salles confortables et bien équipées (65, 72, 335, 235 et 145 fauteuils), auxquelles on accède après avoir traversé un grand hall équipé d'un bar-cafétéria.

Localisation : Fougères (35) - Forum de la Gare

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...