dimanche 30 janvier 2011

MK2 Beaubourg (Paris 3ème)


Le seul cinéma encore en activité dans le 3ème arrondissement parisien va fêter cette année ses 30 ans !

C'est en effet le 6 novembre 1981 qu'a vu le jour un petit complexe Art et Essai de 3 salles, le "Ciné-Beaubourg Les Halles", construit au sous-sol d'un local situé dans un nouvel ensemble immobilier et commercial baptisé "Quartier de l'Horloge", face au Centre Beaubourg.

Les trois salles sont toutes situées au même niveau : la salle 1 possède 200 places, alors que les deux autres proposent chacune 100 places.

Initialement programmé de manière indépendante, le "Ciné-Beaubourg Les Halles" rejoint rapidement le circuit de programmation UGC, en raison de la difficulté d'accès à certains films, due à la présence voisine des nombreuses salles du Forum des Halles.

En 1984, deux nouvelles salles sont ajoutées (100 et 200 places), suivie par une dernière en 1985, toute petite et baptisée "Salle Mini-Club" (45 places).

En 1995, le cinéma change de mains, et tombe dans l'escarcelle du groupe MK2, qui rebaptise l'établissement du nom de "14 Juillet Beaubourg", puis "MK2 Beaubourg" à partir du 29 avril 1998.


L'une des sorties de secours, non contigüe à l'entrée du cinéma

Localisation : Paris 3ème - 50, rue Rambuteau

 

vendredi 28 janvier 2011

Majestic (Deville-lès-Rouen - 76)

Photo libre de droit (domaine public)

Ce cinéma a ouvert ses portes vers 1934, pour les refermer définitivement vers 1973 (Source : site internet Rouentographe)

Il possédait une belle salle de 700 places, avec un balcon et une scène de 10 m x 3 m.

La vocation artistique du lieu a été préservée, car de nos jours c'est une école de danse qui occupe l'ancien cinéma Majestic, qui a conservé son beau volume, et dont on devine, derrière les panneaux, la belle façade !

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Deville-lès-Rouen (76) - 393, route de Dieppe

 

mardi 25 janvier 2011

Pathé-Palace (Chalon-sur-Saône - 71)

Photo libre de droit (domaine public)

En 1913, le "Pathé-Palace" s'installe dans la salle des fêtes de la ville de Chalon-sur-Saône (71), qui avait pris en 1907 la place d'une halle aux grains.

L'établissement cinématographique comportait 1350 places.

 Photo libre de droit (domaine public)

Par contrat, il ne pouvait être exploité que trois jours par semaine (jeudi, samedi et dimanche), les quatre autres jours étant réservés au comité des fêtes.

Il fut longtemps contesté par les nombreux cafetiers de la ville, qui proposaient eux aussi des représentations cinématographiques et qui voyaient en ce grand établissement un concurrent déloyal, puisque il utilisait les services d'un bâtiment communal !

L'exploitation se poursuivit malgré tout jusqu'en 1923, année ou la ville cessa l'activité cinématographique dans sa salle des fêtes.

Ce magnifique bâtiment, dont la forme n'était pas sans rappeler celle d'un cirque, fut malheureusement détruit en 1968, et remplacé par un parking...

Localisation : Chalon-sur-Saône (71) - Place de l'Obélisque


dimanche 23 janvier 2011

MK2 Odéon (Paris 6ème)


A sa création en mai 1971, ce cinéma, baptisé "Paramount-Odéon" ne comportait qu'une salle unique de 300 places.

Il était alors intégré au défunt "Drugstore Publicis-Odéon", qui faisait partie d'une chaîne de galeries commerciales alors en vogue dans les années 60 et 70.

Une étape se produit en 1980, année où la firme Parafrance achète la galerie commerciale pour la transformer en quatre salles de cinéma (225, 114 et 80 et 100 places) qui viennent naturellement se greffer à la grande salle existante, qui conserve son beau volume.

Ainsi est né un nouveau complexe, qui porte un temps le nom de "Paramount-City-Odéon" (à l'instar du Paramount-City-Triomphe des Champs-Elysées...), avant de redevenir plus simplement le "Paramount-Odéon".

Ce complexe a du mal à trouver son public, car il propose des films grand public et des films de série B en version française, une hérésie pour le quartier latin !

En février 1986, à la faveur de la faillite de Parafrance, le cinéma bascule dans le giron de Marin Karmitz, qui le rebaptise "14 Juillet-Odéon", et lui redonne une programmation, certes toujours orientée grand public, mais en version originale, ce qui lui sied mieux !

La façade en 1994, au temps du 14 Juillet-Odéon...

 Nouvelle façade, début 1998, peu de temps avant le changement d'appellation...

Le 29 avril 1998, à l'instar des autres salles du circuit, le 14 Juillet-Odéon est rebaptisé à la nouvelle identité "MK2 Odéon".


Idéalement situé sur le boulevard Saint-Germain, le MK2 Odéon continue d'attirer un grand nombre de spectateurs : il n'est pas rare d'y voir de longues files d'attente le samedi soir ou le dimanche après-midi !

A noter que sur la façade figurent les affiches des films projetés au MK2 Hautefeuille voisin, qui propose une programmation plus "pointue" que le MK2 Odéon...

 Photo © LPLT / Wikimedia Commons, août 2009 - Licence Creative Commons Attribution ShareAlike 3.0

Localisation : Paris 6ème - 113, boulevard Saint-Germain

 

vendredi 21 janvier 2011

Vox (Beaune - 21)

Photo libre de droit (domaine public)

Ce cinéma a ouvert ses portes le 31 décembre 1913.

Exploité sous le nom de "Familia", il était installé dans un ancien casino, et possédait une salle de 567 places.

Le "Familia" faisait partie du réseau de salles exploitées par la société du chocolat Poulain, qui s'était diversifiée dans l'exploitation cinématographique à partir de l'année 1907 !

Photo libre de droit (domaine public)

Au milieu des années 1920, le cinéma  a été vendu à un exploitant indépendant.

En 1953, le "Familia" est rebaptisé du nom de "Vox", qu'il conservera jusqu'à sa fermeture en 1967.

De nos jours, la belle façade de l'ancien casino puis cinéma est encore visible : le bâtiment abrite une salle de réceptions proposant des concerts, des cours de cuisine, et parfois même quelques projections !

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Beaune (21) - 12, boulevard Jules-Ferry (anciennement boulevard Madeleine) 

 

lundi 17 janvier 2011

La Clef (Paris 5ème)

La façade avec sa nouvelle livrée rouge et blanche ! - Photo © www.isabelleburon.com

Bonne nouvelle !

Je vous avais conté dans cet article les mésaventures du cinéma "Images d'Ailleurs", qui avaient conduit à sa fermeture le 1er juin 2009.

Une fois de plus, ce lieu renaît au cinéma, puisque depuis le 29 septembre 2010 un nouvel exploitant a investi les lieux, le cinéma reprenant son nom d'origine, "La Clef".

La programmation privilégie les thèmes de l'écologie, de la politique, et du social.

Les deux salles de 120 et 65 places ont été rénovées.

La salle n°1 - Photo © www.isabelleburon.com

La salle n°2 - Photo © www.isabelleburon.com

Longue vie à ce "nouveau" cinéma !

Localisation : Paris 5ème - 21, rue de la Clef

    

samedi 15 janvier 2011

3 Parnassiens (Paris 14ème)


Dans ce bâtiment, qui abrite de nos jours un supermarché, se trouvait le petit frère du cinéma "7 Parnassiens".

Baptisé "3 Parnassiens", ce petit complexe se situait en effet presque en face de l'entrée de la galerie marchande, rue Delambre, donnant accès aux "7 Parnassiens".

Son origine remonte au printemps de l'année 1933, où une salle de cinéma baptisée "Delambre" ouvre ses portes.

Cet établissement de 600 places avec balcon propose également des spectacles.

A la fin de l'année 1933, le cinéma change de propriétaire et devient pour peu de temps le "Dôme-Studio BGK" avant de reprendre son ancien nom.

Dans la première moitié des années 70, le "Delambre" se convertit au cinéma pornographique, peut-être à cause de sa proximité géographique avec la rue de la Gaîté située à quelques centaines de mètres...

Le genre étant alors très en vogue, le cinéma devient le "Delambre-Montparnasse" et se scinde en trois salles en 1977 (260, 100 et 80 fauteuils) pour faire face à la demande croissante et surtout à l'explosion de la production de films X !

Avec l'arrivée des années 80 la donne change, le cinéma pornographique commence à ne plus faire recette, et c'est en 1983 que l'établissement est entièrement rénové et devient le petit complexe "3 Parnassiens", une annexe de son grand frère né 5 ans plus tôt.

A noter que, curieusement, aussi bien sur la façade que sur les tickets d'entrée c'est le nom "Parnassiens-Delambre" qui y figurait, alors que dans tous les journaux et programmes il était bien listé comme "3 Parnassiens" !

Ce complexe possédait une belle salle bien équipée de 260 places, et deux petites salles de 120 et 100 places, dont la salle n°2 présentait le désagrément d'être en pente inversée...

Hélas, son existence sera plutôt brève, car c'est le 16 mai 1989 que le cinéma "3 Parnassiens" cessera définitivement son activité et se transformera en supermarché...

Localisation : Paris 14ème - 11, rue Delambre

 

mercredi 12 janvier 2011

Cinéma Quevillais (Petit-Quevilly - 76)

Photo libre de droit (domaine public)

Ce cinéma de la banlieue de Rouen (76) aura eu une existence très brève : ouvert vers 1920, il aurait fermé ses portes avant 1929 ! (Source : site internet Rouentographe)

Masquant la banalité probable de la salle, ressemblant à un hangar dont on devine la toiture en tôle ondulée à double pente, la belle façade à l'enseigne peinte semble constituée pour partie de lattes de bois.

Localisation : Petit-Quevilly (76) - Rue des Frères-Delattre

 

samedi 8 janvier 2011

Cinématographe (Nantes - 44)


Derrière cette étrange façade se cache un des cinémas les plus intéressants de Nantes !

Le 18 mars 1908, l'"American Cosmograph" ouvre ses portes dans l'ancienne Chapelle des Carmélites datant du début du XVII ème siècle, en lieu et place d'un atelier de constructions mécaniques !

Le bâtiment au début du XX ème siècle, avant sa transformation en cinéma - Photo libre de droit (domaine public)

A ses débuts, la salle présente la particularité d'être dépourvue d'écran, la projection se faisant à même le mur !

Pendant de longues années, l'"American Cosmograph" fait partie des cinémas les plus en vogue de la cité nantaise, qui compte de très nombreux établissements en activité.

En 1955, le cinéma est rebaptisé "Celtic".

Malgré la lente mais inexorable désaffection des années 60 et 70, le "Celtic" continue à se maintenir en activité jusqu'au 15 juillet 1980, date à laquelle il doit fermer ses portes, malgré une contre-programmation à base de films arabes et indiens depuis 1978 ayant réussi à fidéliser une clientèle immigrée...

La fermeture n'est que temporaire, car la salle ouvre à nouveau ses portes le 23 novembre 1983, sous le nom actuel de "Cinématographe".

Il se spécialise alors dans les films d'art et essai et de recherche, programmant notamment de nombreux cycles et rétrospectives.

Malheureusement, la salle ferme à nouveau ses portes en 1995...

Mais l'histoire se répète pour le "Cinématographe", certainement né sous une bonne étoile, puisqu'en 2001 la municipalité confie la gestion du cinéma à l'association Ciné-Nantes, qui a vocation de proposer une programmation complémentaire à celles des autres salles nantaises et de la rendre accessible au plus grand nombre par une programmation et une tarification adaptées.

video


Dix ans plus tard, le "Cinématographe" est toujours debout avec sa belle salle unique à balcon, et entend bien le rester le plus longtemps possible !

Localisation : Nantes (44) - 12 bis, rue des Carmélites

 

mardi 4 janvier 2011

Celtique (Boulogne-Billancourt - 92)


Je n'ai guère d'informations sur ce cinéma, devenu comme tant d'autres en banlieue parisienne un supermarché...

Présent dans des programmes de 1938 et de 1971, ce cinéma à salle unique de 500 places a certainement fermé ses portes avant 1975...

Localisation : Boulogne-Billancourt (92) - 250 bis, boulevard Jean-Jaurès

Merci à Jean-Paul.

 

dimanche 2 janvier 2011

Gaumont-Parnasse côté Miramar (Paris 14ème)

La façade en 2011, sous la bannière du Gaumont-Parnasse

Il a fière allure ce cinéma septuagénaire, idéalement placé sur une artère très passante du quartier Montparnasse, avec sa belle marquise en marbre et son hall majestueux !

Le Miramar a ouvert ses portes en novembre 1938 sur l'emplacement d'une ancienne brasserie.

C'était à l'époque un établissement à salle unique de 1000 places, avec balcon, situé dans un quartier assez mal famé et fréquenté par une faune interlope comme c'était souvent l'usage autour des gares parisiennes...

Belle ambiance nocturne, dans les années 40, devant le Miramar, et le Montparnasse-Pathé à droite (Photo publiée avec l'aimable autorisation de Jean-Paul Machuré)

En 1955, à l'époque où a été prise la photo de la carte postale ci-dessous, on pouvait y visionner des films en Cinémascope...

La façade en 1955 - Collection Philippe Célérier

La façade dans les années 60 - Droits Réservés

Au milieu des années 60, le cinéma de quartier se reconvertit en salle de première exclusivité.

En 1972, la salle unique est scindée en deux salles : un salle de 550 places à l'emplacement de l'ancien orchestre, et une deuxième de 350 places dans l'ancien balcon.

En 1980 une troisième salle est créée sans modifier les deux belles salles existantes, à l'emplacement d'un ancien appartement. Sans grand intérêt en termes de confort, c'est une salle toute en longueur de 100 places, équipée d'un système de projection par transparence.

La façade en 1993

Longtemps spécialisé dans la projection de films grand public en version française, le Miramar s'est orienté dorénavant vers la version originale.

La façade en 1996

Avant d'être racheté par la Gaumont en début d'année 2010, il faisait partie du circuit Rytmann, très présent à Montparnasse (Bretagne, Bienvenüe-Montparnasse, Montparnos) et qui possédait aussi le Mistral à Alésia.

Il a été rebaptisé d'un nom à rallonge qui lui sied mal (une spécialité malheureuse de la maison !)...

Aujourd'hui, ce complexe de 3 salles représente 1/7ème du méga-multiplexe "Gaumont-Parnasse", qui a phagocyté au passage les "Montparnos" et le "Bienvenüe-Montparnasse", dont la survie semble bien hypothétique !

Mise à jour du 15/01/2017 : la nouvelle façade porte le nom de "Gaumont-Parnasse", et précise que les salles 14 à 16 constituent les salles "côté Miramar".

 Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 14ème - 3, rue du Départ



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...